Isolation phonique : prix pour insonoriser mur, plafond et plancher

Découvrez les différentes techniques et matériaux d'isolation phonique pour votre logement ainsi que leur coût moyen au mètre carré.

isolation acoustique cloison

Besoin de silence et de sérénité dans sa maison ? Alors, la solution est l’isolation phonique ou acoustique qui permet de lutter efficacement contre toute nuisance sonore. C’est la meilleure protection contre les bruits provenant de l’extérieur d’une habitation.

Par des travaux très simples, on parvient ainsi à se protéger contre une rue passante ou des voisins bruyants.

L’isolation phonique d’une habitation peut se faire par les murs, le plafond et le plancher. Le choix dépend de la source des bruits. On peut intervenir sur toutes ces parties à la fois, mais chaque type de travaux à ses spécificités et son coût. Le budget est à définir selon divers éléments. On peut avancer une estimation selon les différents prix sur le marché.

Coût au m2 des travaux d’isolation phonique

Quel est le coût au m2 pour des travaux d’isolation phonique ? On ne saura apporter des réponses exactes ici. Toutefois, on peut présenter une estimation des prix selon ce qui est proposé sur le marché.

Il faut d’abord préciser qu’il y a trois manières pour isoler phoniquement une habitation, tel qu’indiqué plus haut. On peut le faire par le mur, par le plafond ou par le plancher. Selon chaque option, le type d’isolant est différent et donc le coût également varie.

Type d'isolation Isolant et technique utilisé Prix moyen
Murs laine naturelle
laine minérale
mousse de polyuréthane
panneaux de liège
25€ / m2
Plafond placo phonique
perlite
liège
cellulose
polystyrène
panneaux et dalles
40€ / m2
Plancher dalle flottante
fond de coffrage
lino, sol PVC
50€ / m2
Double vitrage verre 100€ / m2

Dans le cas d’une isolation phonique par le mur, on peut s’attendre à dépenser entre 4 euros et 20 euros le m2 pour l’achat de l’isolant. Pour ce qui est du plafond, il faut prévoir jusqu’à 30 euros le m2 pour l’isolant. En outre, l’un des isolants utilisés pour le plafond à savoir la perlite coûte environ 200 euros le m3.

Ces prix sont valables pour une épaisseur de 100 mm dans le cas de certains isolants à l’exemple de la fibre de bois, la cellulose ou la laine. Lorsqu’il s’agit de l’isolation phonique de murs intérieurs ou de combles habitables, il faut prévoir jusqu’à 50 euros. Il y a également le double vitrage qui coûte environ 100 euros le m2.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Il ne s’agit ici que d’un coût estimatif. Il est important de recourir à un professionnel pour ce type de travaux afin d’avoir plus de précisions. C’est à cela que sert la demande de devis. Par cette opération, le particulier entre en contact avec plusieurs artisans de sa région qui mettent à sa disposition diverses propositions. Il peut avoir jusqu’à cinq devis pour comparer et choisir la meilleure offre selon ses besoins et son budget.

Le diagnostic acoustique, un autre poste budgétaire

Que l’on veille isoler phoniquement toute sa maison ou juste quelques pièces, il est important de faire le diagnostic acoustique. Toutes les habitations ne sont pas forcément exposées aux mêmes formes de nuisances. En plus, il y a divers types d’isolation phonique et d’isolants et la question du choix se pose. Le diagnostic acoustique est une stratégie qui permet de régler ces détails avant les travaux.

Cette opération est réalisée par un professionnel et permet d’identifier le bruit auquel on est exposé afin de choisir la solution bien adaptée. Appelé acousticien, ce professionnel détecte les types de bruits, les sources de nuisances et la nature des parois de l’habitation.

Ainsi, il peut connaitre quel type d’isolation phonique et quel isolant il faut choisir pour avoir un bon résultat. Ce diagnostic acoustique est estimé à environ 150 euros. Dans le cas d’études très minutieuses sur la maison, il faut s’attendre à payer jusqu’à 2000 euros parfois.

Par ailleurs, le recours à un professionnel pour tous les travaux d’isolation phonique permet parfois de prendre en compte l’aspect diagnostic sans forcement réserver un montant supplémentaire pour cela. Ce qui donne au devis toute son importance. Il permet de voir les services proposés par l’artisan et de choisir celui qui y inclut le diagnostic dans sa prestation.

Il est tout de même important d’avoir une idée de la différence qu’il y a entre les deux grandes formes de travaux que sont l’isolation phonique par le mur et l’isolation phonique par le plafond.

Pourquoi choisir un isolant phonique mural ?

L’isolation phonique d’un mur permet de se protéger contre les bruits provenant de la ventilation ou de la chaudière qui sont encore appelés bruits d’équipement et ceux venant de métro, de train, de pas ou de chute d’objet appelés bruits solidiens ou d’impact. On y inclut aussi les nuisances créées par la radio ou la télévision en marche ou encore par les conversations des voisins.

L’isolation phonique d’un mur passe par la pose d’une cloison. Cela se fait de trois différentes manières.

  • La première est la pose d’un panneau sandwich. Il est simple avec un isolant recouvert de plaques de plâtre.
  • La deuxième est la fixation d’une ossature sur toute la hauteur et la pose d’un isolant entre le montant et cette ossature.
  • La troisième est connue sous l’expression de contre-cloison maçonnée. Ici, on pose l’isolant et on monte une cloison carreaux de plâtre, béton cellulaire ou briques) pour le couvrir.

Ce qui est déterminant pour ce type de travaux est le choix de l’isolant. Il peut être synthétique, naturel ou minéral. Les plus connus sont la laine naturelle, la laine minérale, la mousse de polyuréthane et les panneaux de liège.

Pourquoi choisir un isolant phonique pour plafond ?

Besoin d’en finir avec les bruits provenant de l’étage ou des nuisances aériens ? Alors, il faut penser à isoler phoniquement son habitation par le plafond. Cela passe par plusieurs méthodes. Dans le cas de bruits à l’étage, il est possible de demander à l’occupant de placer une moquette sur son sol pour atténuer ces nuisances sonores.

Mais, on peut soi-même pallier le problème en posant un isolant phonique entre le plafond de son appartement et un faux plafond créé pour la circonstance. Cet isolant peut être en panneaux, en plaques, en rouleaux ou en vrac. À défaut de poser une cloison, on peut également opter pour un faux plafond tendu.

Les isolants phoniques pour plafond sont de différentes sortes :

  • Minces
  • Multicouches
  • Renouvelables liège, perlite, cellulose)
  • En fibres minérales ou végétales
  • En matières synthétiques

Il faut noter pour finir que la réalisation de travaux d’isolation phonique est aussi une bonne occasion pour renforcer son isolation thermique. Toujours demander l’avis d’un professionnel !

Isolation phonique : prix pour insonoriser mur, plafond et plancher
4.6 (91.11%) 9 votes

Isolation phonique : prix pour insonoriser mur, plafond et plancher