Arrosage automatique : prix moyen pour une installation enterrée

Un système d'arrosage automatique dans votre jardin ? Voici ce que vous devez savoir sur les couts moyens pour une installation enterrée.

arrosage automatique

L’arrosage automatique permet de faire quelques économies qui ne sont pas négligeables sur le long terme.

Mais avant de poser ce type de système d’arrosage, vous aurez sans doute besoin de conseils, d’astuces et de rappels qui vous aideront à évaluer précisément le coût de l’installation. Cet article apporte justement les conseils qu’il vous faut.

Quels sont les éléments qui ont une incidence sur le prix de l’installation ?

Un système d’arrosage automatique peut être posé sur une pelouse ou dans un jardin. Lorsque la surface est large, l’arrosage automatique vous épargne un travail fastidieux, et aide même à réaliser des économies d’eau. Pour en poser un, il faut prendre en compte 3 facteurs qui ont un impact direct sur le prix :

  1. Le coût de l’étude technique préalable
  2. Le coût des matériaux
  3. Le coût de l’installation proprement dite

Déterminez le coût de l’étude technique

L’étude technique est une étape incontournable quand on songe à installer un système d’arrosage automatique. C’est en effet la phase durant laquelle on constate la viabilité du projet. Une étude technique de qualité doit donc nécessairement être réalisée par un paysagiste professionnel.

Elle a pour but d’évaluer précisément vos besoins à 3 niveaux :

  • L’équipement requis pour mettre en place le système d’arrosage automatique
  • La disposition des tuyaux dans le jardin
  • La disposition des électrovannes

Le professionnel analyse donc les besoins en eau de votre jardin, prend en compte votre propre budget, et propose un plan de disposition des tuyaux qui permet de profiter au mieux de l’eau disponible. Naturellement, ce travail a un coût qui peut être tarifé différemment selon les professionnels.

Au minimum, il faut prévoir 300 euros pour ce type d’évaluation préalable. Mais plus le jardin est grand, plus le professionnel est réputé, et plus le tarif pour l’étude technique sera élevé.

Déterminez le coût des matériaux

Certains usagers ne trouvent pas nécessaire de faire appel à un professionnel pour réaliser l’étude technique de leur système d’arrosage automatique. Ils épargnent donc un peu d’argent, parce qu’ils savent précisément ce qu’ils doivent faire.

Dans tous les cas, il faut débourser de l’argent pour acheter le matériel nécessaire qui sera posé dans le jardin. Rédigez donc un budget prévisionnel du matériel nécessaire avant de commencer les travaux.

Le programmateur d’arrosage

Cet achat doit être bien réfléchi. Il se raccorde souvent à un robinet et on y branche le tuyau d’arrosage pour déterminer  les plages horaires pendant lesquelles les asperseurs seront activés. Les programmateurs incluent les minuteries (qui s’arrêtent à la fin de la durée réglée).

On distingue les programmateurs une voie (équipés d’un écran LCD) et les programmateurs multivoies (qui peuvent se coupler à d’autres accessoires).On trouve aussi des programmateurs déportés raccordés à un réseau d’eau et capables de piloter une dizaine de voies d’eau. Comptez 30 à 300 euros pour ces accessoires pratiques et incontournables.

Vous noterez que le programmateur constitue une part importante de ce budget. Il représente parfois 40 à 50 % du prix total des matériaux. Il faut donc le choisir avec soin.

Les tuyaux

C’est le matériel de base, et sans doute le plus accessible. Bien que les marques et modèles varient, le prix du tuyau au mètre est relativement abordable. Comptez tout au plus un euro par mètre.Cependant, vous devriez prendre les mesures du jardin, et évaluer la surface au mètre carré.

Ce n’est qu’ensuite qu’il faut acquérir les tuyaux qui couvriront parfaitement cette superficie.Par conséquent, plus le jardin à couvrir est grand, plus il faut des tuyaux et plus le budget pour celui-ci augmentera.

Les raccords de tuyaux

Les raccords de tuyaux sont très importants. Ils permettent de joindre les tuyaux et de couvrir efficacement la surface sur laquelle vous voulez installer un  système d’arrosage. Prévoyez au moins 3 euros pour chaque raccord ou jonction de tuyau.

Il ne faut pas nécessairement acheter autant de raccords que de tuyaux.En général pour un petit terrain rectangulaire, on en compte 8 qu’on place aux coins et au milieu des arêtes de longueur et de largeur du jardin. Ce n’est pas une règle car chaque paysagiste dispose ses tuyaux en fonction de l’étude technique réalisée au préalable, et commande le nombre de raccords nécessaires en conséquence.

Les asperseurs

Les asperseurs pour l’arrosage sont  relativement chers. Prévoyez 20 euros en moyenne pour chaque unité. Il en faudra quelques uns pour tout le jardin. L’asperseur peut être utilisé en complément avec un pistolet arroseur. Pour un jardin relativement grand, comptez un peu plus de 100 euros (4 asperseurs et un pistolet-arroseur).

Le coût de l’installation proprement dite

L’installation du système d’arrosage n’est pas nécessairement chère. Tout dépend du choix que vous ferez parmi les deux options suivantes :

  • Le système d’arrosage enterré : il est coûteux, complexe à réaliser, mais très esthétique. on le recommande surtout lorsqu’un usager possède un terrain très vaste (plus de 100 m²).
  • Le système d’arrosage non-enterré : facile à poser, pratique, il est idéal pour les petits espaces et n’est pas du tout onéreux.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

N’en concluez pas forcément que la pose du système d’arrosage est toujours coûteuse quand le terrain est grand. En réalité, il se trouve que le coût de l’arrosage au m² est dégressif quand le terrain est vaste.

Donc, même si un système enterré sera plus cher qu’un système non-enterré, vous réaliserez quelques économies si la superficie de votre jardin dépasse 100 m². Evidemment, l’état du terrain et l’accès à un robinet sont autant d’éléments qui peuvent augmenter ou diminuer ce tarif.

En fonction des surfaces, l’installation du système d’arrosage peut vous coûter 30 à 60 % du prix du matériel. La pose est facturée 10 euros/m² en moyenne. Vous payerez seulement 6 euros/m² pour un jardin d’une superficie de 200 m². En revanche, la pose d’un système d’arrosage sur un jardin de très petite taille peut coûter jusqu’à 12 euros/m².

Au minimum donc, l’étude technique, les matériaux et la pose du système (main d’œuvre comprise) pour un jardin de 100 m² peut facilement atteindre les 12 000 euros.

Arrosage automatique : prix moyen pour une installation enterrée
4.5 (90%) 4 votes

Arrosage automatique : prix moyen pour une installation enterrée