Cout d’un agrandissement de maison par la construction d’un étage

Cout d’un agrandissement de maison par la construction d’un étage

Besoin d'espace dans votre maison ? Tout savoir sur l'agrandissement de votre maison par la construction d'un étage.

Extension par construction d'un étage
Extension par construction d'un étage

Agrandir sa maison en construisant un nouvel étage permet de bénéficier d’un espace à vivre plus grand sans augmenter l’emprise au sol.

C’est la solution la plus couramment utilisée dans les zones urbaines où le coefficient d’occupation des sols (COS) est assez restreint.

Mais comme tous les travaux de réaménagement ou de rénovation, agrandir grâce à un étage à un cout. Il faut prévoir un minimum de 1 000 euros par mètre carré pour la construction d’un étage.

Agrandir par la construction d’un étage : comment cela se déroule-t-il ?

Un architecte ou un ingénieur doit d’abord étudier la faisabilité du projet, et il faut bien sûr veiller à ce que celui-ci respecte les normes fixées dans le Plan Local d’Urbanisme de la localité.

Ensuite, il faut déposer un dossier de demande de permis de construire à la mairie si la superficie du nouvel étage va dépasser 40 m2. Le délai de réponse est en principe de 2 mois. Dès que la mairie donne son accord, les travaux d’agrandissement peuvent démarrer.

Selon les besoins du propriétaire et la solidité des fondations de la maison initiale, on enlève la toiture pour construire le nouvel étage. Une fois l’étage construit, on procède à la remise en place de l’ancienne toiture ou à la pose d’une nouvelle.

On procède pour terminer aux travaux d’aménagement, c’est-à-dire à l’acheminement de l’eau et de l’électricité, aux finitions (crépissage, enduit, peinture) et à l’installation du mobilier si nécessaire.

Agrandir sa maison en construisant un étage : avantages et inconvénients

Un étage supérieur permet de gagner de l’espace à vivre et d’ajouter une forte plus-value à son domicile sans avoir à consommer plus de terrain au sol.

Pas besoin de dépenser pour acheter du foncier, et nul besoin de déménager ou de casser un mur porteur par exemple pour créer une sortie vers une dépendance annexe.

On peut selon ses besoins construire un étage complet ou un étage partiel, mais dans tous les cas, on a la possibilité d’avoir bien plus d’espace avec un seul étage en hauteur qu’avec une extension à la base.

Le principal inconvénient est que la construction d’un étage est bien plus onéreuse que celle d’une extension au sol.

Certaines infrastructures, en particulier une salle de bains, sont plus difficiles à installer convenablement en hauteur qu’à même le sol où elle se trouve plus proche des canalisations et de la fosse septique.

En outre, il sera indispensable de quitter la maison durant la période des travaux qui dure en moyenne 6 à 10 semaines.

Note : Les travaux doivent avoir lieu de préférence en belle saison (été ou printemps), mais jamais en hiver. De plus, comme il est indispensable de quitter les lieux ou de libérer partiellement la maison, il vaut mieux choisir une période de congé ou de vacances pour lancer le chantier.

Il faudra tenir compte de tous ces paramètres pour déposer le dossier de demande de permis de construire suffisamment tôt à la mairie afin d’être dans les délais et de ne pas être embarrassé par les travaux.

Construction d’un étage : quels matériaux choisir ?

2 matériaux peuvent servir à construire un étage dans le cadre d’un agrandissement : le bois et le béton.

Le bois revient moins cher que le béton parce qu’il est plus léger et plus rapide à installer. De plus, il permet d’économiser sur le chauffage, s’adapte facilement à tous les types de structures, et on peut monter dessus tous les types de charpentes.

Par contre, le béton est lourd, et à moins que les fondations du logement initial ne puissent le supporter, c’est une solution qui est souvent écartée.

Il a en plus l’inconvénient de produire de nombreux déchets et de salir le chantier, contrairement au bois qui est une solution de construction sèche et entièrement propre.

Note : le choix du matériau s’effectue en réalité en fonction du calcul des charges que peut supporter l’édifice de base, ainsi que du budget dont dispose le propriétaire. Si le calcul des charges élimine la possibilité d’utiliser le béton, le bois est la seule et unique solution applicable.

Mais si on peut utiliser aussi bien le bois que le béton, le propriétaire du logement choisira en fonction de son budget et des délais qui lui sont impartis la solution qui lui convient le mieux.

Cout de revient d’un agrandissement par la construction d’un étage

Le cout de revient d’un agrandissement par la construction d’un étage se situe entre 1 000 et 2 500 euros le mètre carré.

Tout dépend du type de matériau choisi, de la superficie de l’étage, du nombre de pièces à y construire et des aménagements qui y seront faits. En général, la répartition des couts se fait comme suit :

  • 50 % du prix couvre les frais de construction bruts de l’étage
  • 25 % du prix couvre les frais d’aménagement
  • 25 % du prix couvre les finitions

Les architectes et autres professionnels ont l’habitude d’accorder une remise quand la surface à bâtir est très importante.

Plus on a de surface à bâtir, plus le prix de revient au mètre carré est révisé à la baisse. Il est donc avantageux, quand on en a la possibilité, d’effectuer un agrandissement complet à l’étage, plutôt que de le faire progressivement en élevant petit à petit des portions de son logement.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

L’escalier de service : un accessoire indispensable lors d’un agrandissement par étage

Plusieurs cas de figure s’imposent. S’il s’agit d’élever un nouvel escalier, il faut veiller à le positionner au milieu des pièces qui seront installées en hauteur.

Ainsi, il suffit ensuite d’étendre un couloir de part et d’autre pour desservir en même temps tout l’étage. En outre, il faut éviter d’installer un escalier en colimaçon (difficile à monter pour les personnes âgées et les enfants) ou un escalier trop vaste qui consommerait inutilement de l’espace. Une superficie de 4 m2 pour un escalier est largement raisonnable.

Si on dispose déjà d’un escalier à l’intérieur ou dans le jardin par exemple, il vaut mieux concevoir le nouvel étage de sorte à valoriser cet escalier.

En effet, la destruction de l’ancien escalier pour en élever un autre mieux situé peut couter jusqu’à 5 000 euros. Il est préférable d’économiser autant que possible et de gérer avec l’existant.

L’architecte qui supervise les travaux pourra d’ailleurs fournir d’excellents conseils et aider à choisir la solution la plus adéquate.

Cout d’un agrandissement de maison par la construction d’un étage
4.75 (95%) 4 votes