Zone et lit d’épandage : quel budget prévoir pour sa réalisation

Tout ce que vous devez savoir avant de faire réaliser votre lit ou zone d'épandage : intérêt , prix moyen, méthode de réalisation, rendement.

zone lit épandage

Le traitement des eaux usées est aujourd’hui un souci majeur dans de nombreuses villes. Parmi les multiples solutions adoptées pour pallier ce problème figure le lit d’épandage.

Dispositif incontournable en matière d’assainissement des logements et de l’espace urbain, la réalisation d’un lit d’épandage nécessite bien un budget conséquent. Pour savoir combien coûte l’installation de ce système, voici tout ce qu’il faut retenir de ce dispositif.

Qu’est-ce qu’un lit d’épandage ?

Il s’agit d’un dispositif mis en place pour traiter les eaux usées. En assainissement, les eaux usées regroupent aussi bien les eaux ménagères (cuisine, salle de bains, lessive) que les eaux-vannes provenant des toilettes.

Le lit d’épandage (ou zone d’épandage) est généralement installé en aval du circuit de prétraitement d’eaux qui est représenté par la fosse toutes eaux. L’installation de ce système est souvent préconisée lorsque le sol en place peut faciliter l’épuration naturelle des eaux usées.

Le schéma d’une zone d’épandage 

Un lit d’épandage souterrain est constitué de plusieurs canalisations disposées au-dessus d’un lit de gravier. Le système présente en effet plusieurs tuyaux d’épandage rigides et reliés aux autres éléments du dispositif par des canaux intermédiaires.

Schéma normes fosse septique toutes eaux
Schéma normes fosse septique toutes eaux

Ces tuyaux, perforés en bas, sont disposés dans des tranchées ou un lit peu profond. Les différents éléments étant interconnectés, ils forment ainsi un circuit d’évacuation d’eaux usées par infiltration dans le sol en place.

Quel est l’intérêt d’un lit d’épandage ?

Un lit d’épandage assure le traitement des eaux usées à travers le pouvoir épurateur du sol en place. En effet, l’action des bactéries présentes dans le sous-sol permet d’éliminer les composés organiques (graisses, protéines, sucres…) que contiennent les eaux usées. Ce dispositif agit aussi comme un système d’évacuation d’eaux usées par infiltration dans le milieu naturel.

Il faut rappeler que ce système de traitement d’eaux usées est la solution la moins onéreuse. Il est aussi facile à installer. En plus, son entretien ne nécessite que peu d’efforts.

Et une fois installé, un lit d’épandage peut fonctionner pendant plusieurs années. De par ses caractéristiques, ce système d’épuration peut s’intégrer facilement dans le paysage tout en fournissant un meilleur rendement épuratoire.

Fonctionnement d’une zone d’épandage

Un lit d’épandage fonctionne quasiment de la même manière que les tranchées d’épandage. Lorsque les eaux usées sont recueillies dans le système d’épuration, elles sont d’abord dirigées vers une boîte de répartition (ou regard de répartition). Le rôle de cette dernière étant de favoriser la distribution équitable de l’eau dans le lit d’épandage.

Et une fois ces eaux distribuées, elles vont passer dans des différents tuyaux constituant le système avant de s’infiltrer progressivement dans le sol à travers les graviers. Cette étape marque en effet le début du traitement par épuration grâce à l’action des bactéries. Il y a aura ensuite infiltration de l’eau traitée dans le sous-sol.

Comment réaliser un lit d’épandage ?

L’épandage consiste d’abord à creuser une fouille peu profonde, à fond horizontal, dans le sol. La profondeur du lit étant de 60 à 80 cm, pour une largeur d’environ 8 m et une longueur de 30 m au maximum. Après les travaux d’excavation, il faut laisser la fouille ouverte au moins un jour. Les poussières et la pluie permettent généralement de colmater les parois et le fond du lit.

Après cette étape, on peut maintenant remplir le fond du lit d’une couche de graviers lavés (gravier de rivière) de 30 cm de diamètre. Les graviers doivent être répartis de manière uniforme au fond du lit pour favoriser la stabilité de l’ouvrage.

Et lorsque le lit est parfaitement stable, il va falloir poser les tuyaux d’épandage, en interconnexion avec le regard de distribution (menant à la fosse septique) et le regard de bouclage. Il est recommandé de poser les tuyaux d’épandage suivant une pente de 1 % maximum, dans le sens de l’écoulement de l’eau, à environ 50 cm du bord de la fouille.

Les tuyaux d’épandage doivent être éloignés, de part et d’autre, sur une distance d’environ 1 et 1,50 m. Il y a aussi d’autres tuyaux (tuyaux de raccordement) posés de manière horizontale, de part et d’autre du regard de répartition, qui devront servir à relier les différents éléments du dispositif.

Il faut savoir que les tuyaux d’épandage et ceux de raccordement n’ont pas les mêmes caractéristiques. Les premiers sont perforés en bas (100 mm de diamètre en moyenne), alors que les seconds sont des tuyaux pleins et non perforés.

Comment obtenir un meilleur rendement épuratoire ?

L’épandage est un système qui ne peut pas être installé partout. Tout dépend de la nature du terrain et de sa composition. Pour disposer un système d’assainissement fonctionnel, il faut que le sol soit d’abord pourvu en oxygène. Sa composition doit favoriser l’action des micro-organismes comme les microbes.

Aussi, le sol doit présenter un niveau de perméabilité acceptable (sans pour autant qu’il n’y ait une remontée d’eau par capillarité) pour faciliter l’écoulement. Il faut savoir que la réalisation de ce système nécessite d’avoir une surface suffisante dans sa propriété. De fait, un espace d’environ 200 m2 sera suffisant pour l’installation d’un lit d’épandage à usage individuel. Enfin, il faut s’assurer que le terrain présente bien une inférieure à 5 %.

Qu’en est-il de l’emplacement de la filière d’assainissement ? En général, il doit être installé à 35 m d’un puits d’eau potable et à au moins 5 m de l’habitation. S’il y a une plantation ou un jardin dans la parcelle de terrain, la zone d’épandage doit être montée à environ 3 m de celui-ci.

Pour assurer le bon fonctionnement du dispositif, celui-ci doit être éloigné de la route ou d’un passage piétonnier. De préférence, une distance d’environ 3 m des limites de la propriété est suffisante pour assurer la sécurité fonctionnelle du système.

Faire appel à un professionnel

Avant d’installer un lit d’épandage à votre domicile, faites appel à un professionnel qualifié. Bien qu’il soit adopté dans plusieurs foyers, ce système de traitement d’eaux usées ne peut qu’être réalisé par une entreprise spécialisée ou un bureau d’études. En effet, l’expertise d’un professionnel compétent est indispensable pour assurer la fiabilité et la durabilité de l’ouvrage.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Pour réaliser un lit d’épandage, il faut prévoir un budget entre 3 500 à 8 000 euros fosse toutes eaux comprise. Évidemment, celui-ci peut évoluer en fonction des aménagements nécessaires à la mise en œuvre du dispositif.

Un lit d’épandage est un système d’assainissement incontournable pour les logements. Raison pour laquelle sa réalisation nécessite l’expertise d’une société spécialisée dans les filières de traitement d’eaux usées ou un professionnel qualifié.

Zone et lit d’épandage : quel budget prévoir pour sa réalisation
4.5 (90%) 8 votes

Zone et lit d’épandage : quel budget prévoir pour sa réalisation