Extension pour maison : coût moyen des différents types d’agrandissement

L’extension d’une maison consiste à en modifier la structure pour créer une nouvelle zone habitable. Elle peut se faire de plusieurs manières à l’aide de matériaux variés.

extension maison

Souvent, le budget à prévoir pour votre extension atteindra le budget de construction de votre maison. Les spécialistes à embaucher et les formalités administratives à accomplir rendent la tâche encore plus difficile.

Toutefois, vous pourrez distinguer entre les différents types d’extensions qui existent et les matériaux dans lesquels ils sont fabriqués, afin de choisir l’extension qui vous fera gagner en espace, mais aussi sur le plan financier.

Les différents types d’extension pour maison

Il existe plusieurs types d’extension. Quand l’extension est faite par les côtés, il est question d’extension latérale. Quand l’extension est faite par le haut, on parle de surélévation et par le bas, d’excavation.

Extension latérale

Une extension est dite latérale quand elle consiste en l’élargissement de la maison à partir de ses parois extérieures. En d’autres termes, il s’agit de joindre à la maison existante une nouvelle construction plus petite ou de même taille. Il peut aussi s’agir de l’élargissement d’une pièce ou de l’ajout par l’extérieur d’une nouvelle pièce.

extension lateraleLa caractéristique principale de l’extension latérale est qu’elle dépend principalement de la surface de votre habitation. Cela implique que seul un logement assez grand permet des extensions latérales. Si la superficie non bâtie de votre habitation n’est pas assez grande, vous ne pourrez faire d’extension latérale qu’après abattement d’un des murs de votre maison afin d’agrandir l’espace destiné à la construction de l’extension.

Tout dépendra toutefois de la façon dont la jonction latérale  est faite. A ce propos, vous avez le choix entre 3 types d’extensions latérales.

Extension latérale jointe

Une extension latérale est jointe quand elle est constituée d’une nouvelle pièce connectée à la demeure principale. Il s’agit d’une sorte d’annexe auquel on a accès via une porte ou un couloir. C’est donc la présence de cette ouverture qui caractérise ce type d’extension, car elle la rend quelque peu dépendante de la bâtisse principale.  

C’est d’ailleurs en raison de cette caractéristique que l’extension latérale jointe est généralement choisie pour faire office de garage ou de véranda.

Extension par élargissement

L’extension par élargissement implique l’abattement de mur extérieur afin d’agrandir une pièce existante. Quand par exemple, pour un heureux évènement, vous souhaitez agrandir la chambre des enfants afin qu’ils restent avec leur nouveau petit frère, vous pouvez faire abattre le mur donnant vers l’extérieur, afin de créer de nouvelles dimensions à leurs chambres.

Il ne s’agit donc pas de la création d’une toute nouvelle pièce comme c’est le cas avec l’extension latérale jointe, mais plutôt de l’agrandissement d’une pièce préexistante.

Extension indépendante

Par opposition à l’extension latérale jointe, une extension indépendante est, comme l’indique son nom, complète disjointe du bâtiment principal. Il n’est donc pas possible d’y avoir accès depuis la maison principale puisqu’il n’existe aucune ouverture qui le permette. Elle est simplement construite pour être mitoyenne au mur du bâtiment initial. 

C’est d’ailleurs pour cette raison que ce type d’extension est la moins courante. Cette caractéristique fait que sa construction est faite au même moment que celle de la bâtisse initiale. En termes d’aménagement, elle sert généralement de dépendance. 

Extension par surélévation

L’extension par surélévation se distingue par les matériaux utilisés et par le mode de construction. La surélévation consiste en la construction au-dessus de votre habitation d’un ou plusieurs étages. Il ne s’agit pas de simple aménagement, mais effectivement de modification de la structure supérieure de votre habitation.

extension surelevationLa surélévation peut se faire en différents matériaux :

  • L’acier est le matériau qui s’adapte le plus à toutes les extensions, car il est solide, mais léger.
  • Le bois est le matériau le plus utilisé parce qu’il est léger et moins cher.
  • Le parpaing est le matériau le plus solide, mais son poids limite son utilisation aux constructions les plus solides, sauf si la structure de base est renforcée préalablement.
  • Le béton cellulaire est une autre forme de béton aussi solide et durable, mais moins lourd et plus onéreux.

Il existe différents types de surélévation. Il est souvent difficile de différencier une extension d’une surélévation qui ne soit pas une extension.

Surélévation complète ou partielle

Il s’agit des seules surélévations consistant en de véritables extensions. En effet, une surélévation suppose que le comble n’est pas assez grand pour abriter une nouvelle pièce. Alors la surélévation consistera à relever le toit afin que l’espace soit assez grand. Quand l’extension par surélévation est complète, elle suppose que tous les murs du comble au toit sont remplacés pour plus de résistance.

La surélévation est dite partielle quand les murs sont juste complétés. Dans ce cas, le problème consiste à détecter les matériaux utilisables. Presque systématiquement, le bois, l’acier et le verre sont les options les plus réalistes. L’utilisation du parpaing ne serait possible que si les murs à compléter étaient aussi en béton.

