Chape sèche : cout moyen, prix de la pose au m2 et avantages

Encore très mal connue du grand public, la chape est un matériau assez particulier. S’il en existe plusieurs, la chape sèche, elle, présente des caractéristiques singulières qui la destinent à des travaux spécifiques.

Dans le processus de pose de chape sèche, ce sont des détails qu’il faudra prendre en compte, d’autant que c’est de cela que dépendra la solidité des travaux, mais aussi son prix et le tarif de la pose.

Sa pose vous sera conseillée par votre chapiste en fonction de ses avantages et ses inconvénients.

Chape sèche, que faut-il en retenir ?

En raison de la diversité de la chape, il sera abusif de la circonscrire à une définition standard. De façon générale toutefois, retenez qu’il s’agit d’une couche inférieure d’un certain type de matériau qui précède la pose de couche supérieure.

Selon le type de chape, la nature de composition de cette couche inférieure varie fortement. Les matériaux les plus couramment utilisés sont la chaux, la résine ou le ciment. Tout dépend en effet du type de couche supérieure, encore appelé habillage, qui doit être posé ; celle-ci pouvant être du carrelage, du parquet, etc.

La composition de la chape détermine aussi sa destination, c’est-à-dire :

  • L’aplanissement
  • L’enrobage
  • Le surfaçage
  • Le nivelage de sol

C’est en fonction de tous ces détails techniques que la chape sèche se distingue des autres types de chapes.

Chape sèche : granulés incompressibles ou panneaux

Ce qui distingue la chape sèche des autres types de chape, c’est justement le fait qu’elle soit sèche. Qu’est-ce que cela implique concrètement ? Ça veut simplement dire qu’elle n’intègre ni eau ni matériau mouillé. A ce titre, on recense deux types de chapes sèches : les granulés et les panneaux.

Chape sèche en granulés

Granules, granulés, granulats, les noms qu’on donne à ces petites billes sont nombreux. Pour ce qui est de leur composition, tout dépend du fabricant et du résultat final escompté. Ainsi, on retrouve des granulés :

  • En béton circulaire
  • En billes d’argile expansée
  • En roche volcanique

Quel que soit leur matériau, les granulés sont le plus souvent destinés à la rénovation des combles. Cependant, ils sont aussi très prisés pour les travaux de ragréage. Il s’agit d’une procédure assez technique permettant de rattraper les défauts du sol avant la pose d’un revêtement de sol.

Le but est de retrouver le même niveau de plan sur toute la surface du sol d’une pièce sans toutefois prendre trop de hauteur.

chape seche granulesPour cela, la couche de granulés posée doit être d’une hauteur minimum de 2 cm et d’une hauteur maximum de 15 cm. Pour s’assurer rigoureusement que ces dimensions soient respectées, il est recommandé d’utiliser la règle du guidage et celle du tirage.

En raison de cette caractéristique, la chape en granulés est très prisée pour les travaux de rénovation, surtout lorsqu’il s’agit de rénover un plancher en bois. Celui-ci étant sensible à l’humidité, la chape sèche se trouve être la solution parfaite pour avoir le résultat désiré sans altérer la structure de votre plancher.

Chape sèche en panneaux

Autant par sa forme que par sa destination, la chape sèche en panneaux est totalement différente de la chape sèche en granulés. En effet, il s’agit de deux plaques, soit disjointes, soit préassemblées. On en trouve en plusieurs matériaux à savoir :

  • Le plâtre
  • Le bois
  • Le gypse

Contrairement à la chape sèche en granulés qui sert à rattraper les défauts du sol, celle qui est en panneaux est généralement utilisée pour, d’une part, renforcer la stabilité du sol avant la pose d’un revêtement, soit pour servir d’isolant thermique ou phonique.

Dans ce dernier cas, la pose de la couche de chape sèche en panneaux peut être précédée d’une épaisseur de laine de roche comprimée, de bande résiliente, de fibres de bois ou de polystyrène.

S’il y a des problèmes d’humidité, notamment en ce qui concerne les sols en pleine terre ou en béton, c’est plutôt un film polyane ou un film en polyéthylène qui précède la pose de la chape sèche en panneaux. 

Chape sèche : cout moyen et prix de la pose

Au regard des particularités de chaque type de chape sèche ainsi que la technicité que demande sa pose, il est évident qu’il vous faudra y mettre le prix pour espérer obtenir un résultat de qualité.

Prestation Prix au m2
Granulés 3€ à 4€ / m²
Panneaux 20€ à 25€ / m²
Main d’œuvre hors matériaux 20€ à 25€ / m²
Main d’œuvre avec matériaux 30€ à 55€ / m²

Cout moyen de la chape sèche

Le budget que vous devez réserver à l’achat de chape sèche dépend essentiellement du type de chape pour lequel vous optez. En effet, les granulés par exemple sont vendus dans des sacs dont la capacité varie d’un fabricant à un autre.

