Prix micro station d’épuration d’assainissement individuel

Prix micro station d’épuration d’assainissement individuel

La micro station d'épuration : coût d'installation et mode de fonctionnement. Parce qu'il est indispensable de faire procéder à l'installation de ce mode d'assainissement par un professionnel, nous vous conseillons de comparer les devis de micro station.

Microstation d'épuration individuelle
Microstation d'épuration individuelle

La micro-station d’épuration individuelle est un dispositif d’assainissement des eaux usées.

Elle est installée uniquement sur agrément du ministère de l’Environnement et de l’Écologie dans les zones où il n’est pas possible de se raccorder au système d’assainissement collectif.

Très efficace, elle réalise à la fois la collecte et le traitement définitif de toutes les eaux usées. Cependant, elle n’est pas éligible au Prêt à Taux Zéro, et il faut un budget minimum de 6 000 euros pour installer ce type de mini station d’épuration.

La micro-station d’épuration individuelle : présentation, fonctionnement et particularités

La micro-station d’épuration individuelle est constituée d’une ou 2 cuves. Les canaux de collecte des eaux usées de la maison rapportent les eaux des toilettes, de la buanderie, de la salle de bains et de la cuisine dans le premier compartiment de la cuve.

Les déchets solides et les déchets liquides sont séparés à ce niveau, et les déchets solides peuvent y être directement stockés, ou alors évacués vers le compartiment de stockage.

Les déchets liquides issus du compartiment n°1 de la cuve sont prétraités et transformés en une substance liquide qui est envoyée dans le second compartiment de la cuve.

Cette substance est ensuite épurée grâce à des bactéries aérobies présentes dans le média (substrat de culture des bactéries).

Ce compartiment de la cuve est équipé, pour son bon fonctionnement, d’un système d’acheminement de l’air qui permet aux bactéries de proliférer en permanence et d’exercer continuellement leur fonction de nettoyage.

A la fin du traitement effectué par les bactéries, on obtient de l’eau épurée, des gaz et de la boue. La boue et les gaz sont acheminés vers les déchets solides issus du premier compartiment, et cet ensemble doit être enlevé régulièrement par vidange. L’eau épurée est quant à elle rejetée dans le sous-sol, dans un cours d’eau ou utilisée pour l’irrigation des champs.

Note : le média (substrat où vivent les bactéries aérobies) peut être fixe ou libre. Il diffère selon le type de micro-station installée. La boue est le substrat libre le plus couramment utilisé. Par contre, on a un choix plus large pour les substrats fixes. Il peut s’agir de minéraux, de laine de roche, de fibres végétales, de plastique, etc.

Quels sont les préalables nécessaires à l’installation d’une micro-station d’épuration individuelle ?

Pour commencer, il faut se rapprocher du SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) de sa région.

Ses agents pourront indiquer quelle est la démarche à suivre pour déposer le dossier de demande d’agrément au ministère, et surtout, ils aideront à effectuer les travaux d’études de sol et de diagnostic préliminaires.

Le coût de ces travaux est très variable, mais il n’est pas superflu de prévoir un budget de 1 000 euros pour leur réalisation.

C’est aussi avec l’aide du SPNAC qu’on pourra définir le type de micro-station d’épuration individuelle que l’on peut installer dans sa résidence.

Il faut prévoir un espace de 10 m2 au plus pour l’implantation de la micro-station, de préférence loin du domicile principal et du système d’adduction d’eau potable.

Note : Les micro-stations d’épuration individuelle sont construites en béton, en polyéthylène et en polyuréthane. Le SPANC indiquera le type de micro-station le mieux adapté au terrain de la maison.

Les contraintes liées à l’utilisation d’une mini-station d’épuration individuelle

Une micro-station d’épuration individuelle ne peut être installée dans les zones sensibles (sauf sur agrément).

En outre, elle doit fonctionner en permanence, et de ce fait, elle ne peut être implantée dans un logement secondaire.

Elle doit également subir des contrôles et une maintenance régulière qui reviennent en moyenne à 200 euros par an, sans compter la vidange des boues qui est à réaliser chaque fois que le niveau des boues atteint le tiers de la capacité de la cuve.

Par ailleurs, elle consomme énormément d’énergie électrique et si des coupures d’électricité sont à craindre, il est préférable d’avoir chez soi un groupe électrogène et un onduleur pour éviter toute cessation d’activité.

Combien coûte une micro-station d’épuration individuelle ?

Le coût de la micro-station d’épuration individuelle comprend le tarif d’achat du matériel et celui de l’installation. Il faut prévoir :

  • 6 000 euros au moins pour une micro-station d’un logis avec 5 habitants au plus
  • 8 000 euros au moins pour une micro-station à installer dans un logis où vivent 6 à 10 personnes
  • 10 000 euros au moins pour une micro-station à installer dans un logement où vivent 10 et 20 personnes

Il ne faut pas oublier d’ajouter à ce budget les frais d’étude de sol et d’expertise du SPANC. Il faut aussi savoir que ce budget peut augmenter en fonction du prestataire et de la région où sera installée la micro-station d’épuration individuelle.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Installation d’une micro-station d’épuration individuelle

Seule une entreprise agréée peut se charger de l’installation d’une micro-station d’épuration individuelle.

