Chape liquide ciment ou anhydrite : prix au m2 pour couler une...

Chape liquide ciment ou anhydrite : prix au m2 pour couler une chape fluide

Découvrez les différentes techniques de réalisation d'une chape liquide ciment ou chape fluide anhydrite ainsi que le tarif moyen des professionnels pour la réalisation de votre chape fluide

Coulage chape liquide
Coulage chape liquide

La chape liquide est un revêtement intermédiaire utilisé pour niveler ou aplanir les sols.

Elle est généralement répandue sur une dalle de béton ou sur un plancher chauffant afin de permettre au système de fonctionner sans qu’il n’y ait de pertes de chaleur. Elle est aussi employée dans le cadre de la rénovation de sols, et on applique par-dessus le revêtement de sol final qui peut être un parquet, une moquette ou du carrelage.

Chape liquide ou chape fluide ?

Les termes « chape liquide » et « chape fluide » désignent tous les 2 des chapes qui sont conditionnées sous la forme de liquide et que l’on répand sur le sol à recouvrir. Elles se solidifient au contact de l’air et forment ensuite une couche légère, mais très solide qui constitue le premier revêtement du sol.

Il existe 2 types de chapes liquides : la chape liquide anhydrite et la chape liquide de ciment.

La chape liquide anhydrite

La chape liquide anhydrite est une chape qui contient en plus des composants classiques (eau, sable, ciment), de l’anhydrite naturelle et des silicates. Ces composés sont destinés à améliorer les performances de la chape, à la rendre plus résistante et à lui permettre de sécher convenablement.

Ainsi, la chape anhydrite est bien plus facile à étendre que la chape liquide de ciment. Elle ne nécessite pas de joints et est très résistante. Son seul inconvénient est sa durée de séchage : elle peut prendre parfois 3 à 9 semaines entières pour être entièrement sèche.

La chape liquide de ciment

C’est le modèle classique de chape liquide. Il est solide, résistant et sèche très vite (en 3 semaines au maximum), mais son inconvénient principal est sa tendance au rétrécissement.

En effet, la chape liquide de ciment à tendance à rétrécir au séchage, et il est recommandé d’utiliser des joints tous les 40 à 60 m2 lorsqu’on doit l’étendre sur de grandes surfaces. La pose de ces joints nécessite un réel savoir-faire, et c’est pour cela que ce type de chantier ne doit être confié qu’à un artisan professionnel.

Combien coûte le coulage des chapes liquides ?

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Le prix réel des travaux de coulage d’une chape liquide dépend de plusieurs facteurs. Les plus importants sont :

  • La taille de la surface à recouvrir
  • Le type de chape liquide à faire couler
  • L’importance des travaux à réaliser (nécessité d’installer au préalable une couche intermédiaire ou non)
  • La facilité d’accès au chantier

Toutefois, on peut donner une estimation des coûts pour des travaux de base (c’est-à-dire un coulage simple de chape liquide).
Faire couler une chape liquide de ciment coûte entre 18 et 25 euros/m2 pour un chantier dont la surface vaut plus de 100 m2.

En dessous de 100 m2, l’artisan peut facturer plus cher et prendre jusqu’à 20 euros/m2 en moyenne.

Par contre, pour une chape liquide anhydrite, le coût de revient vaut en moyenne 20 euros/m2 pour un chantier de 100 m2 ou plus. Pour un chantier plus petit, le prix du coulage augmente et se situe autour de 28 m2.

Comment choisir la chape liquide à étendre sur son sol ?

3 critères fondamentaux sont à prendre en compte : la résistance de la chape, le type de sol à recouvrir et enfin la durée du séchage.

Pour la résistance, on peut tout aussi bien choisir la chape liquide de ciment ou la chape liquide anhydrite. Les 2 types de chapes sont extrêmement résistantes lorsqu’elles sont coulées dans le respect des normes professionnelles.

Par contre, pour les sols en rénovation ou pour les planchers chauffants, il est plus indiqué d’utiliser la chape liquide anhydrite. Elle propose une meilleure adhérence et permet de conserver parfaitement les propriétés chauffantes du plancher tout en le rendant totalement invisible à l’œil nu.

Dans le cadre de la rénovation, elle permet de cacher les imperfections d’un sol ancien et d’obtenir une surface parfaitement lisse et plane.

