Prix d’une étude de sol : quel budget prévoir et quand réaliser...

Prix d’une étude de sol : quel budget prévoir et quand réaliser une étude de sols

Ce qu'il faut savoir sur l'étude des sols, le budget moyen à prévoir, les délais, l'obligation ou non de la réaliser et comment choisir son cabinet d'étude.

Etude de sol
Etude de sol

L’étude du sol est une tâche d’expertise qui est réalisée par un expert en géotechnique. C’est un préalable indispensable avant tout projet de construction, mais elle est souvent délaissée par les particuliers qui estiment qu’il s’agit là d’une dépense dont on peut bien se passer…

Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que l’étude de sol a de gros avantages, et qu’en plus, elle coute moins des 1 % du cout global du projet de construction.

Pourquoi demander une étude de sol ?

L’étude de sol permet de reconnaitre les caractéristiques du sol qui va accueillir le futur édifice. Elle permet entre autres de déterminer :

  • La nature du sol (sol argileux, sol calcaire, sol ferralitique, etc.)
  • La perméabilité du sol (sol poreux ou non, proximité ou non avec la nappe phréatique)
  • Les risques de secousses sismiques (terrain situé sur une zone à risques ou non)

Sur la base de ces éléments, l’architecte ou l’ingénieur en charge des travaux est en mesure de définir avec exactitude le type et la quantité de matériaux à utiliser pour avoir un logement durable. De cette manière, le promoteur immobilier peut :

  • Économiser des centaines, voire des milliers d’euros sur les travaux de fondation qui sont en général surévalués pour des raisons de sécurité
  • Effectuer les travaux nécessaires de consolidation de son édifice à la base si le terrain présente des risques (glissements de terrain, secousses sismiques)
  • Abandonner le projet de construction ou l’achat du terrain si le terrain est déclaré inapproprié pour accueillir un bâtiment

De l’obligation ou non de l’étude de sol

En théorie, l’étude de sol n’est pas obligatoire pour un projet immobilier initié par un particulier. Toutefois, certains, architectes, assureurs et communes exigent qu’une étude de sol soit effectuée avant de valider le projet qui leur est soumis.

Dans le cas de la mairie, le permis de construire ne sera accordé que si et seulement si une étude de sol est jointe au dossier.

Pour les architectes, il s’agit davantage d’une prise de responsabilité et d’une garantie. Ils n’accepteront de conduire le projet de construction que s’ils connaissent parfaitement le type de sol concerné, d’où l’obligation de l’étude de sol.

Enfin, la majorité des assureurs refusent d’indemniser leurs clients suite à un sinistre de chantier si une étude de sol n’a pas été effectuée auparavant. Il vaut mieux la faire afin de bénéficier d’une couverture complète en cas de problème.

Combien coute une étude de sol ?

Il est quasiment impossible de chiffrer avec précision le cout d’une étude de sol. Celui-ci dépend en effet de nombreux paramètres comme :

  • La superficie du terrain
  • La nature du sol
  • La zone géographique dans laquelle le terrain est situé
  • L’expertise professionnelle de l’ingénieur ou du cabinet en charge de l’étude

Compte tenu de ces différents facteurs, on situe généralement le cout d’une étude de sol entre 800 et 2 000 euros.

Il peut arriver que le cout de l’étude de sol surpasse ces valeurs, mais il ne doit jamais dépasser les 1 % du projet de construction. En outre, il ne faut pas hésiter à demander plusieurs devis afin de comparer les tarifs.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Note : les cabinets d’ingénierie et d’expertise disposent pour la plupart d’une plateforme internet sur laquelle se trouve un simulateur de services. En quelques minutes, on peut y remplir un formulaire et avoir ainsi une idée du cout de revient de l’étude de sol que l’on veut demander.

Si ce budget estimatif est convenable pour le client, celui-ci peut contacter le cabinet pour une demande officielle. Selon le prestataire, l’étude de sol sera payée en une ou deux tranches.

Déroulement d’une étude de sol

L’étude de sol comprend 6 étapes fondamentales :

  • L’étude des lieux qui consiste à dresser une cartographie du terrain et à établir sa carte géologique
  • La reconnaissance visuelle qui permet de déterminer l’homogénéité du terrain et la présence de l’eau
  • La mesure de la résistance du sol qui s’effectue avec un pénétromètre
  • Le calcul de frottement qui se réalise avec un pénétromètre statique
  • Le forage pressiométrique qui permet de déterminer le niveau de déformation du sous-sol
  • Les analyses en laboratoire qui permettent de connaitre la teneur en eau et en argile du sol

Quelle est la durée d’une étude de sol ?

Sur le terrain, une demi-journée suffit aux ingénieurs pour analyser le sol et prélever les échantillons dont ils ont besoin. Il n’est pas nécessaire que le propriétaire soit présent pour cette étape, mais il peut assister aux travaux s’il le souhaite.

Les calculs et analyses complémentaires qu’ils auront à effectuer se déroulent en laboratoire, et il leur faut généralement 3 à 4 semaines pour fournir leurs résultats.

Toutefois, le client peut demander une expertise express à livrer dans 2 semaines, mais celle-ci coute plus cher que l’expertise standard rendue en 4 semaines.

Quelles sont les dispositions à prendre après l’étude de sol ?

En principe, le projet de construction doit être monté après l’étude de sol. S’il a été conçu avant cette dernière, il sera révisé en fonction des recommandations issues des résultats de l’étude.

La prise en compte de ces prescriptions peut alléger le cout du projet de construction, ou bien l’augmenter de manière considérable s’il est nécessaire d’effectuer des fondations spéciales. Elles coutent entre 5 000 et 15 000 euros.

Étude de sol : ce qu’il faut retenir

La loi française n’oblige aucun particulier ou propriétaire terrien à réaliser une étude de sol avant de construire, sauf si le terrain est d’office situé dans une zone à risques.

Mais pour éviter des dommages tels que les inondations, la fissuration des murs ou l’effondrement du bâti, l’étude de sol est vivement conseillée.

Son cout de réalisation dépasse rarement les 2 000 euros, alors que des travaux de reconstruction peuvent couter jusqu’à 20 000 euros…

En outre, elle permet de construire un bâtiment solide et durable, tout en rendant son projet de construction plus viable et crédible auprès des instances de financement (banques et établissements de crédit).

Enfin, l’étude de sol doit être réalisée par un cabinet ou un expert qui a au moins 5 ans d’expérience, jamais par un entrepreneur débutant. La qualité et la durabilité du bâtiment dépendent directement des résultats de l’étude, et c’est pourquoi il est préférable de la confier à une structure (ou personne) dont l’expérience et le professionnalisme sont avérés.

Prix d’une étude de sol : quel budget prévoir et quand réaliser une étude de sols
4.73 (94.55%) 11 votes