En outre, à la fin des travaux, le SPANC repassera délivrer un certificat de conformité autorisant la mise en service si ce n’est pas lui qui a réalisé les travaux.

L’installation de la mini station proprement dite se fait en 4 étapes : le terrassement, la pose de la micro-station, le branchement et enfin le raccordement au réseau électrique.

Le terrassement

Il s’agit de creuser et d’aménager la fosse dans laquelle la micro-station sera implantée. Cela ne prend guère de temps si le sol est malléable et présente une texture homogène.

La pose de la micro-station et le branchement

Les cuves et leurs différents accessoires de fonctionnement sont installés dans la fosse. Les différents ports de raccordement aux canaux de traitement des eaux usées sont raccordés à l’aide d’une tuyauterie spécifique.

Le raccordement au réseau électrique

La micro-station dûment montée et installée est raccordée au réseau électrique de la maison. Cette tâche ne prend que quelques heures, et en principe, toute l’installation doit être achevée en une demi-journée de travaux.

Dès que le SPANC valide les travaux et donne son approbation, on peut mettre en service la micro-station d’épuration.

Si tous les contrôles sont effectués régulièrement et que la maintenance est parfaite, la micro-station doit pouvoir fonctionner sans problème pendant 20 ans au minimum. Au-delà, elle peut présenter des signes d’usure, et il faudra se préparer à la remplacer.

Peut-on obtenir des aides pour réaliser sa micro-station d’épuration individuelle ?

Il n’est pas possible de bénéficier d’une subvention pour l’installation de la micro-station d’épuration individuelle en raison de sa trop grande consommation d’énergie électrique.

Les aides et subventions proposées actuellement par le gouvernement sont offertes dans le but d’aider les ménages à limiter leur consommation d’énergie en s’équipant d’un matériel moins énergivore.

Malheureusement, il n’existe pas encore de système qui permette de réduire la consommation énergétique de la micro-station d’épuration individuelle… Pour rappel, elle doit fonctionner en permanence, ce qui exclut la possibilité de l’arrêter de temps à autre pour économiser sur sa facture d’électricité.

Quelques conseils d’achat : les labels et certifications de respect de l’environnement

Il est obligatoire, lorsqu’on veut installer une micro-station d’épuration individuelle, d’acheter du matériel conforme aux normes européennes.

On peut se renseigner sur les normes, les labels et les fabricants agréés en ligne sur le site du ministère de l’Environnement… Et on peut également obtenir des renseignements supplémentaires et des conseils d’achat auprès du SPANC de sa commune.

Les avantages d’une micro-station d’épuration individuelle

La micro-station d’épuration individuelle coûte cher, son utilisation est contraignante, elle nécessite un agrément… Ces différents facteurs peuvent contribuer à considérer qu’il s’agit d’une installation peu avantageuse, mais la micro-station d’épuration a tout de même quelques atouts.

Contrairement à une fosse septique, elle permet d’obtenir une eau épurée de meilleure qualité.

Celle-ci peut être directement réutilisée pour l’irrigation, ce qui permet de réaliser de sérieuses économies d’eau lorsqu’on a un domaine agricole à irriguer.

De plus, son installation est facile, rapide et pratique, et comme elle ne prend pas beaucoup d’espace, on peut toujours installer une piscine dans sa résidence ou aménager autrement son terrain.

Enfin, elle est compatible avec la majorité des terrains, et son intégrité dépend de la structure de son matériel. Ainsi, même quand il y a une fuite dans l’un des canaux, cela ne veut pas dire que toute la station est à changer : elle reste fonctionnelle tant que les compartiments principaux sont toujours en parfait état de marche et ne présente aucun défaut.

Que retenir au sujet de la micro-station d’épuration individuelle ?

On peut retenir que la micro-station d’épuration individuelle est un dispositif de traitement des eaux usées plus perfectionné que la simple fosse septique.

Elle est facile à installer, prend peu de place et convient surtout pour les résidences principales et/ou pour les domaines agricoles, car on peut se servir de l’eau épurée qu’elle rejette pour l’irrigation des végétaux.

Elle consomme beaucoup d’énergie électrique et doit fonctionner en permanence pour un meilleur rendement.

Elle a une durée de vie moyenne de 20 ans quand elle est bien entretenue et lorsque la vidange est réalisée chaque fois que la boue occupe les 30% de son volume de stockage.

Cependant, la mini station d’épuration revient chère (au moins 6 000 euros pour en avoir une), et il faut avoir une autorisation ministérielle en bonne et due forme pour pouvoir en installer sur son terrain.

Prix micro station d’épuration d’assainissement individuel
4.22 (84.35%) 23 votes