Cloison coulissante : modèles, prix et coût de la pose

Cloison coulissante : modèles, prix et coût de la pose

Vous souhaitez poser une cloison amovible en kit ? Découvrez les différents types de cloisons coulissantes, le budget à prévoir et le coût pour la pose de votre paroi par un professionnel. Comparez également gratuitement les devis pour la pose de votre cloison.

Cloison coulissante
Cloison coulissante

La cloison coulissante ou paroi coulissante remplace généralement les murs ou les cloisons fixes d’un petit logis.

Légère et déplaçable, elle permet de mieux gérer l’espace dont on dispose et d’agrandir sans difficulté une pièce dès qu’on en a besoin par simple coulissage de la cloison concernée.

En outre, les architectes et décorateurs d’intérieur ont réussi à valoriser pleinement les cloisons coulissantes. En joignant l’utile à l’agréable, on peut transformer astucieusement sa cloison coulissante en placard ou en bibliothèque pour gagner encore plus d’espace.

Les différents modèles de cloison coulissante

On trouve des cloisons coulissantes dans presque tous les matériaux dans lesquels on fabrique habituellement des cloisons : verre, métal, bois, béton cellulaire, etc.

Elles sont classées en 3 groupes : les parois coulissantes simples, les cloisons japonaises et les cloisons amovibles.

La paroi coulissante simple

La paroi coulissante simple est le modèle le plus courant de cloison coulissante. Son but principal est de libérer de l’espace et de permettre à la lumière de passer sans encombre quand elle est ouverte.

Il suffit de la faire coulisser pour qu’elle divise à nouveau la pièce dans laquelle elle est installée en 2 et cache un espace intime (le lit ou le coin bureau).

Paroi coulissante
Paroi coulissante Leroy Merlin

Il existe 2 systèmes de coulissement pour les parois coulissantes simples : soit la cloison glisse entièrement dans le mur et devient invisible (on parle de galandage), soit elle coulisse le long du mur (on parle de système en applique).

Note : Le système à galandage est souvent utilisé dans les logements neufs, et en particulier ceux pour lesquels il était déjà prévu l’installation d’une cloison coulissante.

Sinon, il faudra réaliser de gros travaux pour libérer un espace de repli à la cloison, et cette tâche supplémentaire risque de faire gonfler le budget.

Dans les logements qui sont déjà achevés ou anciens, on emploie davantage le système de coulissement en applique. Il est moins discret, mais plus facile à installer.

La cloison japonaise coulissante

A l’origine, la cloison japonaise était faite de papier, et elle servait à séparer le jardin de la résidence principale.

C’est aujourd’hui un accessoire de décoration et d’aménagement à part entière que l’on construit en panneaux de bois pleins ou en claustra.

Elle sert à séparer une pièce en 2 tout en laissant passer la lumière. Elle peut facilement être adaptée et aménagée pour servir également de dressing ou de placard de rangement.

Il y a 3 méthodes de pose pour la cloison japonaise coulissante : le rail haut, le rail haut avec bandeau et enfin le rail haut avec 2 bandeaux.

Le rail haut simple est un système assez remarquable à l’œil nu. On le dissimule souvent derrière une autre cloison, en général une cloison de plaque de plâtre.

Cloison coulissante japonaise
Cloison coulissante japonaise

Par contre, les 2 autres systèmes sont invisibles s’ils sont montés avec la cloison dans une ouverture déjà existante. Le rail avec bandeau est un système en applique dans lequel le mode de coulissement est masqué par le bandeau et un linteau.

Dans le cas d’un rail avec 2 bandeaux, ce sont les bandeaux situés de part et d’autre qui servent à dissimuler le dispositif de coulissage. On peut également dans ce cas fixer la cloison japonaise directement au plafond.

La cloison amovible

Comme les autres types de cloisons, la cloison amovible permet aussi de moduler l’espace et d’aménager au gré de ses besoins et de ses envies. Il en existe 2 types : la cloison amovible coulissante et la cloison amovible en accordéon.