Si la quantité est un critère important, ce n’est cependant pas le seul permettant de déterminer le prix de la chape sèche en granulés. Il faut également prendre en compte des facteurs tels que :

  • Le composant essentiel des granulés (béton cellulaire, bille d’argile, roche volcanique…) ;
  • La densité en termes de surface couverte (en m² ou en kg/m3)
  • Le coefficient de résistance thermique, qui dépend surtout du composant et de sa densité.

Chez FERMACELL par exemple, le leader de la vente de chape, les granulés en béton circulaire sont vendus sous forme de sacs de 50 litres. Avec un prix au litre de 0,33€, le sac de 50 litres est vendu à 16,30€, à raison de 3€ à 4€ / m² sur 1cm d’épaisseur.

Certaines marques proposent leur chape sèche en granulés au kilo, à l’instar de BIOFIB’CHAPE qui vend des sacs de granulés en chanvre et lin compressé de 15 kg. Avec un prix de 0,54€ TTC au kilo, le sac coute environ 8,1€.

Pour la chape sèche en panneaux, les critères de détermination du prix sont tout autres. En effet, le cout de ce type de chape sèche sera déterminé en fonction de critère comme :

  • Le composant essentiel du panneau
  • L’épaisseur du panneau
  • Les dimensions du panneau

En matière de dimensions, le standard est de 1,25 x 0,6m, bien qu’on en retrouve également de 1.50 x 0.50m, avec des épaisseurs très variées (20 mm, 25 mm, 45 mm, 60 mm, 80mm, 100 mm, 120 mm, 200 mm, etc.). Ce sont les dimensions qui déterminent également le nombre de mètres carrés qu’un paquet de panneaux peut couvrir. Le cout moyen de la chape sèche en panneau varie ainsi entre 20€ et 25€/ m² TTC.

Cout de la pose de chape sèche

Faire poser une chape sèche par un professionnel implique la prise en compte de plusieurs paramètres. D’une part, la main-d’œuvre coutera plus ou moins cher selon que le chapiste fournit ou non les matériaux.

Sans matériaux déjà, la pose de la chape sèche se fait en plusieurs étapes et c’est en fonction de ces dernières que le professionnel vous proposera un devis. Il s’agit notamment de :

  • La pose d’un film antifluage
  • Le déversement de granulés
  • La pose de tasseaux de repère
  • L’ajustement des granules à la règle du maçon
  • La pose d’une première rangée de panneaux en joints décalés
  • La pose d’une deuxième rangée de panneaux, collés

Le prix de la pose d’une chape sèche tiendra également compte de l’état du support. Si le sol a besoin d’être traité, le cout du traitement sera inclus.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Avantages et inconvénients de la chape sèche

De nombreux chapistes vous recommanderont la chape sèche en raison des nombreux avantages que lui confèrent ses caractéristiques techniques. Toutefois, ça ne veut pas dire que c’est un matériau parfait.

Avantages de la chape sèche

Étant par nature sec, le premier avantage de l’utilisation de la chape sèche est le temps de séchage. En effet, il ne faut en moyenne que 12 à 24 heures pour que ce type de chape sèche complètement contre plusieurs semaines pour les chapes fluides.

C’est justement pour ça qu’il est possible d’y poser directement des revêtements par-dessus, d’autant qu’elle tolère tous types de revêtements de sol. En dehors des classiques comme le carrelage, le plancher en bois est l’une des exclusivités de la chape sèche. En d’autres termes, il n’y a qu’avec ce type de chape que vous pouvez faire poser un plancher en bois, justement parce qu’il n’y a pas besoin d’éléments aqueux. L’eau étant l’ennemi du bois.

La pierre calcaire et le marbre sont aussi des matériaux qui supportent mal l’humidité et la teneur alcaline du ciment. Ils ont tendance à s’infiltrer et à faire apparaitre des tâches ou même à les fragiliser.

Vous pouvez également utiliser la chape sèche sur des surfaces irrégulières. Pour finir, la chape sèche offre l’avantage de permettre une isolation acoustique et thermique en plus de permettre le traitement des combles.

En ce qui concerne sa pose, vous pouvez vous en occuper vous-même si vous avez des talents de bricoleur. Cela vous permettra de faire des économies sur le cout de la pose par un chapiste professionnel.

Inconvénients de la chape sèche

Bien qu’il soit possible de marcher sur la chape sèche juste après la pose, il est conseillé de ne pas y poser de charges lourdes. Vous ne pouvez y poser que des cloisons légères. De plus, en raison de l’épaisseur des chapes sèches en panneaux, leur pose peut vous faire perdre quelques centimètres sur la hauteur du plafond.

Chape sèche : cout moyen, prix de la pose au m2 et avantages
5 (100%) 9 votes

Chape sèche : cout moyen, prix de la pose au m2 et...