Installation de cave à vin : coût moyen et prix de la pose

Découvrez les différents types de caves à vin du type encastrable à la cave enterrée ainsi que le budget à prévoir pour la pose chez soi

cave a vin

Les œnologues, les fins consommateurs et amateurs de bons vins connaissent tous l’utilité d’une cave à vin. Déclinée en plusieurs catégories, une cave à vin peut être de vieillissement, de service ou multifonctions.

Autrefois, les bouteilles de vin étaient conservées dans d’anciens lieux d’extraction de mines. Ainsi, les conditions atmosphériques permettaient une conservation parfaite de toutes les bouteilles. Mais il est désormais possible d’avoir une cave à vin chez soi ! L’installation a néanmoins un coût et la pose, un prix.

Principes de conservation du vin

Qu’il s’agisse de vin rouge, de vin blanc ou de champagne, le principe est le même. Il consiste à mettre le vin dans les conditions les plus optimales possibles. Ces conditions sont au nombre de cinq :

  1. La température : pour une cave, la température normale, pour ne pas dire idéale, est de 12 à 13°C. Celle-ci peut varier en fonction de la température qu’il fait au-dehors. Cela ne pose pas problème, car le plus important est que les changements de température ne soient pas trop brusques.
  2. L’humidité : elle est indispensable, c’est l’une des conditions à toujours prendre en compte. Elle doit nécessairement se situer entre 70 et 75%. En dessous de cette température, les dommages peuvent être considérables sur le vin. Une cave un peu trop sèche et le bouchon du vin tombe dans la bouteille. Par contre, une trop forte humidité n’est pas dommageable pour les bouteilles.
  3. La lumière : le vin ne supporte pas la lumière, c’est bien connu. Pour qu’il soit parfait, une bouteille de vin doit être conservée dans la plus totale obscurité.
  4. Les vibrations : elles sont comme la lumière pour le vin. L’environnement de ce dernier doit être calme, sans vibration aucune. Les secousses altèrent la qualité du vin, en réveillant certaines bactéries.
  5. L’aération : une cave à vin parfaitement aérée évite aux bouteilles de vin les moisissures et au vin lui-même, les mauvaises odeurs.

Voilà autant de critères que permet de réunir une cave à vin. D’où l’intérêt d’en avoir une chez soi. Faut-il encore savoir laquelle.

Les caves à vins

Elles sont de trois sortes :

  1. la cave à vin de vieillissement
  2. la cave à vin de service
  3. la cave à vin polyvalente

La cave à vin de vieillissement, comme cela se comprend si bien, permet de faire vieillir le vin. Plus il est vieux, plus il est bon. Il a en effet meilleur goût lorsqu’il a passé beaucoup de temps à la cave. Les caves à vins de vieillissement comportent les vins qui doivent être conservés pendant 1 à 50 années. Le vin est conservé pour deux raisons. Soit on le veut plus mature ; soit il l’est déjà et on veut qu’il développe encore mieux tous ses arômes.

La cave à vin de service, elle, est également placée dans les mêmes conditions. Sauf qu’à son niveau, les températures sont un peu plus élevées.

Quant à la cave à vins multifonctions, elle regroupe les rôles joués par les caves à vins précédentes.

Où installer une cave à vin ?

Un emplacement peut lui être trouvé dans la salle de séjour ou à la cuisine. Il se peut qu’on lui fasse une pièce à elle toute seule. N’oublions pas le sous-sol de la maison, le vide sanitaire ou le grenier. Que dit-on du débarras, et que pense-t-on de la cave à vin enterrée ? D’ailleurs, celle-ci est, à ce qu’il paraît, le must pour la conservation du vin.

Une cave à vin peut être installée partout. Les vœux du client sont des ordres et au moment venu, les installateurs pourront confirmer quel endroit est le plus propice. Une règle d’or subsiste néanmoins dans le coût d’aménagement. Il ne doit en aucun cas dépasser la valeur des bouteilles de vin qu’elle contient.

