Peindre des volets en bois : prix moyen pour l’entretien

Si vous êtes de ceux qui ont préféré à ces modèles le volet en bois, vous savez surement que l’une des meilleures manières d’assurer leur durabilité, c’est de les peindre !

peinture volets bois

En effet, que ce soit pour une première pose ou pour un entretien, il est important de conserver l’état de la peinture de ses volets si l’on souhaite augmenter leur longévité.

Mais en confusion de leur état, selon qu’ils soient neufs ou déjà abimé, le type de travaux à réaliser sera différent, tout comme les coûts nécessaire pour peindre vos volets en bois. Voilà une entreprise qui vous demandera un certain investissement.

L’état de vos volets

C’est l’état de vos volets qui déterminera l’ampleur des travaux nécessaires à les remettre en état. En la matière, seul un constat pourrait permettre de déterminer quel type de dégât a subi votre volet en bois.

Peinture craquelée

C’est l’état de dégradation le plus simple à prendre en charge. Cela peut être dû au temps. En général, il est conseillé de renouveler au moins tous les 3 ans la peinture de vos volets. Cette durée sera raccourcie ou rallongée en fonction de la région dans laquelle vous vivez.

Dans les zones en bordure de mer ou les régions à fortes précipitations ou à fortes températures, vos volets sont soumis à beaucoup plus de pression (air marin, soleil, pluie, etc.) et de manière plus régulière. Ce qui fragilisera donc plus facilement la peinture de votre volet en bois.

peinture craquelee volet bois
Peinture craquelée sur volet en bois

Latte cassée

Il suffit d’un choc contre un mur ou un objet robuste pour que vous perdiez une ou plusieurs lattes sur votre volet en bois. S’il faut procéder à un remplacement, vous auriez forcément à repeindre la nouvelle latte. Or, si la peinture de votre volet n’est pas récente, la différence entre la latte remplacée et les autres se verra.

Même dans le cas où la peinture n’est pas assez vieille pour une rénovation, il vaudrait mieux prévoir exceptionnellement la pose d’une nouvelle peinture sur l’ensemble du volet en bois.

Bois gonflé, déformé ou pourri

Cela arrive lorsque vous n’avez pas pris la peine de faire poser de la lasure sur votre volet la première fois que vous l’avez peint. C’est généralement le cas lorsque votre volet est en bois de teck ou autre bois gras sur lesquels la pose de lasure n’est pas recommandée. Dans ce cas, il vaut mieux simplement remplacer le volet.

Bois attaqué par les insectes et les champignons

Tout comme le bois gonflé, déformé ou pourri, le bois attaqué par les insectes et les champignons n’a pas été préalablement traité pour être préservé. Si la couche protectrice appliquée n’a peut-être plus d’effets et vous avez omis de la renouveler, cela peut aussi justifier que le bois soit attaqué.

Si une réparation n’est pas possible, il faudra purement et simplement remplacer le volet pour limiter les dégâts. La pose de nouveaux volets est généralement prise en compte dans le tarif de la pose de peinture, si bien sûr, vous confiez cette tâche à votre peintre.

Il faudra prévoir entre 200€ et 800€ par volet, selon que vous optez pour un modèle bas, moyen ou haut de gamme. Le cout de la rénovation viendra se greffer au cout de la pose de peinture. Ensuite, vous devriez prendre les dispositions nécessaires pour que de telles dégradations ne se reproduisent plus.

Le traitement du bois

Qu’il s’agisse d’une première pose sur un volet remplacé ou d’un entretien sur un vieux volet, il faudra répéter les différentes étapes de pose de peinture dans le même ordre.

Cela consistera d’abord à traiter le bois afin d’éviter des dégradations ultérieures. En la matière, il faut non seulement procéder à la pose de produits de préservation du bois, mais également à celle de produits de traitement de la surface du bois.

Produits de préservation du bois

Il s’agit de l’ensemble des produits utilisés pour protéger le bois des attaques des insectes xylophages et des champignons lignivores.

