Piscine naturelle et écologique : prix moyen, avantages et inconvénients

Une piscine sans chlore qui respecte l'environnement ? C'est possible avec le bassin naturel et écolo ! Budget, avantages et inconvénients.

piscine naturelle biologique

Depuis plusieurs décennies, les Allemands sont à la pointe de l’innovation écologique en Europe. Vous ne serez donc pas surpris de savoir que les piscines naturelles ont vu le jour avec eux.

Mais de quoi s’agit-il fondamentalement contrairement à la piscine traditionnelle ? Et combien cela vous coûterait-il d’installer un bassin écolo et biologique chez vous ?

Le principe de fonctionnement d’une piscine naturelle

Une piscine naturelle est un bassin de baignade intégré de façon naturelle dans un cadre écologique. Elle peut être placée ou creusée dans un jardin par exemple. Mais surtout, ce type de piscine contient toujours une zone dite de « lagunage » avec plusieurs variétés de plantes filtrantes. Au final, cette piscine donne l’impression de se baigner dans un étang.

La piscine naturelle s’oppose donc à la piscine dite classique sur un point fondamental. Le premier est la présence du chlore. La piscine classique en contient souvent, et la piscine naturelle pratiquement jamais. Le chlore sert à désinfecter l’eau de la piscine. Mais sur le long terme, il s’infiltre dans le sol et pollue l’eau des cours d’eau et des rivières. De plus, le chlore a plutôt tendance à assécher la peau.

Par contre, la piscine écologique abrite tout un écosystème de plantes favorisant cette filtration. En fait, ce type de piscine se divise en 4 grandes parties ou zones.

  1. La zone de lagunage : c’est l’espace sur lequel on plante la végétation qui servira à filtrer l’eau de la baignade. Cette zone est généralement intégrée au bassin de baignade.
  2. Le bassin de baignade : sa forme peut être modifiée au gré de vos envies. Elle peut prendre la forme d’un bassin classique, ronde, ovale, carrée.
  3. La zone d’épuration : ici aussi, des plantes avec un pouvoir filtrant peuvent être plantées. Cette zone est parfois séparée du bassin de baignade.
  4. La zone de pompage : la pompe est au cœur du système de la piscine écologique. Elle permet de récupérer l’eau souillée qu’elle renvoie vers les filtres, ou vers le bassin d’épuration. Il faut donc leur adjoindre des filtres pour régénérer et récupérer l’eau souillée. C’est en fonction du débit d’eau maximum que les filtres peuvent renouveler qu’on choisit sa pompe. Cette dernière doit être placée au même niveau que le bassin pour réduire les risques de désamorçage, ou exercer trop de pression sur la pompe et les filtres.

Quelles plantes pour la piscine écologiques ?

Comme vous l’aurez remarqué, les plantes sont essentielles dans une piscine écologique. Elles remplissent parfaitement le rôle dévolu au chlore dans une piscine classique. Mais pour que la piscine remplisse son rôle, vous devez choisir les bonnes plantes. Vous devez notamment opter pour des plantes épuratives et oxygénantes.

Les plantes épuratives sont placées dans la zone d’épuration et élimine les substances toxiques du bassin. Les variétés les plus intéressantes sont la Jacinthe d’eau, la menthe aquatique et les phragmites pour les passionnés de plantes hautes.

Les plantes oxygénantes sont placées dans la zone de régénération (ou la lagune) de la piscine. Elles assurent la pérennité des micro-organismes dans le bassin. Des plantes comme l’Hippuris, la Crassette d’eau ; le Potamot et l’Elodée servent parfaitement ce but.

Comment évaluer le prix de construction d’une piscine écologique ?

Lorsque vous voulez construire une piscine écologique, tous les éléments relatifs au système d’épuration, au cadre et à la qualité des plantes épuratives doivent être prises en compte et intégrées au budget prévisionnel.

On estime qu’en général, une piscine écologique coûte 10 à 30 % plus chère qu’une piscine classique. Mais dans les faits, les coûts peuvent être beaucoup plus élevés. Vous devez souvent prendre en compte les prix dits inaliénables, et les prix annexes.

Les prix inaliénables pour une piscine naturelle

Le prix d’une piscine écologique comprend généralement :

  1. Les travaux de terrassement de piscine : en fonction de la dimension de la piscine, ces travaux peuvent vous coûter 300 à 500 euros. Plus la piscine est grande, plus le prix des travaux sera élevé.
  2. La mise en place de l’écosystème végétal : en fonction des plantes choisies pour oxygéner ou pour épurer la piscine, le prix sera plus ou moins important. Vous ne devriez pas vous contenter d’une seule espèce de plantes.

    Au bas mot, comptez donc 300 à 400 euros au minimum pour un petit bassin avec deux types de plantes oxygénantes et épurantes.
  3. La construction du bassin : la construction d’un bassin écologique est une opération complexe qui exige beaucoup de travail. Comptez au minimum 15 000 euros et jusqu’à 40 000 euros pour les bassins volumineux.
  4. La mise en place d’une pompe de piscine : les pompes les plus abordables coûtent un peu plus de 100 euros. Les plus performantes s’acquièrent à 800, 900 ou 1 000 euros. Vous devez aussi choisir les filtres correspondants.

    Prévoyez-donc en plus 1 500 à 2 000 euros pour une seule pompe et multipliez ce prix par le nombre de pompes à poser sur votre bassin de bain.

Pour un bassin écologique relativement simple, préparez-vous à débourser au moins 20 000 euros, tous frais compris.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Les frais annexes à prendre en compte

Les frais annexes sont très importants. Ils doivent être pris en compte au moment même où vous envisagez faire construire votre piscine écologique. L’un des frais annexes les plus importants est la consommation d’électricité.

Pour une piscine d’à peu près 100 m², il faut compter environ 400 euros par an en termes de coûts directs. Certains préfèrent donc équiper la piscine écologique d’une pompe fonctionnant à l’énergie solaire dès le départ. Les coûts d’une telle pose qui incluent aussi l’achat et l’installation de panneaux photovoltaïques peut aller jusqu’à 20 000 euros.

Que faut-il donc conclure ?

La mise en place d’une piscine écologique de 100 m² peut être tarifée autour de 35 000 euros, sans compter les frais annexes et les frais de fonctionnement. Ce tarif n’est prévisible que si vous devez construire la piscine vous-mêmes.

Lorsque vous contactez un professionnel, il faut prévoir au bas mot 40 000 euros pour une petite piscine et bien plus lorsque le bassin est plus grand.

Piscine naturelle et écologique : prix moyen, avantages et inconvénients
4.9 (97.78%) 9 votes

Piscine naturelle et écologique : prix moyen, avantages et inconvénients