Pergola en bois : prix moyen, matériaux, avantage et inconvénients

Tout savoir sur la pergola bois : matériaux de construction, coût d'installation et méthode de fabrication des différents types de pergolas

pergola bois

La pergola est une construction de couverture très appréciée à la terrasse ou dans le jardin. Servant de support aux plantes grimpantes, cette structure présente des caractéristiques spécifiques en fonction des matériaux utilisés pour sa fabrication (bois, aluminium, fer et PVC).

Si l’on décide de construire une pergola en bois, il convient de connaître les avantages et les inconvénients de ce matériau pour mieux apprécier son coût d’installation.

Pergolas en bois : les avantages

Le bois est un matériau qui décline une large variété selon les types d’essences. Ses nombreuses propriétés assurent d’énormes avantages pour une pergola en bois. De ce fait, la pergola en bois est :

  1. Economique : chaleureuse et classique, la pergola en bois est d’abord économique. Le bois est une matière peu couteuse, comparé à d’autres.
  2. Naturelle et esthétique : le bois est une matière naturelle qui décline un style décoratif agréable et indémodable. Il peut conserver son aspect esthétique pendant plusieurs années. Grâce à son caractère naturel, le bois peut s’intégrer facilement à tout espace vert.
  3. Durable : le bois est une matière noble, résistante et durable, quelle que soit l’essence. Ce qui garantit l’utilisation de la pergola sur plusieurs années.
  4. Modulable : quel que soit le type de bois utilisé, il est facile de modifier la configuration de la pergola en bois. La flexibilité du bois et sa bonne qualité mécanique le rendent très malléable.
  5. Facile à entretenir : opter pour une pergola en bois, c’est faire le choix d’une couverture de terrasse facile à entretenir.
  6. Une excellente couverture : servant de support aux plantes grimpantes, une pergola en bois favorise la mise en place d’un ombrage touffu.
  7. Un isolant naturel : selon ses déclinaisons et les propriétés de chaque essence, le bois est connu pour sa capacité d’isolation. Il offre une protection optimale contre la chaleur et le rayonnement solaire puis permet une régulation de l’humidité (régulation hygrométrique).

Pergolas en bois : les inconvénients

Bien que le bois soit indémodable, une pergola fabriquée dans cette matière peut perdre son éclat sous l’influence des intempéries (vent, pluie, neige, etc.). Soumise à l’épreuve du temps, la pergola en bois peut prendre un aspect grisâtre ou noirâtre, selon les essences.

En effet, l’on est souvent tenté d’opter pour une pergola en bois peu onéreuse. Mais il faut savoir que le choix d’un bois de mauvaise qualité est un risque pour la durabilité de l’ouvrage. Pour bénéficier d’un ombrage naturel et durable, il faut utiliser du bois traité contre les insectes et l’humidité. Un tel traitement doit être renouvelé dans le temps (chaque 3 ans en moyenne) afin de préserver la structure du bois intact.

Découvrir les différents modèles de pergolas en bois

Il existe en effet des pergolas en bois dans plusieurs modèles. On peut citer :

La pergola adossée

Appelée aussi pergola murale, cette couverture de terrasse peut être installée dans un endroit venteux. Cette couverture décorative est généralement positionnée contre la façade de la maison. Ce qui permet de profiter d’un espace de vie supplémentaire sous l’ombre. Pour ce type de pergola, l’obtention d’un permis de construire est indispensable.

La pergola autoportée

Cette construction n’est pas adossée à un support, mais reste bien fixée dans toute sa structure. Etant indépendante, la pergola autoportée peut être installée partout (dans le jardin ou sur la terrasse). Sa toiture est souvent triangulaire, en pente ou plate.

La pergola démontable

Idéale pour un usage temporaire, cette couverture de toiture est surtout facile à installer et à démonter. En forme carrée, rectangulaire ou arrondie, une pergola démontable peut se décliner en différentes structures.

La pergola bioclimatique en bois

Ce type de pergola décline une ossature en bois, surmontée de lames orientables (souvent en aluminium). Son principal atout est sans doute sa capacité d’adaptation aux conditions climatiques.

En effet, les lames orientations peuvent rester ouvertes, fermées ou semi-ouvertes, selon que le temps soit venteux, pluvieux ou ensoleillé. En fonction de leur inclinaison, l’espace de la pergola reste bien protégé et confortable.