Changement de pente

L’autre type de surélévation consiste en la modification de la structure du toit pour permettre d’habiter dans le comble. Il faut préciser que cette surélévation n’est pas toujours considérée comme une extension. Certains avis considèrent que les extensions doivent impliquer un rajout de murs.

Extension par excavation

L’extension la plus rare est l’extension par excavation. Elle consiste en la création de sous-sols dans les fondations d’une habitation déjà entièrement construite. Il n’est question d’extension que lorsque la maison ne dispose pas préalablement de sous-sol.

Cependant, selon certaines personnes, le réaménagement d’un sous-sol aussi implique extension de l’habitation. Plusieurs matériaux peuvent être utilisés pour l’excavation.

  • Le bois est utilisé le plus souvent. Il est très léger et il permet de réaliser cette extension assez rapidement.
  • Le verre n’est utilisé qu’en jonction au bois ou tous autres matériaux afin de servir de fenêtres ou de parois esthétiques laissant passer la lumière.
  • L’acier et le parpaing ne sont pas souvent utilisés, mais peuvent l’être. Ils exigeront néanmoins plus de travail. L’acier pourra cependant être utilisé pour solidifier les constructions en ossature-bois.

Coût de la réalisation d’une extension

Le coût de réalisation de chacune de ses extensions varie selon le fait qu’il y ait aménagement ou pas.

Types d’extension Prix TTC par m² Sans aménagements Prix TTC par m² Avec aménagements
Extension latérale 500€ à 1500€ 1000€ à 2500€
Surélévation totale/partielle 800€ à 2200€ 3000€
Changement de pente 800€ à 1200€ 2000€
Excavation 600€ à 1000€ 1200€ à 2000€

Coût sans aménagement

L’extension latérale est généralement faite en verre quand il est question de vérandas, en bois quand il est question de demeure annexe et en parpaing quand il est question de pièce élargie.

Sauf quand il s’agit de dépendances, tous les matériaux utilisés pour l’extension dépendent de ceux utilisés pour la maison principale. Une véranda, souvent en verre et acier, coûtera plus cher qu’un garage, souvent en bois. Le prix varie entre 500 € et 1500 €/m².

En moyenne, une surélévation complète coûtera entre 800 € et 2200 €/m² sans aménagement. Plus la surface sera grande et le matériel résistant, plus le prix sera élevé. En cas de changement de pente, le prix varie entre 800 € et 1200 €/m².

Le prix de la réalisation d’une extension par excavation est généralement de 600€ à 1000 €/m² sans aménagement. Puisque l’utilisation du bois est la plus fréquente, cette extension est la moins chère.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Coût avec aménagement

L’aménagement consiste en l’adaptation d’une construction pour que l’habitation y soit possible. Elle peut consister en l’ajout d’isolant thermique et acoustique, et en la modification de la décoration. Pour l’extension latérale, l’aménagement dépendra de la taille de chaque extension et de son usage, le garage demandant par exemple moins d’aménagement qu’une chambre. Le prix varie entre 1000€ et 2500€.

En cas de surélévation, l’aménagement de la pièce ou des nouvelles pièces consiste en une réadaptation de la structure et de la décoration des combles. Elle peut faire monter le prix de la surélévation jusqu’à 3000 €/m². Avec l’aménagement, vous pourrez débourser près de 2000 €/m² pour une surélévation avec changement de pente.

Une fois que les travaux de base sont achevés, les finitions et aménagements en cas d’excavation pourront faire monter le prix à 1200 ou 2000 €/m². Dans le cas où le sous-sol existe déjà, le coût de l’aménagement ne dépassera pas 100€ en moyenne.

Avantages et inconvénients d’une extension pour maison

Chaque type d’extension a des avantages, mais aussi des inconvénients.

Extension latérale

L’extension latérale est l’extension la plus commune en ce qu’elle est la plus simple. Elle n’est pas la moins chère, mais elle est celle qui permet un contrôle plus facile du budget.

Elle vous rappellera les démarches pour la construction de votre maison et alors vous ne serez pas dépassé par les travaux. Cependant, cette construction entraine une diminution de l’espace libre de votre propriété.

Extension par surélévation

Pour préserver cet espace, vous pouvez opter pour une extension par surélévation. C’est l’extension idéale pour les maisons qui n’ont plus de terrains non bâtis. Avec la surélévation, vous n’endommagerez pas la structure et vous aurez une construction vraiment très esthétique. Le seul problème est que les travaux sont très compliqués et les études avant exécution sont nombreuses. C’est la raison de son prix si haut.

Extension par excavation

Tout aussi destiné aux habitations pas très grandes, ce mode d’extension retient par sa discrétion. Vous gagnerez beaucoup d’espaces tout en paraissant n’avoir rien changé. Si par contre vous aimez le design, cette extension n’est pas faite pour vous. Elle représente pourtant l’extension la moins chère, et néanmoins la moins pratiquée.

Extension pour maison : coût moyen des différents types d’agrandissement
5 (100%) 4 votes

Extension pour maison : coût moyen des différents types d’agrandissement