La cloison amovible coulissante s’installe et fonctionne sur le même principe que la cloison japonaise. Toutefois, on peut en avoir sous la forme de panneaux miroirs qui permettent de créer des jeux de lumière et d’ajouter une touche d’esthétique dans la pièce où la cloison est installée.

Par contre, la cloison amovible en accordéon est souvent fabriquée en métal, en PVC ou en vinyle. Elle se replie sur elle-même grâce à un rail quand on l’ouvre et se détend ensuite pour la fermeture.

Prix d’achat des différents modèles de cloison coulissante

La cloison coulissante simple est vendue sous forme de kit à partir de 80 euros. Pour les modèles standards déjà prêts à monter, il faut prévoir un budget de 300 à 500 euros.

La cloison japonaise prête à acheter coûte entre 400 et 4 000 euros (le prix varie en fonction du matériau, des dimensions et du fabricant). Lorsqu’on la fait construire sur commande, elle coûte en moyenne 150 euros pour un panneau de 2,5 m x 0,5 m.

La cloison amovible en kit revient à 80 euros au minimum. Le modèle standard coûte, comme pour une cloison coulissante simple, entre 300 et 500 euros.

Par contre, le modèle en accordéon a un coût très élevé qui peut atteindre les 2 000 euros… Son prix réel varie en fonction du matériau qui est utilisé pour sa réalisation (PVC, vinyle, métal, etc.).

Peut-on monter soi-même sa cloison coulissante ?

On peut se risquer, si on a l’habitude du bricolage et des montages, à installer soi-même sa cloison coulissante. Les modèles en kit sont conçus dans cet objectif, et ils sont plus faciles à mettre en place.

Pour les modèles standards où ceux que l’on obtient sur commande, il est plus indiqué de confier l’installation de sa cloison coulissante à un ouvrier qualifié ou bien à l’un des agents du service après-vente du magasin où l’on a acheté la cloison.

Il faut prévoir, lorsque les travaux d’installation sont réalisés par un professionnel, un tarif minimum de 50 euros par heure ouvrée. Ce prix peut augmenter en fonction de l’ampleur de la tâche à effectuer et du système de coulissement à installer.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Quelques usages et emplois de la cloison coulissante

Une cloison coulissante peut servir à séparer, à cacher ou encore à décorer… Entre une cuisine et une salle à manger, une cloison-miroir permet de séparer les 2 espaces avec un effet design.

Dans la cuisine, la cloison peut servir à masquer le coin rangement des ustensiles et être transformée elle-même en étagère sur sa face invisible, tandis que la face visible sert de tableau d’affichage des notes de rappel des courses, des recettes, des menus, etc.

La cloison coulissante, et en particulier la cloison japonaise, peut aussi faire office de rideaux que l’on installe à l’entrée de la salle de bains ou en face de son lit… Et on peut tout simplement, quand il s’agit d’une cloison en verre, l’utiliser comme accessoire de décoration. Le but ici est de créer des jeux de lumière qui illuminent les couleurs et le style de la pièce.

Enfin, on peut installer une cloison coulissante qui serve également d’isolant phonique. Il suffit de mettre entre le panneau de bois et la plaque de plâtre qui constitue la cloison de la laine de verre. On peut ainsi se constituer sans difficulté un petit coin studio ou un laboratoire.

On retiendra donc que la cloison coulissante est un mur ou une paroi mobile qui sert essentiellement à séparer 2 espaces. Elle peut être aménagée et servir aussi de meuble de rangement (étagère, dressing, placard, bibliothèque), ou alors être un simple accessoire de décoration.

Elle est souvent fabriquée en bois, en plâtre, en béton cellulaire, en verre, en métal, en PVC, en vinyle… Ses modèles les plus classiques sont vendus sous forme de kit à partir de 80 euros, mais on peut en avoir jusqu’à 2 000 euros en fonction du matériau, de la dimension et de l’usage qu’on va en faire.

Cloison coulissante : modèles, prix et coût de la pose
4.71 (94.29%) 7 votes