Ventilation et aération de fosse septique : pourquoi est ce important

Ventilation et aération de fosse septique : pourquoi est ce important

Des problèmes de fosse septique ? Avez vous pensez à sa ventilation ? Tout savoir sur l'aération d'une fosse toutes eaux et son entretien

fosse septique ventilation

On entend souvent parler de la ventilation et de l’aération de la fosse septique. A priori, la fosse étant un dispositif enfoui, il ne devrait pas être question de ventilation… Mais c’est tout à fait le contraire !

La ventilation et l’aération sont même des facteurs essentiels au bon fonctionnement de la fosse septique, et ne pas respecter ces consignes peut créer de gros désagréments mais fort heureusement son coût est compris dans le prix d’installation d’une fosse septique toutes eaux.

Ventilation et aération de fosse septique : pourquoi est-ce important ?

La ventilation et l’aération de la fosse septique sont obligatoires pour de multiples raisons.

  1. Evacuation des gaz toxiques
  2. Prévenir la détérioration de la fosse septique

L’évacuation des gaz toxiques

Lorsqu’elle est en fonctionnement, la fosse septique produit des gaz toxiques comme le sulfure. Si ces gaz restent emprisonnés à l’intérieur de la fosse, ils risquent à coup sûr de provoquer de mauvaises odeurs. En outre, leur composition est nocive pour l’être humain, et il est très dangereux de les respirer.

Il est donc essentiel d’aérer la fosse septique pour que les gaz puissent s’échapper.

Prévenir la détérioration de la fosse septique

Les gaz toxiques cités précédemment peuvent également favoriser la corrosion de la cuve de la fosse, et faciliter la désagrégation de cette dernière, qu’elle soit en béton ou en métal. Le système d’aération/ventilation vient à point nommé pour que les gaz ressortent, mais également pour renouveler l’air dans la fosse septique.

Quand le système de ventilation et aération de la fosse septique est bien conçu, les habitants à proximité de la fosse ne remarquent aucune odeur gênante. L’air naturel exporte les gaz dans l’atmosphère bien loin des logements.

Le dispositif de ventilation et aération d’une fosse septique : les détails à connaître

Le système de ventilation et aération d’une fosse septique comporte 2 circuits complémentaires.

  1. La ventilation primaire ou entrée du système
  2. La ventilation secondaire ou sortie du système

La ventilation primaire ou entrée du système

La ventilation primaire sert « à la décompression » de plusieurs dispositifs sanitaires : douche, toilettes, lavabos, machines à laver, éviers, etc. Elle est toujours positionnée en amont de la fosse septique, se prolonge dans la canalisation de collecte des eaux usées et se termine par une bouche d’aération au niveau du toit de la maison. Ladite bouche d’aération doit avoir au moins 100 mm de diamètre.

La ventilation secondaire ou sortie du système

Cette ventilation est installée en aval de la fosse septique (donc derrière) et a pour but d’évacuer les gaz produits par le fonctionnement de la fosse. Son circuit d’évacuation lui est exclusivement dédié (un système éolien ou statique) et doit avoir 100 mm de diamètre au minimum comme celui de la ventilation primaire.

De plus, quelques contraintes s’ajoutent :

  • La canalisation qui sert pour la ventilation secondaire doit être positionnée à la fin à 40 cm au moins au-dessus du faîtage du toit
  • Le débouché doit être distant d’au moins 1 m par rapport à celui de la ventilation primaire
  • L’installation doit être le plus « rectiligne » possible, c’est-à-dire sans coudes à 90° pour faciliter la circulation des gaz

Note : Le fait que les dispositifs de ventilation de la fosse septique soient situés à proximité de la toiture implique que celle-ci doit être parfaitement étanche.

Il n’est pas rare, lors de l’installation, de voir l’entreprise en charge des travaux faire appel à un couvreur pour certifier en même temps que la toiture est étanche. Sinon, le couvreur applique un traitement hydrofuge pour la rendre imperméable, et le tarif de sa prestation est ajouté à la facture globale.

Qui se charge d’installer la ventilation et l’aération de la fosse septique ?

La ventilation et l’aération de la fosse septique ne sont pas des travaux à effectuer indépendamment de l’installation de la fosse. Cela signifie que l’entreprise en charge de l’installation de la fosse s’occupe obligatoirement, pour le bon fonctionnement de cette dernière, de la mise en place d’un système de ventilation et d’aération.

Selon le cas, les travaux sont pris en charge soit par le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif), soit par une entreprise privée agréée par ce dernier.

Par la suite, le SPANC ou l’entreprise privée peuvent intervenir sur l’installation de la fosse septique pour remédier au défaut de ventilation/d’aération si cela arrivait.

Note : le tarif de la ventilation ou de l’aération de la fosse septique ne peut être estimé exclusivement. En effet, il est toujours compris dans celui d’installation de la fosse septique qui varie de 4 000 à 8 000 euros en moyenne.

Les bonnes pratiques pour assurer une bonne ventilation/aération à sa fosse septique

Le SPANC effectue des contrôles périodiques des fosses septiques tous les 2 ou 4 ans selon le type et le volume de l’installation. Mais en dehors de ces contrôles, il est bon d’effectuer soi-même un contrôle régulier de la fosse septique.

Il est en effet important de vérifier au moins une fois par an qu’il n’y a pas de fuites, d’infiltrations d’eau, de mauvaises odeurs, etc. Il faut aussi s’assurer que les oiseaux, par leurs nids ou d’autres dépôts n’ont pas bouché l’entrée des circuits d’aération et de ventilation.

De plus, il faut périodiquement effectuer la vidange de la fosse septique, de préférence dès qu’elle est remplie à 50% ou au maximum au 2/3 de son volume. Cette vidange coûte entre 150 et 300 euros à chaque tour et est effectuée par des structures spécialisées.

Note : il y a d’autres contrôles techniques à réaliser, en particulier en ce qui concerne les filtres et le dispositif de traitement. Seul un technicien qualifié peut réaliser ces contrôles, d’où la nécessité de signer un contrat de maintenance avec une structure spécialisée.

Ce procédé revient moins cher que de payer un technicien à l’occasion pour ses prestations, et en plus, il permet de prévenir toute faille du système de traitement de la fosse septique.

Par ailleurs, ne pas réparer sa fosse septique, ne pas la tenir conforme aux normes ou encore négliger les soucis de ventilation est puni par la loi. Si les contrôles du SPANC révèlent des failles dans le dispositif, le propriétaire peut être pénalisé d’une forte amende, avec une injonction qui l’oblige à résoudre les défauts de la fosse septique dans les meilleurs délais.

Ventilation et aération de fosse septique : pourquoi est ce important
4.67 (93.33%) 3 votes