Par insectes xylophages, il faut comprendre les insectes qui pondent leurs œufs dans le bois et dont les larves se nourrissent du bois en creusant des galeries. Dans cette catégorie, on retrouve :

  • Le vers à bois
  • Le capricorne des maisons
  • La grande vrillette

Quant aux champignons lignivores, eux aussi sont réputés pour se nourrir de bois humide, provoquant par la même occasion son pourrissement. Dans un cas comme dans l’autre, un traitement consistera en l’application d’un insecticide et d’un fongicide. Un traitement anti-fongicide coute en moyenne 20€ le litre.

En dehors de l’application de ses produits, il est important, dans le cas d’une rénovation par exemple, de choisir des essences de bois qui présentent une résistance naturelle aux attaques de champignons et d’insectes, mais surtout adaptée à une exposition à l’extérieur.

Il faudra également veiller à ce que le bois utilisé pour le volet soit suffisamment sec, surtout s’il s’agit d’une commande sur mesure. Comme vous l’aurez compris, les champignons et les insectes se développent plus aisément dans du bois humide ou fragile.

Produits de traitement de la surface du bois

Ces produits ont principalement des propriétés hydrofuges, c’est-à-dire qu’ils empêchent l’imprégnation de l’humidité dans le bois. Certains cumulent aux propriétés hydrofuges la protection contre :

  • Les rayons ultra-violets
  • La saleté
  • L’usure mécanique

Dans la famille des produits de traitement de la surface du bois, il y en a qui se pose en sous-couche tandis que d’autres se posent en finition. 

L’huile à bois

L’utilisation de l’huile à bois est une autre façon de procéder à l’hydrofugation de votre volet en bois. Appliquée sur le bois, grâce à son caractère très imprégnant, l’huile à bois pénètre en profondeur dans le bois et bouche ses pores afin d’éviter que l’humidité y prenne place.

L’un des avantages du recours à ce produit de traitement de la surface du bois est qu’elle est très durable. L’opération n’a généralement pas besoin d’être répétée. D’ailleurs, il convient de préciser que l’huile à bois peut être utilisée en sous-couche à la pose de cire ou de lasure. Par contre, il faut savoir reconnaitre les huiles à bois adaptées aux surfaces extérieures à savoir :

  • L’huile Exteria de Ligna qui protège le bois contre les rayons UV, l’humidité, les champignons et les insectes. On peut l’utiliser aussi bien sur les bois bruts, torréfiés, traités sous pression que planés.
  • L’huile d’abrasin, encore appelée huile de Chine ou huile de Tung, est adaptée aussi bien à la protection anti UV des surfaces intérieures que les surfaces extérieures. Elle crée un voile imperméable qui n’étouffe pas le bois et présente une résistance accrue aux acides, à l’alcool, à l’humidité et aux abrasions.

La cire

Également utilisée sur les surfaces et meubles d’intérieur, la cire est une substance dont la principale propriété est de protéger contre les salissures. C’est surtout l’aspect satiné qu’elle donne au bois qui est très apprécié. C’est elle qui confère au bois ciré la capacité de ne cumuler ni électricité statique ni poussière. Il pourra ainsi être plus facilement nettoyé à l’aide d’un simple chiffon humide.

Si la cire vient également combler les dernières failles d’un traitement à l’huile de bois, le rendant ainsi plus durable, elle ne protège pas le bois contre l’humidité. En outre, contrairement à l’huile de bois, le traitement à la cire est temporaire et il faudra la renouveler au moins 2 fois par an.

La lasure

La lasure est une finition destinée à apporter une protection hydrofuge au bois. Elle permet aussi de le protéger des rayons ultra-violets qui accélèrent le ternissement et l’écaillement de la peinture.

Plus adaptée à la protection de bois en extérieur, contrairement à la laque, la lasure est disponible en version neutre et en version colorée. Il est recommandé d’éviter les versions colorées qui ont plutôt tendance à absorber les rayons UV.

