Terrassement piscine : prix moyen, étapes, réglementation, précautions

Terrassement piscine : prix moyen, étapes, réglementation, précautions

terrassement piscine

Après le choix de la forme (ronde, carré, ovale, etc.) et du type (semi-enterrée, hors sol, etc.), la prochaine étape pour obtenir une piscine est la construction. Il faudra alors trouver la meilleure implantation du bassin par rapport au terrain, mesurer, délimiter et marquer son emplacement avant de procéder au traçage.

On passera ensuite au terrassement pour piscine, au drainage, à la structure de la construction et à bien d’autres étapes importantes comme la pose du revêtement. Nous parlerons essentiellement dans cet article de l’étape de terrassement.

Terrassement pour une piscine : pourquoi faut-il le faire ?

La construction d’une piscine creusée et fonctionnelle passe toujours par un long processus composé de plusieurs étapes toutes importantes. Une fois l’implantation choisie, les travaux débuteront par un traçage, passeront par l’installation des raccordements, le drainage, puis finiront avec le montage des margelles.

Mais bien avant, il faudra procéder à l’excavation de l’emplacement tout en prévoyant de l’espace pour l’épaisseur de la structure et des parois du bassin. Réussie, cette étape constituera le garant pour toutes les autres.

Véritable commencement du chantier, le terrassement pour piscine a pour but la création de la fondation de la construction. L’opération consiste alors à creuser un trou, tout en se conformant aux formes, niveaux de profondeurs et mesures prévues. Elle permettra également d’obtenir les tranchées requises pour accueillir les branchements et canalisations ainsi que le système de drainage des eaux de pluie. Ce dernier étant recommandé pour la stabilité de la piscine.

Pendant la construction, l’excavation peut être effectuée de façon manuelle ou à l’aide d’engins prévus à cet effet. Toujours est-il qu’il ne faut pas s’éloigner des tracés. A cette fin, faire appel à spécialiste des piscines est la solution pour gagner de temps sur la réalisation du projet. En effet, compte tenu de son expérience dans le domaine, ce dernier dispose de tous les équipements et machines spécifiques. Il saura également respecter les différents protocoles techniques exigés pour le terrassement de la piscine.

Terrassement pour piscine : les étapes pour y arriver

De nombreuses conditions sont à prendre en compte pour la réussite du terrassement pour piscine. Ainsi, qu’il s’agisse d’un bassin en bois semi-enterré, en béton ou d’une coque de piscine, la première chose à vérifier est la qualité du terrain. En effet, pour recevoir une construction du genre et éviter les fissures ou d’autres complications pour les travaux, ce dernier doit être stable. L’idéal étant que le sol soit sec avec une faible capacité d’infiltration et que la nappe aquifère soit assez profonde.

En dehors de la nature, l’étude de la composition du sol doit également tenir compte des conditions d’accès au terrain. Ce qui facilitera le terrassement de la piscine ainsi que l’utilisation des engins et des outils choisis pour le déroulement des travaux.

Ces derniers doivent alors être adaptés à l’environnement du terrain ainsi qu’aux caractéristiques telles que les capacités de soutien et les spécificités du sol. La météo pouvant par ailleurs constituer un obstacle au terrassement, toutes les dispositions doivent être prises avant le démarrage de l’opération. Cela évitera les glissements de terrain dû à la pluie.

Lors du traçage de la piscine, une foultitude de précautions doit être également prise pour réussir le terrassement pour piscine. En effet, cette étape étant la première de la construction, elle devra être effectuée avec précision et rigueur avant la pose de la structure du bassin. A cet effet, il est recommandé de contrôler à de nombreuses reprises toutes les mesures prises ainsi que les angles relevés pour l’obtention d’un bon équerrage.

On évitera aussi les défauts de construction en vérifiant qu’aucun obstacle comme les nappes phréatiques, les câbles et les conduits ne traverse le sol.

Combien coûte le terrassement pour piscine ?

Le budget à prévoir pour le terrassement d’une piscine dépend de plusieurs paramètres. Ainsi en dehors de sa compétence, le terrassier fixera son tarif en fonction des critères suivants :

  • la région d’implantation
  • les contraintes d’accès au chantier
  • la composition du sol
  • les dimensions et la profondeur à creuser
  • la forme de la piscine
  • les différents matériels utilisés
  • les difficultés techniques rencontrées
  • des services complémentaires proposés
  • la durée des travaux

L’estimation du prix d’un terrassement pour piscine s’élève à environ 12 € par m3 si aucun problème n’est relevé. Si par contre le terrain est difficile d’accès, rocailleux ou qu’il présente d’autres difficultés d’exploitation, le devis peut parfois atteindre les 15 000€.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Ainsi, en vue de la pose d’une piscine, le tarif du m3 pour le terrassement d’un terrain argileux compact s’élève à 20 €. Il est de 38 € pour les sols rocheux ou ceux nécessitant l’utilisation des marteaux piqueurs et des brise-roches.

Pour obtenir une prestation complète, il faudra parfois compter jusqu’à 48 € par m3. En plus de l’excavation du trou, l’entreprise de terrassement effectuera alors l’évacuation de la terre ainsi que le remblaiement.

Il faut par ailleurs rappeler que ce tarif peut varier d’une société à une autre. A cet effet, la solution la plus simple serait de faire établir des devis piscine par au moins trois professionnels à la fois. Ces derniers pourront alors donner un prix au m3 et permettre au client de choisir celui qui l’arrange le mieux. Toujours à cette fin, ce dernier, s’il possède les connaissances, pourra également louer un engin et réaliser lui-même le terrassement pour piscine.

Réglementations et précautions à respecter lors des travaux

La stabilité dans le temps et la qualité de l’assise future de la piscine dépend en majorité de la préparation du terrain. Ces caractéristiques passent aussi par la rigueur et l’utilisation de bonnes méthodes. Il faudra alors effectuer la neutralisation de tous les éventuels défauts de l’emplacement choisi, respecter les mesures exigées. Ainsi, les dimensions pour le terrassement devront être toujours plus grandes que la côte de la piscine à enterrer.

Des écarts sont également effectués pour recevoir les canalisations, le système de drainage et favoriser le réajustement des défauts de terrain pendant la pose des parois. Ainsi, il est généralement prévu en plus :

  • 0,40 m pour la profondeur
  • 0,50 ml pour les côtes extérieures
  • 5 à 15 cm de profondeur par rapport au point zéro
  • au moins 50 cm pour les piscines béton
  • 10 à 30 cm pour les piscines coques
  • jusqu’à 1 mètre pour les sols instables ou à risques d’inondation

Pendant la phase d’excavation, il faudra suivre le tracé de la piscine sur le sol, respecter le point zéro et le profil du fond du bassin. Les côtes de profondeur doivent aussi intégrer le drainage de fond éventuel et la hauteur du lit de gravier encore appelé le radier.

On prévoira également la mise en place d’une ouverture de décompression, le soubassement de gravier pour combler les creux trop profonds. C’est également le cas du remblai de soutènement pour les sols fragiles et de la zone de dépôt pour les terres déblayées. Ces dernières pourront alors servir au remblaiement sur le terrain, autour de la piscine ou être acheminées vers un autre endroit.

Terrassement piscine : prix moyen, étapes, réglementation, précautions
4.67 (93.33%) 3 votes