Dalle de béton : prix moyen pour couler une dalle de béton

Dalle de béton : prix moyen pour couler une dalle de béton

Découvrez comment couler une dalle de béton, le matériel nécessaire, le coût moyen ainsi que les tarifs pratiqués par les maçons pour la réalisation de votre dalle de béton.

Dalle de béton
Dalle de béton

Une dalle de béton est un support composé essentiellement de sable, de graviers, d’eau et de ciment.

Elle est souvent utilisée en maçonnerie pour sceller les fondations d’un logis et constituer un sol porteur.

Sa réalisation nécessite un réel savoir-faire, et c’est ce qui justifie qu’il faut toujours faire appel à un professionnel pour en fabriquer.

Quant à son coût, il est très variable, car il dépend des travaux de préparations nécessaires, des dimensions et de l’épaisseur de la dalle.

Coût des travaux de réalisation d’une dalle de béton

Dans le détail, si l’on veut réaliser soi-même la dalle de béton (c’est quand même risqué), voici les fournitures (matériel, matériaux ou accessoires) à prendre en compte.

  • Une pelle qui coûte entre 3 ou 10 euros
  • Une dame pour tasser les gravats, les graviers et le sable. Son prix varie entre 15 et 20 euros
  • Une bétonnière qui se loue à un tarif compris entre 125 et 200 euros
  • Un treillis de fer soudé qui revient à 5 euros en moyenne
  • Des planches de coffrage dont le coût se situe entre 3 et 10 euros selon l’épaisseur et la longueur
  • Des sacs de sable qui coûtent en moyenne 3 euros le sac de 40 kg
  • Des sacs de ciment qui coûtent entre 7 et 9 euros le sac de 40 kg
  • Des sacs de graviers qui coûtent en moyenne 3 euros le sac de 40 kg

Dans le cas où les travaux sont confiés à un professionnel, celui-ci va facturer une main d’œuvre d’au moins 35 à 65 euros le mètre carré en fonction de la dimension et de l’épaisseur de la dalle. Il faut également prévoir en plus de cette dépense des frais supplémentaires pour la préparation du terrain (environ 10 à 20% du tarif indiqué plus haut).

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Note : le coût de revient d’une dalle de béton au mètre carré peut aussi augmenter ou baisser en fonction du type de béton à utiliser.

Les dalles qui servent à réaliser les allées et les terrasses coûtent au moins 80 euros le mètre carré, et leur prix peut monter jusqu’à 280 euros par mètre carré (finition, matériel et pose sont compris dans ce tarif).

Les dalles de béton ciré coûtent également cher : leur prix de revient tous frais compris avoisine les 200 euros par mètre carré.

Ainsi, faire réaliser une dalle de béton coûte cher… Pour limiter les dépenses et les déconvenues, il vaut mieux consentir d’investir un peu plus d’argent et faire appel à un professionnel. On a ainsi la garantie d’avoir une dalle d’excellente qualité.

Différences générales entre la dalle et la chape de béton

La dalle de béton est un support dont le but est de transformer un sol simple en sol porteur. Par contre, la chape est un premier revêtement de sol : on l’étend sur la dalle de béton dans le but d’aplanir la surface de celle-ci.

En effet, compte tenu de la présence des graviers dans la dalle, cette dernière peut présenter une surface irrégulière et rugueuse. On étend alors par-dessus la chape qui sert à rendre la surface de la dalle lisse.

Ensuite, on peut poser pour finir son revêtement de sol (un parquet, une moquette, un stratifié, etc.), ou simplement peindre ou décorer la chape qui sera dans ce cas-là un revêtement de sol définitif.

Autres différences importantes entre la dalle et la chape de béton

La dalle et la chape de béton présentent également des différences du point de vue caractéristiques. Ainsi, on note que :

La dalle et la chape ont des épaisseurs différentes

La dalle a généralement une épaisseur de 10 cm, voire plus, tandis que l’épaisseur de la chape se situe entre 1 et 6 cm (la chape traditionnelle a souvent 5 cm d’épaisseur, alors que les chapes liquides ont entre 1 et 6 cm d’épaisseur).

La dalle et la chape de béton n’ont pas les mêmes composants

La dalle contient des gravats, des graviers, et parfois même de la ferraille (on parle alors de béton armé). A contrario, la chape est seulement préparée avec de l’eau, du sable et du ciment… Et elle ne contient jamais de ferraille.

La chape de béton n’est pas obligatoire

La dalle de béton n’est pas facultative en construction, car c’est elle qui assure avec la fondation la stabilité du bâtiment. Par contre, on peut se passer de la chape lorsqu’on a une dalle de béton suffisamment plane. On applique alors directement sur la dalle le revêtement de sol choisi.

Etapes de réalisation d’une dalle de béton

La confection d’une dalle de béton se fait en 4 étapes : la définition des mesures, la préparation du terrain, le coulage de la dalle et enfin le séchage.

Les préalables : la définition des mesures et la préparation du terrain

Seul un professionnel peut indiquer avec exactitude les dimensions et la densité que la dalle doit avoir en fonction de son usage futur (sol d’un immeuble ou d’un logis simple, sol d’un garage, terrasse, etc.).

Ces données dépendent également de la texture du terrain et des fondations qui ont été réalisées pour le bâtiment.

Une fois les mesures connues, on peut à présent passer à la préparation du terrain. Cette étape consiste à dégager le terrain et à le travailler de sorte qu’il ait l’inclinaison voulue.

En effet, il faut que la dalle soit plane si elle est située à l’intérieur, et légèrement inclinée si elle est plutôt à l’extérieur (une terrasse par exemple).

En outre, il est parfois indispensable d’effectuer à cette étape des travaux de coffrage et de ferraillage. On profite également pour mettre dans la fosse devant accueillir la dalle un mélange de gravats, de graviers et de sable.

Le coulage de la dalle de béton et le séchage

Bien avant de couler la dalle, il faut préparer le béton dans une bétonnière en mélangeant les quantités requises de ciment, d’eau, de sable, de graviers et de gravats.

Une fois la préparation prête, on la renverse sur le terrain en une seule fois afin qu’elle puisse se solidifier correctement. Ensuite, on peut se servir d’une règle ou d’une taloche pour égaliser le niveau de la surface, puis on la laisse sécher pendant 28 jours (ou 4 semaines).

Note : Pour de meilleurs résultats, il faut réaliser la dalle de béton par temps chaud et sec. En termes techniques on dit que « la prise » du béton est meilleure lorsqu’il fait chaud. Cependant, après 3 semaines, le béton est suffisamment dur, et on peut envisager de poursuivre les travaux.

Dalle de béton : prix moyen pour couler une dalle de béton
5 (100%) 3 votes