En outre, s’il existe des lasures à base de solvants et des lasures à base de solutions aqueuses, ces dernières représentent le meilleur choix en raison de leurs caractères écologiques qui les rendent inoffensifs aussi bien pour l’environnement que pour votre propre santé.

Le vernis

Contrairement à tous les autres produits pour traitement de bois, le vernis n’a pas de propriétés d’imprégnation. Il vient simplement former une épaisse couche à la surface du bois. Par contre, cette couche est réputée être parfaitement hydrofuge, réduisant considérablement la perméabilité du bois à l’humidité et aux vapeurs d’eau.

Tant qu’à choisir du vernis pour votre volet en bois préférer le vernis à base de résines naturelles qui, en plus d’être plus résistant à l’abrasion grâce à son élasticité, ne craquelle pas avec le temps. Ce qui est le cas pour le vernis à base de solvant encore appelée vernis synthétique. Prévoyez en moyenne 10€ pour le vernis.

La pose de la peinture

La pose de la peinture est l’étape finale dans l’entretien d’un volet en bois. Elle se décline en plusieurs phases qui détermineront le cout de la pose, intégrant l’une ou l’autre des étapes susmentionnées.

Le nettoyage

Dans le cadre de l’entretien d’un vieux volet, le nettoyage est une étape très importante. Elle permet en effet de débarrasser le volet en bois des impuretés (poussières, toiles d’araignées, poudre de bois, etc.) et de la vieille peinture. Si les impuretés s’enlèvent très bien au pinceau ou au chiffon humique, il faut généralement utiliser une brosse métallique ou un grattoir pour la vieille peinture.

Le décapage

Le décapage vient terminer le travail de nettoyage. Pour se faire, un décapant pour bois est utilisé pour éliminer les dernières traces de peintures que le grattoir ou la brosse métallique n’a pas pu éliminer.

decaper peindre volets bois
Peindre volet en en bois décapé

Étant un produit à base d’ammoniaque, le décapant à bois doit être utilisé précautionneusement après pose de masque et port de gants. D’où l’intérêt de recourir à un professionnel pour l’entretien de votre volet en bois. Le pot de décapant universel coute en moyenne 10€.

Le rinçage

Rincer le bois permet de le débarrasser du décapant. Si le rinçage est mal fait et que le bois garde des traces de décapant, celui-ci pourrait altérer la nouvelle peinture qui sera posée. D’où l’intérêt d’utiliser de l’eau claire et de rincer très abondamment. Il faudra tout de même veiller à bien sécher le volet au soleil avant de passer à l’étape suivante.

Le ponçage

Cette étape est importante dans la remise à neuf du bois. Les différentes étapes précédentes, notamment le nettoyage, ont dû laisser des irrégularités sur le bois. C’est pourquoi il faut le poncer pour le rendre plus lisse. Le ponçage se fait successivement par un abrasif 80 (gros grains), puis avec un abrasif 120 (grains fins). A la fin, un nettoyage est nécessaire pour débarrasser le bois de la poussière. Le papier de verre coute en moyenne 5€.

Le traitement

Pour ce qui est du traitement du bois, référez-vous à votre artisan. Il saura vous conseiller en fonction de l’état de vos volets, mais aussi de la région dans laquelle vous vivez.

La peinture

Pour un résultat durable, il est conseillé d’utiliser de la peinture microporeuse. Très recommandée pour les surfaces extérieures, elle possède des propriétés hydrofuges qui rendent le bois imperméable à l’eau. Elle laisse passer la vapeur d’eau, permettant ainsi au bois de respirer.

De plus, avec la peinture microporeuse, votre volet en bois est à l’abri de la moisissure, des cloques et des craquèlements. Pour 2,5 litres de peinture microporeuse, soit 30m² à 35m² de surface, prévoyez un budget de 50 à 150€.

Demander un devis pour peindre vos volets en bois

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement
Peindre des volets en bois : prix moyen pour l’entretien
5 (100%) 3 votes

Peindre des volets en bois : prix moyen pour l’entretien