Isolation vide sanitaire : prix moyen, types d’isolation et matériaux

Isolation vide sanitaire : prix moyen, types d’isolation et matériaux

Tout savoir sur les types d'isolants utilisés pour l'isolation d'un vide sanitaire accessible ou non ainsi que le coût moyen au m2

isolation vide sanitaire

Un vide sanitaire est un espace qui sépare le plancher d’un bâtiment du sol naturel. Sa hauteur est généralement comprise entre 20 cm et 100 cm et est déterminée en fonction du type de logement (immeuble, villa) et de la nature du sol.

Il peut être accessible ou non, ces conditions dépendant de l’architecture du bâtiment tout entier.

Le rôle du vide sanitaire

Le vide sanitaire a 3 fonctions principales :

  • Éviter les remontées d’humidité du sol vers le plancher et garantir ainsi l’étanchéité de celui-ci
  • Sécuriser le plancher en prévenant les effondrements ou les glissements de terrain
  • Permettre une bonne isolation du sol par la circulation de l’air naturel en dessous de ce dernier

Le vide sanitaire peut également servir de cave à vins, de débarras pour certains matériaux ou encore d’emplacement pour le passage des conduites d’eau ou des câbles électriques.

Les conduites d’eau et les câbles y seront en effet à l’abri du gel, et de ce fait, ils auront besoin d’une couche d’isolant moins importante que lorsqu’ils sont enterrés directement dans le sol.

Comment bien isoler son vide sanitaire

Comme indiqué précédemment, le vide sanitaire en lui-même joue déjà le rôle d’isolant. Mais pour qu’il soit performant, il est important de l’isoler de l’intérieur si possible, en posant une couche d’isolant sur ses parois latérales s’il en possède.

Il faudra également isoler le plancher de la maison des 2 côtés, sur la face interne au vide sanitaire et sur celle qui sert de sol au logement.

Cependant, la procédure d’isolation s’adapte au type de vide sanitaire (accessible ou non).

Isolation d’un vide sanitaire accessible : les coûts

Cette solution est valable pour un vide sanitaire en construction, ou bien qui est déjà bâti, mais qui reste accessible. Il faudra simplement poser une double couche de panneaux isolants rigides en sous-face du plancher, puis sur les parois du vide sanitaire si celui-ci en est pourvu.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Divers matériaux peuvent être utilisés, au nombre desquels on peut retenir ceux indiqués ci-dessous.

Le polystyrène extrudé 

Le polystyrène extrudé est conditionné et vendu sous la forme de panneaux. Il est recommandé d’utiliser les panneaux clipsables qui peuvent s’emboîter les uns les autres et éviter ainsi les ponts thermiques. Ils résistent très bien à l’humidité et au froid.

Note : une alternative aux plaques consiste à poser des hourdis isolants de PSE pour la réalisation du plancher. Cette solution n’est pas aussi performante que les panneaux, mais elle offre tout de même une bonne isolation à petit budget.

Les plaques de polystyrène extrudé peuvent être achetées à un tarif allant de 5 à 20 euros le mètre carré. Tout dépend de l’épaisseur, celle de 100 mm étant la plus coûteuse. Selon les besoins, on peut acheter directement une plaque épaisse, ou bien acheter 2 plaques de faible épaisseur et les doubler afin d’économiser sur le prix d’achat.

Le polyuréthane

Le polyuréthane est lui aussi vendu sous la forme de panneaux. Pour une isolation performante, il est conseillé d’acheter et de poser des panneaux de 80 mm d’épaisseur. Ils sont parfaitement adaptés aux vides sanitaires dont la coiffe ou le plancher est une dalle de béton.

Les plaques de polyuréthane coûtent environ 20 euros le mètre carré.

La mousse souple Icynene

La mousse souple Icynene est un produit développé par IsolNature. Elle se pose en une seule couche et compte tenu de son élasticité, elle épouse parfaitement les formes du support sur lequel elle est appliquée.

Elle ne craint ni la fraîcheur ni l’humidité et fait définitivement disparaître le risque de ponts thermiques.

Cette solution d’isolation est également onéreuse : entre 200 et 250 euros le mètre cube, sans compter les frais de pose par une entreprise spécialisée.

Les autres options

Pour ceux qui recherchent une solution d’isolation purement écologique pour leurs vides sanitaires, il existe aussi l’ouate de cellulose, la laine de chanvre ou de liège. Ces solutions doivent être posées par un professionnel (contrairement aux panneaux qui peuvent être appliqués par soi-même) et coûtent un peu plus cher que les autres isolants.

Ouate de cellulose, laine de chanvre et liège

  1. L’ouate de cellulose coûte environ 20 euros le mètre carré pour 100 mm d’épaisseur.
  2. La laine de chanvre revient à 15 euros le mètre carré en moyenne pour 100 mm d’épaisseur.
  3. Le liège est proposé sous la forme de dalles d’épaisseur et de densité variables. Son prix varie de 10 euros à 30 euros le mètre carré en fonction des caractéristiques de la dalle.

Isolation d’un vide sanitaire non accessible

Si le vide sanitaire dont il est question n’est pas accessible, une seule option d’isolation est applicable, celle d’isoler le plancher qui le recouvre.

Si le plancher est du parquet, il faudra retirer les lames de ce dernier, puis placer en dessous un isolant en bande ou en plaque telle que le polyuréthane, le polystyrène ou encore l’XPS. On reposera ensuite les lames dessus.

Si le plancher est une dalle de béton, la tâche est un peu plus complexe. Il faut d’abord nettoyer correctement la dalle, puis coller sur elle l’isolant en plaque. Ce doit être un isolant très résistant, de préférence le polyuréthane, le polystyrène ou l’XPS.

Ensuite, on étale un film plastique de protection sur toute la surface de l’isolant pour le protéger. L’étape suivante consiste à couler une chape sur l’isolant, puis à finir par poser le revêtement final de son choix, carrelage ou moquette par exemple.

Note : ces travaux peuvent être effectués par le particulier s’il a de bonnes notions de bricolage. Il lui suffit d’acheter l’isolant, le film plastique si nécessaire et de quoi couler une chape pas trop épaisse.

Sinon, on peut demander des devis auprès des professionnels certifiés RGE et comparer les prix pour réaliser l’isolation de son vide sanitaire à bon prix. Cette prestation ne sera pas trop onéreuse, et permettra de bénéficier notamment de la TVA à taux réduit.

Isolation de vide sanitaire : que peut-on retenir ?

Premièrement, il y a 2 méthodes pour isoler un vide sanitaire. Soit on l’isole de l’intérieur, et dans ce cas il s’agit d’un vide sanitaire accessible, soit on l’isole de l’extérieur, c’est-à-dire à partir du plancher de la maison (vide sanitaire non accessible).

Deuxièmement, il est essentiel de noter que cette isolation consiste à étendre un matériau isolant en plaques comme le polystyrène ou le polyuréthane sur le plancher et éventuellement les parois.

Ces 2 matériaux sont les plus répandus et les plus utilisés, et leur coût d’achat se situe entre 5 et 20 euros le mètre carré pour 100 mm d’épaisseur.

Enfin, dans le cas où l’on ne saurait pas du tout comment procéder, il faudra faire appel à un professionnel pour réaliser les travaux.

Isolation vide sanitaire : prix moyen, types d’isolation et matériaux
4 (80%) 1 vote