Prix d’une pompe a chaleur air-eau, avantages et inconvénients

Prix d’une pompe a chaleur air-eau, avantages et inconvénients

Découvrez les performances et les caractéristiques de la pompe à chaleur air eau et réalisez des économies d'énergie sur votre chauffage.

Pompe à chaleur air eau plancher chauffant
Pompe à chaleur air eau plancher chauffant

La pompe à chaleur air-eau ou PAC air-eau est un système de chauffage économique dont l’installation et l’utilisation est encouragée par les différentes aides financières pour la transition énergétique.

Elle permet de diminuer la quantité d’énergie que l’on consomme habituellement pour son chauffage d’environ 60 %. De plus, elle fonctionne grâce à la chaleur qui se retrouve naturellement dans l’air ambiant, ce qui fait d’elle un chauffage 100 % écologique.

Prix de la pompe à chaleur air-eau

Le prix d’une PAC air-eau est généralement compris entre 7 000 et 15 000 euros. Ce coût prend en compte le prix d’achat, la main d’œuvre et les différentes taxes liées à son installation.

Heureusement, elle est éligible à la plupart des aides et subventions pour la transition énergétique.
Ainsi, un ménage qui veut s’équiper d’une PAC air-eau bénéficie :

Il peut aussi demander un éco-prêt et recevoir une aide de la mairie de sa commune dans le cas où celle-ci en propose.

Note : Pour être éligible à ces différentes aides, il est exigé que l’achat, les travaux d’installation et la mise en fonction de la PAC air-eau soient effectués par un professionnel certifié RGE. Le matériel utilisé doit être quant à lui certifié QualiPac.

La pompe à chaleur air-eau : un fonctionnement simple sous forme de cycle

La PAC air-eau comprend 4 principaux appareils : un évaporateur, un compresseur, un condenseur et un détendeur. A l’extérieur de la maison, on installe l’unité externe, qu’on appelle aussi évaporateur. Elle a pour rôle de capter dans l’air ambiant les particules de chaleur ou calories grâce au fluide frigorigène qui circule dans la pompe à chaleur.

Une fois réchauffé par les calories venues de l’extérieur, le fluide passe dans le compresseur ou il est transformé en vapeur ultra-chaude par compression. Cette chaleur est alors transmise lors du processus de condensation (dans le condenseur) à l’eau du circuit de chauffage.

Celle-ci peut servir exclusivement à réchauffer la maison, ou alors servir également d’eau chaude sanitaire.

Enfin, le fluide est refroidi par le détendeur, puis acheminé vers l’évaporateur. Au contact de l’air extérieur, il capte de nouvelles particules de chaleur et le cycle décrit précédemment reprend.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Qu’en est-il de l’entretien de la pompe à chaleur air-eau ?

Bien souvent, les ménages oublient dans leurs estimations de prévoir un budget d’entretien pour leur PAC air-eau. Il est vrai qu’il s’agit d’un matériel durable, facile à installer et très résistant.

Toutefois, la loi oblige à ce qu’un contrôle annuel soit réalisé pour toutes les PAC air-eau simples qui contiennent au moins 2 kg de fluide frigorigène dans leurs circuits de fonctionnement. Dans le cas d’une PAC air-eau réversible, le contrôle doit être effectué 2 fois par an.

On doit également dépoussiérer de temps à autre l’unité externe de la PAC air-eau, et il faut aussi vérifier périodiquement l’étanchéité du système.

Ces tâches ont un coût non négligeable, et pour en bénéficier à un tarif raisonnable, il vaut mieux conclure un contrat de maintenance avec la société ou le professionnel qui se charge de l’installation.

En pratique, le professionnel a obligation d’effectuer en plus les vérifications ci-après :

  • Contrôle de l’état général de l’appareil
  • Vérification des connexions électriques
  • Contrôle des différents réglages (il doit vérifier en particulier le réglage de la température de l’eau chaude sanitaire)
  • Vérification du niveau d’encrassement des filtres

Quelques précisions importantes au sujet de la pompe à chaleur air-eau

La PAC air-eau est un système réversible qui fonctionne à l’électricité. Elle sert au chauffage en hiver, mais on peut aussi l’adapter pour qu’elle refroidisse le logement en été.

Sa principale limite est qu’en hiver, et généralement en dessous de -20°C, sa capacité de production de chaleur diminue sérieusement.

Pour pallier cette déficience, les professionnels conseillent d’installer un chauffage d’appoint (une chaudière à gaz, un plancher chauffant ou un radiateur électrique).

Mais si l’on en a la possibilité, on peut tout simplement résoudre cette difficulté en achetant une PAC air-eau qui soit équipé dès l’origine d’un système d’appoint.

Ce système est en général une résistance électrique qui se met en marche automatiquement dès que la température extérieure descend en dessous du seuil que peut assumer la PAC air-eau.