Le coût moyen d’une cave à vin enterrée

Elle est souvent aménagée sous le plancher, creusée dans la terre ou sous les fondations. Le matériau utilisé est le béton vibré. L’installation de ce type de cave à vin prend en compte le terrassement, le comblement et l’étanchéité.

Les caves à vins enterrées peuvent contenir entre 600 et 3000 bouteilles. La fourchette de prix se situe entre 6000 et 30 000 euros. Le coût moyen de cette installation est de 25 000 euros.

Ce coût est revu à la baisse lorsque l’installation est intégrée à la construction de la maison. Dans ce cas, le terrassement est beaucoup plus facile. Par contre, les euros s’ajoutent lorsque le terrassement présente des complications. Il ne faut pas non plus négliger le coût de la trappe d’accès. Il est compris entre 800 et 3000 euros.

Les autres types de caves à vin

Il s’agit de celles qui ne sont pas enterrées. Ici, les prix varient en fonction du fournisseur et du nombre de bouteilles. Néanmoins, une certaine fourchette est respectée.

D’autres facteurs comme la consommation d’énergie, le remplacement du filtre à charbon et le nombre de clayettes contribuent à faire augmenter les frais :

  • consommation du courant électrique : entre 20 et 200 euros l’année
  • filtre à charbon : entre 30 et 50 euros par filtre remplacé
  • clayettes supplémentaires : entre 50 et 150 euros

Les dispositifs de sécurité, la ventilation et l’isolation, la pose de porte-bouteilles, l’électricité et l’éclairage intérieur sont aussi pris en compte.

Le prix de la pose

Deux types de pose sont disponibles pour une cave à vin : la cave à vin encastrable et celle en pose libre. La première se fait installer comme un réfrigérateur. Au reste de la maison ou à votre meuble de cuisine, elle s’intègre parfaitement.

La seconde quant à elle consiste en un simple branchement. Elle est posée comme une armoire ou un meuble de cuisine.

La cave à vin encastrable

Elle ressemble le plus souvent à un four. Elle est intégrée à un meuble de cuisine. Celui-ci est d’ailleurs spécialement conçu pour la recevoir. Il peut s’agir d’un meuble colonne ou d’un meuble bas. Aussi, il est possible de l’installer exactement comme un lave-vaisselle, c’est-à-dire sous le plan de travail. L’avantage ici est qu’elle est très discrète et esthétique. Elle est soit en bois, en cuir, en métal brossé ou en inox.

Les dimensions de cette cave à vin sont fonction de sa capacité. La largeur est très souvent de 60 cm, comme d’ailleurs la plupart des appareils électroménagers. La hauteur quant à elle, est d’au plus, 190 cm.

Pour la pose de la cave à vin encastrable, vous avez le choix entre faire appel à un professionnel ou l’installer vous-même. La première méthode est celle qui est recommandée. Il vous sera alors demandé le paiement de la main-d’œuvre.

Celle-ci varie en fonction des sociétés, en fonction des installateurs. Il est par conséquent impossible de donner un prix fixe. Les éléments à prendre en compte sont :

  • la qualité du professionnel qui vient faire la pose
  • les opérations à effectuer
  • les frais de transport du professionnel
  • les différents matériaux et pièces qu’il aura à utiliser
  • le nombre d’heures

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

La cave à vin en pose libre

En pose libre, la cave à vin est un meuble à part. C’est la seconde option qui se présente à vous si vous ne voulez pas d’une cave à vin encastrable. C’est autrement dit, la cave à vin classique. Elle se branche sur secteur. Elle est très esthétique et donc, nul besoin de vouloir la cacher dans un placard. Elle peut même servir d’objet de décoration.

Le matériau dans lequel elle sera conçue dépend de ce que vous désirez. Un autre avantage est qu’elle peut être déménagée à tout moment. Cependant, il faut faire attention aux vibrations et aux chocs.

Pour ce type de cave à vin, il n’est nulle question de pose. On parle de pose libre et par conséquent, c’est vous qui choisissez où la placer. Il ne serait alors pas trop affirmer que de dire que la pose est gratuite.

Installation de cave à vin : coût moyen et prix de la pose
5 (100%) 1 vote

Installation de cave à vin : coût moyen et prix de la pose