Enfin, on sait que la chape liquide de ciment sèche plus rapidement que celle d’anhydrite. S’il est nécessaire de livrer rapidement le bâtiment, on peut opter pour la chape liquide de ciment. Mais si les délais de livraison sont larges, on peut choisir la chape liquide anhydrite.

Peut-on couler soi-même sa chape liquide ?

Pour de petites surfaces, on peut se passer d’un professionnel si l’on a de bonnes connaissances en maçonnerie. La chape peut être livrée sous la forme d’une poudre à mélanger avec de l’eau propre sur place, ou alors conditionnée sous forme liquide et transportée par un camion toupie vers le chantier. Ensuite, on la répand sur la surface à couvrir à l’aide d’une pompe.

Mais dans le cas où l’on souhaite répartir la chape sur une grande surface ou alors réaliser une tâche de second œuvre (superposer entre la chape et le sol un isolant thermique ou acoustique), il vaut mieux faire appel à un professionnel. Ce professionnel doit être un artisan certifié RGE et être en mesure de fournir un devis détaillé et explicite de tous les travaux à effectuer.

Techniques de réalisation du coulage de chape liquide

Il y a 4 techniques de pose : la pose directe, la pose flottante, la pose désolidarisée et la pose sur plancher chauffant.

Dans le cadre de la pose directe, la chape liquide est directement répandue sur la dalle ou sur le support qu’elle doit recouvrir.

Pour une pose flottante, elle est répandue sur la couche d’isolant thermique et/ou acoustique qui entreposée entre elle et le plancher qu’elle recouvre.

Pour une pose désolidarisée, on répand la chape liquide sur un film plastique destiné à protéger le support qui l’accueille…

Et enfin, pour une pose sur plancher chauffant, on utilise la technique de l’enrobage (la chape liquide enrobe et cache les éléments constitutifs du plancher chauffant).

Coulage de la chape liquide : la préparation du chantier

Le chantier doit être à l’abri de l’humidité et des courants d’air : c’est la raison pour laquelle on n’applique la chape liquide qu’après avoir posé les plafonds et terminé les cloisons.

La température ambiante des locaux doit se situer entre 5 et 30 °C, et ceux-ci doivent être parfaitement étanches et propres.

Si toutes ces conditions sont réunies, l’artisan en charge des travaux procède alors à la pose d’un film protecteur (s’il s’agit d’une pose désolidarisée) ou bien à l’installation de l’isolant et des câbles de chauffage dans le cadre d’un plancher chauffant.

Il pose ensuite à divers niveaux des piges qu’il règle au laser afin de s’assurer que la chape sera coulée au même niveau sur toute l’étendue de la surface.

Le coulage de la chape liquide

Après les préparatifs, l’ouvrier passe à l’application de la chape liquide. Cette tâche est relativement simple à effectuer, car il suffit de répandre au moyen d’une pompe et d’un raccord la chape sur le sol.

Dès que cette phase est terminée, on peut se servir d’un balai d’étalement pour ajuster le niveau de la chape et obtenir ainsi une surface lisse et plane. Il faut ensuite compter un minimum de 2 à 3 semaines avant de procéder à la pose du revêtement de sol : carrelage, PVC, moquette…

L’ouvrier en charge des travaux précisera le délai de séchage convenable à respecter pour éviter une dégradation prématurée de la chape et du revêtement final qui sera posé par-dessus.

En somme, on retiendra que la chape liquide est un revêtement qui est étendu entre le sol brut et le revêtement de sol final. Souvent vendue dans les commerces sous forme liquide ou sous forme de poudre à mélanger avec de l’eau, elle est compatible avec la plupart des sols et en particulier les planchers chauffants.

Pour en étendre sur son sol, il faut prévoir un budget moyen de 18 à 28 euros/m2 selon le type de chape liquide choisi (chape de ciment ou chape anhydrite). Enfin, il est toujours indiqué de faire appel à un artisan agréé pour la réalisation de ces travaux, car la qualité de la finition et celle du séchage vont déterminer la durée de vie et la résistance du revêtement final.

Chape liquide ciment ou anhydrite : prix au m2 pour couler une chape fluide
4.5 (90%) 6 votes