Piscine carrelée : quel carrelage choisir et quel budget prévoir ?

Céramique, pâte de verre, mosaïque... découvrez les différents types de carrelages, leur prix moyen, leur avantage et inconvénients.

carrelage piscine

La construction d’une piscine passe généralement par plusieurs étapes. Ainsi, après le choix de la forme et de lieu d’implantation, les travaux consisteront entre autres à tracer, creuser, drainer et à terrasser le bassin.

Pour finir, on pensera à poser un revêtement sur la surface de ce dernier afin qu’elle donne sa couleur à l’eau. A cette fin, il existe une large gamme de matériaux parmi lesquels le liner, le polyester, les membranes armées PVC, les enduits et évidemment le carrelage.

Pourquoi choisir le carrelage comme revêtement d’une piscine ?

Le carrelage est l’une des nombreuses matières qui peuvent être utilisées pour donner une touche de personnalisation à sa piscine. En tant que revêtement dépendant du support, ce dernier n’assure pas l’étanchéité complète du bassin. De ce fait, il doit être posé sur une surface solide et parfaitement étanche comme celle en béton.

Le matériau présente par ailleurs des caractéristiques esthétiques très appréciées tant en termes d’impression, de motifs que de couleur. Ce qui permet d’avoir une infinité de décors tous uniques les uns que les autres.

On l’adore également pour sa robustesse et la longue durée de vie qu’il offre aux ouvrages sur lesquels on l’utilise. Bien entretenu, ces derniers peuvent en effet se conserver pendant près d’une cinquantaine d’années, sans aucune trace d’altération.

L’autre avantage offert par une piscine carrelée est la facilité avec laquelle cette dernière se nettoie. En effet, l’entretien du bassin se limitera à la ligne d’eau et aux joints sur lesquels s’accumulent en grande partie les impuretés. Avec le temps, ces derniers peuvent même s’user et réclamer un remplacement. Pour donc venir à bout des dépôts de souillures grasses, de saletés et de calcaire, on utilisera les instruments tels que l’éponge, le balai et le produit adapté.

Les différents types de carrelage

Le carrelage existe sous trois principales formes à savoir la céramique, la pâte de verre et les émaux.

  1. Le carreau céramique est composé d’un support d’argile et d’un émail. Il est proposé sous forme de dalles standards de grandes dimensions.

    Moins esthétique et aussi moins onéreux, ce revêtement se retrouve plus souvent dans les piscines collectives que chez les individuels.

  2. La pâte de verre et les émaux sont quant à eux très résistants et disponibles sous forme de mosaïques de plusieurs motifs et couleurs. Il s’agit en effet de petits carreaux de 2 × 2 cm plus luxueux et éclatants qui permettent des assemblages variés même dans les angles droits ou arrondis.

    Selon la marque, ils peuvent également se présenter sous la forme de plaques de 30 × 30 cm pour une pose plus facile. Très faciles à poser, ces carreaux sont aussi utilisés pour faire des dessins sur les parois ou au fond de la piscine.

Caractéristiques d’un bon carrelage pour piscine

Il faut rappeler que les besoins d’une piscine diffèrent grandement de ceux des autres parties d’une maison. De ce fait, le modèle de carrelage choisi pour le revêtir doit être :

  • antidérapant pour des raisons de sécurité,
  • résistant à l’humidité constante, au calcaire, aux produits chimiques d’entretien,
  • résistant face aux diverses agressions de l’extérieur et au choc thermique

Pour une grande qualité du rendu et un revêtement durable, il est important de prendre de grandes précautions lors de la pose. On utilisera ainsi le mortier-colle pour les carreaux et entre un mortier hydrofugé, du ciment ou de l’époxy pour réaliser les joints. Présentant une grande résistance sous l’eau, ces derniers favoriseront une parfaite étanchéité du bassin. Pour être complètement sûr de cette dernière, il faudra, en plus du revêtement, ajouter une sorte de résine latex.

Quant à la meilleure période pour faire la pose, c’est la fin de la saison de la gelée. En tout et pour tout, la pose ne durera que quelques jours. Il faudra néanmoins attendre plusieurs semaines avant de pouvoir remplir le bassin et d’y plonger. Cette durée étant nécessaire pour une parfaite adhérence à l’ensemble.

En dépit de ses nombreuses caractéristiques, le carrelage ne s’adapte pas à tous les types de piscine. En effet, il convient uniquement aux bassins monoblocs sur lesquels les mouvements de terrain pouvant fissurer les parois sont absents. Pour donc éviter des erreurs techniques qui peuvent très vite dégénérer, il est généralement recommandé de faire appel à un professionnel.

Spécialiste du domaine, celui-ci est plus habilité à choisir le type de carrelage adapté au projet et à déterminer les frais qui en découleront.

Fourchettes de prix des différents carreaux sur le marché

Si elle est très esthétique, la piscine carrelée nécessite pour sa réalisation un budget assez conséquent. Ce dernier dépendra alors de la forme du bassin, du type et de la qualité de carrelage choisi, du tarif fixé par le professionnel engagé.

Compte tenu de ces différents critères, le coût des travaux oscille généralement entre 10 et 50 €/m². Il peut très rapidement augmenter et dépasser les 100 € le m² selon que :

  • le propriétaire habite une zone reculée
  • ce soit le même artisan pour la construction entière de la piscine
  • l’accès au terrain soit difficile
  • des critères de personnalisation (dessin, logo, etc.) soient choisis
  • les travaux nécessitent l’utilisation de gros équipements

S’il existe trois grandes catégories de carrelage, il faut notifier que ce matériau est proposé sur le marché en plusieurs gammes qualitatives.

Ainsi selon la marque, les fourchettes de prix au m², hors pose, pour le revêtement de type céramique se situent entre 10 € et 75 €. Ce tarif avoisine les 40 € et peut atteindre les 100 € quand il s’agit de la pâte de verre.

Pour avoir des carreaux en email, il faudra par contre compter entre 50 € et 150 € le m2.

Combien prévoir pour la pose d’un carrelage piscine par un professionnel ?

La pose de carrelage est un travail délicat et technique qui doit se faire par un professionnel. Si cette option fait vite grimper la facture, elle permet toutefois de bénéficier d’une finition de qualité. Et puisque la réalisation a été effectuée dans le respect des législations s’y appliquant, cela réduit considérablement les risques de détériorations diverses ou de craquelures.

Pour accomplir son travail, le carreleur expert réclamera pour le m² une somme située entre 25 € et 50 €. S’il doit réaliser un dauphin en mosaïque au fond de l’eau, il pourra demander en plus une enveloppe de 550 €.

Si c’est le propriétaire qui achète tous le matériel indispensable,  il faut à tous ses coûts celui de la colle et du joint pour carrelage. Ce dernier avoisinant les 400 €. On n’oubliera pas la TVA de 7 % qui doit parfois être appliquée sur le matériel et la main d’œuvre.

Si l’on possède des compétences en bricolage et des connaissances en carrelage, on pourra faire soi-même la pose. Cette solution permet d’ailleurs de réaliser de grandes économies sur le budget total. Dans le cas contraire, il est possible de faire appel à un carreleur à un tarif acceptable.

A cette fin, il existe en ligne des comparateurs et des sites de devis grâce auxquels le client peut obtenir différentes estimations tarifaires de son projet. Tout ce qu’il aura à faire sera de demander un devis en fonction de ses exigences en matière de revêtement et de son budget.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement
Piscine carrelée : quel carrelage choisir et quel budget prévoir ?
4.3 (85.71%) 7 votes

Piscine carrelée : quel carrelage choisir et quel budget prévoir ?