Ballon d’eau chaude : prix moyen, avantages et inconvénients

Ballon d’eau chaude : prix moyen, avantages et inconvénients

ballon eau chaude

Le ballon d’eau chaude sanitaire est un modèle particulier de chauffe-eau. On l’appelle ballon parce qu’il dispose d’un réservoir qui stocke l’eau tout en la réchauffant, de sorte qu’on puisse disposer d’eau chaude en permanence.

Il fonctionne soit au gaz, soit au courant électrique, et son coût d’achat ou de pose dépend des particularités du modèle choisi.

Le ballon d’eau chaude : description, caractéristiques et fonctionnement

Le ballon d’eau chaude est également appelé appareil à accumulation ou cumulus. Il est constitué d’un réservoir à contenance variable pouvant aller de 10 à 500 litres.

Une fois mis en place, généralement près de la cheminée ou contre le mur, il chauffe l’eau au moyen :

  • D’une résistance qui est plongée dans le réservoir (c’est le mode de chauffage des chauffe-eau électriques)
  • D’un brûleur s’il s’agit d’un chauffe-eau à gaz
  • De l’énergie solaire ou de l’aérothermie (calories contenues dans l’air)

Un thermostat est toujours inséré dans le système de réglage de l’appareil afin de permettre à l’utilisateur de définir le degré de température de l’eau chaude.

Par ailleurs, il est à noter que l’eau en bas de la cuve du chauffe-eau est toujours froide. L’eau chaude est stockée à la surface, puis dès qu’elle est enlevée, est remplacée par l’eau froide en bas. Celle-ci est ensuite renouvelée par le réseau d’approvisionnement en eau auquel le chauffe-eau est raccordé.

Le ballon d’eau chaude à gaz

Le ballon d’eau chaude à gaz a un temps de chauffe relativement court. Il est également plus économique à l’usage, le prix de revient du gaz étant moins élevé que celui de l’électricité.

Cependant, il est bien plus cher à l’achat que le ballon d’eau chaude électrique. En outre, son installation est souvent très délicate, compte tenu du fait qu’il est nécessaire :

  • De le raccorder à la cheminée s’il s’agit d’un ballon d’eau chaude à sortie cheminée
  • De le poser contre un mur extérieur s’il s’agit d’un ballon d’eau chaude à sortie ventouse

Note : quand l’installation est correctement faite, aucune fuite de gaz ou autre problème d’utilisation ne sont à craindre. Mais pour s’assurer qu’il n’y ait aucun défaut, la pose d’un ballon d’eau chaude à gaz doit toujours être effectuée par un professionnel.

Le ballon d’eau chaude électrique

Si le ballon d’eau chaude électrique a un avantage, c’est bien celui de pouvoir chauffer l’eau pendant les heures creuses. Il utilise ainsi le courant dans une période où il est facturé à bas prix, et cela permet réellement d’économiser sur sa consommation. C’est aussi le principal atout qui le différencie du chauffe-eau instantané.

Comme pour le ballon d’eau chaude à gaz, il existe aussi 2 types de ballons d’eau chaude électriques. L’un fonctionne avec une résistance stéatite blindée, l’autre avec une résistance immergée.

Les modèles avec la résistance stéatite n’ont pas besoin d’être vidés pour changer la résistance. Celle-ci est protégée par un tube de type fourreau qui retient le calcaire et la protège de l’eau. C’est le modèle le plus durable et le plus intéressant, même s’il coûte vraiment cher par rapport à celui à résistance immergée.

Le second modèle avec la résistance immergée exige que celle-ci soit souvent changée, compte tenu du fait qu’elle est en contact avec l’eau et stocke du calcaire. Ce remplacement est parfois compliqué, car il faut vider la cuve auparavant.

Les autres variantes de ballons d’eau chaude

Les ballons d’eau chaude peuvent également être alimentés :

  • À l’énergie solaire (ballon d’eau chaude solaire)
  • À la chaleur ambiante (ballon d’eau chaude thermodynamique)
  • Au chauffage central de la maison (ballon d’eau chaude échangeur)

Le ballon d’eau chaude solaire est souvent associé à une pompe à chaleur. La PAC capte la chaleur émise par le rayonnement solaire qu’elle transmet via un fluide circulant dans de la tuyauterie au ballon d’eau chaude. Le système peut être aussi utilisé comme chauffage d’appoint.

