Comment isoler son sous sol : prix moyen pour l’isolation des murs,...

Comment isoler son sous sol : prix moyen pour l’isolation des murs, plafonds et plancher

Isolation d'un sous-sol par l'intérieur ou par l'extérieur ? Tout savoir pour bien isoler son sous-sol des murs au plafond en passant par le plancher.

Isolation d'un sous-sol
Isolation d'un sous-sol

L’isolation du sous-sol est souvent négligée, mais c’est tout de même une action indispensable pour limiter les pertes de chaleur.

En moyenne, le sous-sol contribue à des pertes de chaleur de l’ordre de 7 à 10 %, et dans certaines maisons, ce taux avoisine les 20 %. Ainsi, lorsqu’on souhaite économiser sur sa facture d’énergie, il est conseillé d’isoler son sous-sol au même titre que les fenêtres, les portes, les murs, les combles et la toiture.

3 méthodes d’isolation de son sous-sol

On peut isoler son sous-sol soit de l’extérieur, soit de l’intérieur, soit des 2.

Isolation du sous-sol par l’extérieur

Isoler son sous-sol de l’extérieur est intéressant, mais difficile à mettre en œuvre et très onéreux. En effet, isoler le sous-sol de l’extérieur équivaut à mettre des plaques d’isolant sur les murs du sous-sol.

Or, ces murs sont prévus pour supporter en plus des ponts thermiques un fort taux d’humidité. Isoler par l’extérieur revient à poser un isolant qui puisse s’adapter aux conditions géothermiques du sol et aux murs du sous-sol sans le dégrader.

Une telle tâche exige d’abord une étude de sol, puis d’excellentes connaissances professionnelles.

L’autre contrainte pour pouvoir isoler de l’extérieur est d’avoir accès aux murs du sous-sol. Or, cela est quasiment impossible pour les maisons anciennes et déjà habitées… L’isolation par l’extérieur n’est donc applicable que pour les logements neufs ou encore en construction.

Isolation du sous-sol de l’intérieur

L’isolation du sous-sol par l’intérieur reste la solution d’isolation la plus utilisée de nos jours pour tous les sous-sols accessibles (vide sanitaire, cave, buanderie, etc.).

Il s’agit, comme dans le cas de l’isolation par l’extérieur, de poser sur les murs et le plafond du sous-sol des plaques d’isolant, de préférence de la laine de roche, de la laine de verre ou du polystyrène expansé.

isolation murs sous-sol
Isolation d’un mur au sous-sol

Mais dans ce cas aussi, il faut tenir compte du taux d’humidité du sous-sol concerné. Si l’humidité est trop forte et que le sous-sol présente des problèmes d’infiltration, il faudra d’abord le rendre imperméable et étanche avant de poser les isolants. Sinon, l’isolant finira par contribuer à l’accumulation de l’humidité, puis à la prolifération des microbes et des moisissures.

Les professionnels recommandent de mettre en plus de l’isolant des films de protection ou des pare-vapeurs afin de garantir l’étanchéité du sous-sol et l’efficacité de l’isolant.

Isolation mixte du sous-sol

2 précautions valent mieux qu’une : s’il est possible d’accéder aux murs extérieurs du sous-sol et à l’intérieur de ce dernier, on peut l’isoler à la fois de l’intérieur et de l’extérieur.

Cela implique d’investir le double, voire le triple du budget minimal pour une isolation simple de l’intérieur, mais les résultats seront meilleurs… Bien isoler son sous-sol permet de réduire ses dépenses énergétiques annuelles de plus de 600 euros.

Que faire quand le sous-sol n’est pas du tout accessible ?

Il peut arriver que le sous-sol de la maison ne soit pas du tout accessible. Si son plafond n’est pas utilisé comme plancher chauffant, on peut donc isoler le sous-sol par-dessus en mettant l’isolant juste au-dessus du plancher, entre le plafond brut du sous-sol et le revêtement final du sol de la maison.