Les pompes à chaleur air-eau : différents types existants et critères de choix

Selon les besoins du logis, on peut installer l’un des 3 types de PAC air-eau indiqué ci-dessous :

  • Une PAC air-eau à basse température
  • Une PAC air-eau à basse température avec système d’appoint
  • Une PAC air-eau à haute température

Le professionnel certifié RGE ou l’entreprise qui a en charge l’installation de la PAC air-eau sont les seules personnes habilitées à préciser le type de PAC air-eau qui convient au logement. Le choix s’effectue en effet en fonction de :

  • La surface à chauffer
  • La région où se situe le logement
  • L’utilisation qui sera faite de la chaleur produite par la PAC air-eau (chauffage exclusif ou chauffage et production d’eau chaude sanitaire)

Caractéristiques fondamentales des pompes à chaleur air-eau

Une PAC air-eau est évaluée en fonction de :

  • Son COP (Coefficient de Performance). Il doit être proche du chiffre 3
  • Sa puissance (capacité de production de chaleur). Elle varie souvent entre 5 et 20 KW

Quels sont les avantages d’une pompe à chaleur air-eau ?

D’après les chiffres de l’ADEME, la PAC air-eau offre une réduction de 60% sur sa facture de consommation énergétique.

Dans la pratique, cela correspond à une moyenne de 1 000 euros économisés chaque année par le ménage qui s’en procure une. Elle est par ailleurs très avantageuse, car elle permet d’obtenir directement de l’eau chaude sanitaire.

De plus, on peut tranquillement inverser le système pour faire baisser la température interne de son logis en été (mais cette option n’est à envisager que si le professionnel qui pratique l’installation la juge intéressante).

On apprécie aussi la PAC air-eau parce qu’elle fait partie des systèmes de chauffage les moins coûteux. Elle est par exemple moins chère qu’une chaudière à condensation et moins coûteuse qu’une pompe à chaleur géothermique (qui fonctionne sur la base de la chaleur extraite du sol).

En outre, lorsqu’on en fait un bon usage, on peut rapidement amortir les frais d’installation à raison de 125 euros par mètre carré.

Elle n’est pas difficile à installer, elle est facile à entretenir, et en plus, elle peut être parfaitement opérationnelle pendant une vingtaine d’années.

Enfin, la PAC air-eau n’est pas un système de chauffage exclusif qui nécessite la suppression de l’ancien. On peut l’installer à côté du système de chauffage préexistant, à condition bien sûr de respecter les normes de sécurité et d’aérer suffisamment le site d’installation.

Différences entre la pompe à chaleur air-eau et les autres pompes à chaleur

Il y a de nombreuses différences entre la PAC air-eau et les autres pompes à chaleur (pompe à chaleur air-air, pompe à chaleur géothermique, pompe à chaleur marine, etc.). En voici quelques-unes :

  1. Elle coûte plus cher qu’une pompe à chaleur air-air, mais elle est moins chère qu’une pompe à chaleur géothermique
  2. Elle a l’avantage de produire directement par son fonctionnement de l’eau chaude sanitaire
  3. Elle fonctionne sur le principe physique du cycle thermodynamique, tandis que son homologue air-air fonctionne sur le principe d’un simple transfert de chaleur

Le seul inconvénient de la pompe à chaleur air-eau : le bruit

Les capteurs de chaleur d’une PAC air-eau émettent toujours un bruit (même s’il est faible dans les systèmes perfectionnés) lorsqu’ils sont en activité.

Ce défaut fait qu’il est parfois difficile d’installer une PAC air-eau dans un logement en copropriété. En outre, même dans le cas où l’on est domicilié dans sa propre résidence, il importe toujours de s’assurer que le bruit ne gênera pas le voisinage.

Les professionnels proposent donc d’installer l’unité extérieure de la PAC air-eau dans la cour, sur son balcon ou dans son jardin, dans un emplacement bien aéré et loin des angles.

La pompe à chaleur air-eau en résumé

En définitive, on doit juste retenir que la PAC air-eau permet à la fois de se chauffer et d’avoir de l’eau chaude sanitaire à un coût inférieur à celui de l’électricité.

Elle fonctionne à l’électricité, mais elle permet quand même de réduire au tiers de son coût habituel sa facture d’énergie. Elle peut parfois ne pas avoir un bon rendement quand l’hiver est trop froid (la température est alors en dessous de -20°C), et pour combler son déficit, on l’associe à un chauffage d’appoint.

La PAC air-eau est un chauffage dont le coût d’installation peut sembler élevé, mais en réalité, elle est moins chère que d’autres systèmes encore utilisés.

Elle coûte entre 7 000 et 15 000 euros TTC, mais grâce aux aides proposées par les différentes structures de soutien (État, ANAH, PTZ, régions et collectivités locales), on peut en faire installer sans trop dépenser.

L’essentiel est de choisir un modèle qui corresponde vraiment aux besoins de son logement et de le faire installer par un agent ou une entreprise certifiée RGE.

Prix d’une pompe a chaleur air-eau, avantages et inconvénients
4.75 (95%) 4 votes