Le ballon d’eau chaude thermodynamique fonctionne quant à lui comme un réfrigérateur, mais à l’envers. Un fluide calorifique présent à l’extérieur du ballon est détendu jusqu’à devenir très froid, puis il passe au travers de l’eau en étant compressé, ce qui la réchauffe automatiquement.

Enfin, le ballon d’eau chaude échangeur est un ballon d’eau chaude directement raccordé au chauffage domestique. Il est donc dépendant de ce dernier.

Note : Ces 3 derniers modèles de ballons d’eau chaude sont avantageux, dans le sens où il n’est pas indispensable de les faire marcher au gaz ou à l’électricité. Mais comme tous les systèmes marchants avec une énergie renouvelable (sauf pour le ballon échangeur), leur installation et leur coût d’achat peuvent être très élevés.

Comment choisir son ballon d’eau chaude ?

Avant même de s’intéresser au coût, il faut savoir quel ballon d’eau chaude choisir pour répondre efficacement à ses besoins en eau chaude. Les experts conseillent :

  1. D’évaluer ses besoins
    On estime à 40 litres par jour les besoins en eau chaude par personne. Cela permet d’avoir une idée du volume du ballon d’eau chaude.
  2. D’évaluer les conditions d’installation.
    Si les raccordements en eau et autres travaux nécessaires se révèlent coûteux, il est plus intéressant d’opter pour un ballon d’eau chaude électrique ou solaire, facile à mettre en place.
  3. D’évaluer l’espace dont on dispose.
    Les ballons d’eau chaude peuvent être verticaux ou horizontaux, les modèles horizontaux étant plus spacieux et plus volumineux que leurs homologues.
  4. D’évaluer le coût d’installation et d’usage du ballon.
    Avec un ballon à gaz ou à électricité, on paye le courant ou le gaz. Mais avec un modèle solaire ou thermodynamique, il n’y a pas de dépenses supplémentaires à effectuer.
  5. D’opter pour un modèle résistant et durable.
    Autant que possible, il faut choisir un ballon d’eau chaude conforme aux normes et dont la cuve a été traitée contre la corrosion.

Les prix d’achat et de pose des ballons d’eau chaude à gaz, électrique ou échangeurs

Les prix d’achat varient en fonction des caractéristiques du modèle choisi.

  • Un ballon d’eau chaude à gaz coûte entre 400 et 3 000 euros
  • Un ballon d’eau chaude électrique coûte entre 200 et 1 500 euros
  • Un ballon d’eau chaude de type échangeur coûte au moins 450 euros

Pour la pose, le tarif est de :

  • 350 à 500 euros pour un ballon d’eau chaude électrique
  • 500 à plus de 1 000 euros pour un ballon d’eau chaude à gaz
  • Entre 200 et 500 euros pour un ballon d’eau chaude échangeur

Les prix d’achat et de pose des ballons d’eau chaude solaire et thermodynamique

Les autres ballons d’eau chaude coûtent respectivement :

  • Entre 3 800 et 5 500 euros TTC (pose comprise) pour un ballon d’eau chaude solaire de 200 à 300 litres
  • Entre 2 000 et 4 000 euros TTC (pose comprise) pour un ballon d’eau chaude thermodynamique de 300 litres environ

Comment se faire installer moins cher son ballon d’eau chaude

La première astuce est bien connue : il faut demander plusieurs devis et les comparer entre eux. Cependant, même s’il est recommandé de passer par un chauffagiste professionnel, ce n’est pas toujours obligatoire. Certaines enseignes spécialisées dans la vente des ballons d’eau chaude prennent également en charge l’installation  à bon prix s’il s’agit d’un modèle standard.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

On peut aussi en profiter pour souscrire à un contrat de maintenance qui permettra de prendre rapidement en charge les éventuelles pannes (blocage du système, baisse de rendement de la résistance, fuites d’eau, etc.).

Enfin, une dernière bonne nouvelle : l’installation d’un ballon d’eau chaude solaire peut être subventionnée par une aide si elle entre dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Pour en savoir plus, on peut se renseigner auprès des points focaux départementaux de l’Anah, de l’ADEME ou encore dans les mairies. En outre, la TVA sera quant  à elle facturée au taux réduit de 5,5% si les travaux ont lieu dans un logement ancien (âgé de plus de 2 ans).

Ballon d’eau chaude : prix moyen, avantages et inconvénients
4.5 (90%) 2 votes