Cette solution est peu coûteuse, mais elle n’est à appliquer qu’en cas d’absolue nécessité.

Combien coûte l’isolation de son sous-sol ?

Une isolation par l’extérieur coûte au moins 2 000 euros TTC. Par contre, pour l’isolation intérieure du sous-sol ou d’un plancher par le dessus, voici quelques prix indicatifs.

  • L’isolation d’un plancher sur sol non chauffé par polystyrène coûte 40 euros/m² TTC, tandis qu’avec de la laine de roche, elle revient à 44 euros/m² TTC
  • L’isolation d’un sous-sol accessible (vide sanitaire par exemple) coûte 70 euros/m² TTC avec du polystyrène, 60 euros/m² TTC avec les fibres minérales et 55 euros/m² TTC avec la laine de roche

Note : ces tarifs TTC comprennent aussi bien le prix de l’isolant que celui des fournitures et celui de la pose. Pour dépenser encore moins, on peut choisir un isolant dont la résistance thermique est de R = 3m².kw. De cette manière, le projet sera éligible au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique et pourra être subventionné par cette aide.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Isoler son sous-sol soi-même : l’isolation des murs du sous-sol

Bien que ce ne soit pas toujours simple à faire, on peut soi-même isoler son sous-sol de l’intérieur (s’il s’agit bien sûr d’un sous-sol accessible).

La première tâche est de vérifier que le sous-sol est étanche et ne présente aucun problème d’humidité ou d’infiltration.

Une fois la question de l’humidité résolue (et les éventuels soucis d’infiltration traités), on peut à présent passer à la pose de l’isolant.

Les plaques de polystyrène sont recommandées, car elles résistent parfaitement à l’humidité. On étend de la colle spéciale isolant tous les 40 cm sur 1 m d’isolant, puis on fixe la plaque sur le mur.

Avec des étais, on maintient le panneau appuyé le temps que la colle prenne convenablement (voir les indications du fabricant). L’opération est à répéter jusqu’à ce que tous les murs du sous-sol soient recouverts.

Note : les murs ne doivent pas être irréguliers et sales. Sinon, il faudra les laver et les poncer avant de poser l’isolant qui ne sera plus dans ce cas du polystyrène, mais des plaques de plâtre avec une ossature métallique.

L’isolation du sol et plancher du sous-sol

Avant de poser l’isolant sur le plancher du sous-sol, il faut étendre un pare-vapeur, en général du polyéthylène. Les plaques d’isolant sont ensuite posées là-dessus comme indiqué précédemment.

Enfin, on pose par-dessus les plaques d’isolant le revêtement de sol de son choix si l’on veut aménager son sous-sol. Le revêtement à choisir doit de préférence être en PVC, car les tapis et moquettes absorbent souvent l’humidité et peuvent annuler l’effet protecteur du pare-vapeur.

L’isolation du plafond du sous-sol

Cette dernière étape se déroule exactement comme la première. Après avoir traité les éventuels problèmes d’humidité du plafond et posé une peinture anti-humidité sur ce dernier, on colle l’une après l’autre les plaques d’isolant.

Celles-ci sont ensuite maintenues par des étais le temps nécessaire pour la prise de la colle.

Quelques conseils pratiques

Même quand on n’isole pas son sous-sol de l’extérieur, on peut prendre quelques précautions afin de limiter les soucis d’humidité et l’infiltration de l’eau.

Pour commencer, il faut vérifier que les canalisations autour du sous-sol sont étanches et les réparer si nécessaire.

Ensuite, on peut creuser un drain pour permettre l’évacuation rapide des eaux de pluie qui s’accumulent autour de la maison.

Enfin, pour terminer, il ne faut pas oublier qu’un sous-sol doit être bien ventilé pour éviter l’accumulation de la chaleur. Il faut toujours vérifier que les bouches d’aération sont efficaces et permettent une bonne aération de ce dernier.

Comment isoler son sous sol : prix moyen pour l’isolation des murs, plafonds et plancher
4.6 (92%) 5 votes