Choisir le type de bois adapté pour fabriquer une pergola

Plusieurs essences sont généralement utilisées pour la construction d’une pergola en bois. La plupart intègrent la catégorie 4 (les bois qui résistent aux aléas climatiques). Ceci étant, il est important de cerner les points forts de chaque espèce pour choisir la plus résistante. Parmi les essences les plus utilisées, il distingue :

  1. le pin : c’est un bois très bon marché. Cependant, le pin résiste mal aux intempéries, ce qui compromet la longévité de la pergola en bois. Le traitement autoclave est généralement appliqué pour avoir une meilleure résistance.
  2. le chêne : résistant et solide, le chêne est un bois adapté pour une pergola en zone faiblement pluvieuse. Facile à travailler, ce bois montre une faiblesse face à l’humidité à l’extérieur.
  3. le cèdre : sa maniabilité, son odeur agréable et sa résistance à l’humidité militent en sa faveur pour la fabrication d’une pergola en bois où il fait bon vivre. Mais le cèdre a tendance à se décomposer à l’extérieur.
  4. le mélèze : c’est un bois dur, avec une bonne qualité mécanique. Le mélèze est aussi une essence peu couteuse. Son point faible est sa fâcheuse tendance à se fissurer sous l’influence d’une grande variation de température.
  5. le bambou : essence la plus demandée du marché, le bambou est léger, lisse et creux, ce qui fait de lui un matériau très malléable. Le bambou résiste bien aux insectes et à l’humidité. Son usage ne nécessite pas un traitement spécial ni un revêtement isolant. Le choix du bambou (surtout le moso, l’espèce la plus utilisée du moment) apportera un plus au décor de la pergola.
  6. le douglas : originaire d’Amérique du Nord, cette essence est moins onéreuse et résistante. Le douglas ne se déforme pas facilement.
  7. le châtaignier : résistant à l’humidité et bon marché.
  8. les bois exotiques imputrescibles (asseméla, teck, iroko, etc.) : la plupart offrent une esthétique de charme, avec des couleurs agréables. Leur densité constitue une protection naturelle contre les insectes et les champignons. Les bois exotiques sont aussi stables, ce qui assure la fermeté de la couverture. Bénéficiant de bonnes caractéristiques mécaniques, la plupart des bois exotiques imputrescibles sont faciles à travailler. Ce qui permet de fabriquer une pergola en bois résistante et esthétique, sous plusieurs configurations au choix.
  9. robinier : ayant une durée de vie d’environ 50 ans, cette essence résiste bien à l’humidité. Le robinier (ou faux acacia) est un bois bon marché qui ne chauffe pas en cas d’exposition au soleil.

Coût d’installation d’une pergola en bois

Le prix d’installation d’une pergola en bois dépend de plusieurs éléments : la qualité du bois utilisé, le modèle de pergola, la qualité de la structure de la pergola, sa surface, les finitions et la main d’œuvre. Pour construire une pergola en bois, il faut prévoir un budget entre 50 et 8 000 . Voici le détail des prix en fonction des modèles et de la structure de la pergola :

  • Pergola démontable : sa construction peut nécessiter un budget compris entre 300 € et 600 €.
  • Pergola adossée en bois : il faut prévoir entre 600 et 6 000 €.
  • Pergola autoportée en bois : environ 700 €et 1000 €.
  • Pergola bioclimatique en bois : environ 1 000 € et 3300 € pour une superficie de 10 m².

Pour se faire installer une pergola en bois, il va falloir prévoir un budget d’environ 150 €et 500€ pour chaque modèle. Le tarif de la prestation peut varier en fonction des fournisseurs.

Construire une pergola en bois : étape par étape

Etape 1 : s’assurer que le matériel complet est disponible. Il faut prévoir des chevrons (44 x 70), de la lambourde (28 x 60), des platines métalliques (70 x 70), des vis acier bois (6x 40), des tirefonds (6 x 80), des chevilles, une perceuse visseuse, un niveau à bulle, une équerre, un marteau, une scie égoïne, un crayon et des poteaux (70 x 70).

Etape 2 : déterminer l’emplacement de la pergola. Cela permet de dessiner le plan de construction selon la configuration de la terrasse. Les dimensions de la pergola doivent être reportées au sol pour faciliter la pose des poteaux.

Etape 3 : découper les bois à l’aide de la scie égoïne (dimensions de découpage conformes au plan).

Etape 4 : percer les trous de fixation des platines au sol et les fixer. Une cheville doit être insérée par trou avant d’enfoncer le poteau dans la platine et le fixer.

Etape 5 : fixer les chevrons puis les lambourdes. Les lambourdes seront réparties le long des chevrons avant de les fixer une à une au-dessus de ces derniers.

Si la pergola doit être recouverte de plantes grimpantes, alors le bois peut rester nu (sans traitement spécifique). Le cas échéant, il est préférable d’installer du bois traité selon les conditions d’extérieur.

La pergola en bois est une structure étanche et solide, avec plusieurs possibilités de finitions. Pour profiter d’un espace de vie agréable en tout temps, il va falloir entretenir la structure régulièrement.

Pergola en bois : prix moyen, matériaux, avantage et inconvénients
5 (100%) 1 vote

Pergola en bois : prix moyen, matériaux, avantage et inconvénients