Coût moyen pour le terrassement d’un terrain

Coût moyen pour le terrassement d’un terrain

Prix moyen d'un terrassement au mètre cube ou à l'heure. Les travaux de terrassement étant très variable selon la nature du sol et le type de terrain, nous vous conseillons vivement de faire chiffrer vos travaux pa un professionnel en demandant un devis pour votre terrassement.

Terrassement terrain

Le terrassement est l’ensemble des travaux qu’on effectue pour préparer un terrain à accueillir une construction : une maison, une piscine, un parking, etc. C’est une opération qui nécessite la présence de professionnels et l’emploi d’engins lourds.

En outre, elle demande également un investissement conséquent et un suivi de qualité, car son échec peut contribuer à l’effondrement de l’édifice qui sera érigé par la suite.

Le coût moyen du terrassement

Les professionnels du terrassement expriment le coût moyen de l’opération de 2 manières. En effet, il peut être exprimé en fonction de l’heure ou en fonction du volume (mètre cube).

Coût moyen du terrassement à l’heure

Une opération de terrassement revient au minimum à 70 euros par heure. Ce prix comprend la main-d’œuvre de l’artisan et celui de l’ouvrage. Cependant, il peut varier et augmenter suivant les régions, la nature du sol à traiter et suivant les dimensions du terrain. Ainsi, à Paris, le coût du terrassement d’un terrain à l’heure surpasse largement les 80 euros.

Note : le prix du terrassement peut aussi se définir pour une journée entière. Dans ce cas, il faut prévoir entre 400 et 700 euros pour jour de travail.

Coût moyen du terrassement au mètre cube

Le terrassement d’un terrain coûte entre 25 et 70 euros le mètre cube. Comme dans le cas d’une estimation à l’heure, le prix peut augmenter en fonction de l’importance des travaux à effectuer et de la nature du sol.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Comprendre pourquoi le terrassement coûte cher

Les travaux de terrassement nécessitent l’utilisation d’engins lourds, comme les camions-bennes, les tracteurs, les pelles mécaniques, les compacteurs, les marteaux-piqueurs…

La location de ces machines revient en moyenne à 500 euros la journée. En outre, il faut des personnes qualifiées pour les manier avec précision et efficacité. Or, employer du personnel qualifié a forcément son prix, sans compter les taxes qu’il faudra reverser. Ce sont toutes ces charges qui contribuent au coût élevé du terrassement d’un terrain.

Les différentes étapes du terrassement d’un terrain

Le terrassement d’un terrain fait partie des travaux dits de « gros œuvres », car il exige une compétence avérée et comprend plusieurs tâches délicates à accomplir. Ce sont :

  • Le piquetage
  • L’évacuation des eaux
  • Le décaissement
  • La pose d’un film géotextile
  • Le remblaiement

Le piquetage

Le piquetage consiste à étudier les plans du terrain afin de fixer ses bornes (des piquets sont plantés aux extrémités) et de définir les différents espaces qui vont accueillir les gravats et les déchets des travaux avant leur évacuation.

Le piquetage a de nombreux avantages. Il permet au terrassier d’avoir un premier contact avec le terrain sur lequel il va travailler. Ensuite, grâce à l’installation des bornes, il évite d’éventuels conflits avec les propriétaires terriens du voisinage.

Enfin, il offre l’opportunité aux différents techniciens qui vont intervenir sur le terrain d’en faire une étude et d’en dresser le profil complet. C’est suite à ces travaux préliminaires qu’ils sauront comment conduire les autres étapes du terrassement.

L’évacuation des eaux

Il arrive que les terrassiers découvrent une source d’eau en effectuant leurs travaux. En outre, ils peuvent tout simplement avoir besoin d’évacuer les eaux de ruissellement… Il est donc nécessaire, avant le début des travaux, de prévoir une pente de 5% pour l’évacuation des eaux de pluie. Au besoin, les techniciens poseront des canalisations et des drains pour compléter le dispositif.

Le décaissement

Encore appelé décapage ou déblai, le décaissement consiste à enlever la couche de terre végétale qui se trouve sur le terrain, puis à déblayer les éventuels gravats.

En général, on prélève les 20 premiers centimètres de terre, mais il sera peut-être nécessaire d’aller davantage en profondeur quand il faut déraciner des arbustes ou des arbres.

La terre qui sera enlevée est entreposée dans un espace aménagé dans ce but, dans un angle du terrain. Elle servira plus tard pour le nivellement du terrain, et les déchets qui n’auront pas servi seront évacués.

La pose d’un film géotextile

Cette étape est plutôt simple à exécuter et n’est pas obligatoire… Mais elle permet, quand le film géotextile est posé, d’éviter la repousse des plantes. Elle sert également à séparer la terre du terrain de la couche de remblai qui sera apporté.

Le remblaiement

Le remblai consiste à déposer un mélange de terre et d’autres matériaux afin de fournir au terrain la consistance adéquate pour supporter le bâtiment qui sera construit.

Mais avant de procéder à une opération de remblaiement, il faut se renseigner auprès de la mairie afin de vérifier qu’il est permis d’effectuer un remblai dans la zone où se situe le terrain. Si rien ne s’oppose à ce que le remblai soit effectué, les ouvriers peuvent alors répandre sur le terrain les différentes couches de matériaux nécessaires. Ils utiliseront des compacteurs et d’autres engins lourds pour tasser le mélange et lui donner un niveau uniforme.

Peut-on entreprendre soi-même son terrassement ?

A moins d’être terrassier, ingénieur des BTP ou de disposer soi-même d’une entreprise spécialisée dans de tels travaux, il est préférable de confier les travaux de terrassement à une équipe qualifiée.

En effet, on gagne peut-être sur le coût de la main d’œuvre en effectuant soi-même son terrassement, mais on perd beaucoup dans la location des engins lourds. Se fier à un professionnel permet de ne pas avoir à se préoccuper de nombreux détails techniques liés aux différentes étapes du terrassement.

Comment procéder alors pour dépenser moins ?

La première des choses à faire est de se renseigner auprès des autres propriétaires, ou à la mairie afin d’avoir une liste de professionnels qui peuvent se charger de l’exécution des travaux. Le propriétaire du terrain peut aussi faire quelques recherches sur internet afin de compléter sa liste de prestataires.

Ensuite, il fait une demande de devis à 3 entreprises ou à 3 professionnels au minimum. Une fois en possession des devis, il pourra les comparer et se faire une idée précise du coût réel du terrassement de son terrain.

La seconde astuce pour dépenser moins consiste à offrir ses déchets de terrassement. En lieu et place de dépenser plusieurs centaines d’euros pour leur évacuation en camion-benne, on peut contacter d’autres chantiers de la zone ou des agriculteurs dans le besoin de terre végétale. Lorsque les 2 parties parviennent à un accord, le bénéficiaire vient récupérer les déchets à ses propres frais.

Coût moyen pour le terrassement d’un terrain
4.87 (97.33%) 15 votes