Agrandissement de toit : solutions, prix moyen et démarches

En raison du manque d’espace ou parce que vous trouvez votre habitation trop exigüe, vous pouvez décider de la modifier de différentes manières.

changement de pente toiture

En effet, si vous n’avez plus d’espace au sol et si vous ne disposez pas des ressources nécessaires pour une réelle extension de votre maison, vous pouvez opter pour l’agrandissement de toit.

Cette technique qui consiste à élargir votre toit ou à la rendre utile soit au-dessus, soit en dessous peut se faire de plusieurs manières. Quelle que soit la solution utilisée, vous devez accomplir des formalités obligatoires et vous devez préparer un budget conséquent.

Agrandissement de toit : les options disponibles

L’agrandissement du toit n’est pas à proprement parler une surélévation de la demeure. Elle ne consiste pas en un rajout de mur. Elle aide surtout à agrandir le toit en en modifiant la forme.

Toutefois, certains professionnels considèrent que, la destination de cet acte étant la même que pour une simple surélévation, il est possible de faire un agrandissement du toit par surélévation.

Types d’agrandissement de toit Prix moyen HT, pose comprise
Changement de pente 800 € à 2 000 €/m²
Rehausse de toiture 850 € à 1 800 €/m²
Agrandissement en toiture plate 100 € à 2 000 €/m²
Agrandissement en toiture arrondie 200 € à 500 €/m²

L’agrandissement par surélévation

La surélévation de la maison consiste à relever le toit de la maison, et à agrandir les combles de sorte à en faire une nouvelle pièce. Si vous souhaitez surélever votre maison, vous êtes obligé d’en agrandir le toit. C’est pour cela que l’agrandissement du toit est possible en cas de surélévation. Il s’agit de permettre une utilisation de l’espace sous le toit.

Le changement de pente

Le changement de pente est une technique utilisée dans la surélévation de maison pour modifier la pente d’un toit. Il ne s’agit pas d’ajouter des murs ou d’augmenter la taille des combles par ajout de matériaux, il s’agit juste de modifier la toiture en faisant que le toit soit plus long et plus haut.

Le changement de pente passe généralement par un changement de degré. Les professionnels engagés pour le changement de pente enlèveront complètement le toit de votre maison et en reconstruiront un autre avec un angle plus grand. Après ce travail, à priori, vous devrez être en mesure d’utiliser vos combles, tout au moins comme espace de rangement.

Même si un changement de pente ne semble pas complexe, il nécessite beaucoup de travail, d’autant plus qu’en général le toit initial est souvent à la limite des poutres. Afin de faire tenir le nouveau toit, il faudra créer une charpente nouvelle et alors augmenter l’angle de l’ancien toit. Le prix d’un changement de pente varie entre 800 € et 2 000 €/m².

La rehausse de toiture

Si vous ne pouvez pas effectuer un changement de pente, vous pouvez effectuer une rehausse de façade ou de toiture. Cette technique de surélévation consiste à faire grandir le toit sans vraiment le toucher. En effet, lors d’une surélévation, l’objectif est d’augmenter la surface habitable de la maison. Avec une rehausse de toiture, le matériau initial de construction de la maison, ou un matériau compatible sera utilisé pour compléter le dessous du toit.Cela impliquera que votre toit ne sera ni détruit ni modifié. Seule sera modifiée la distance entre le plafond et le toit. Pour certains professionnels, cette technique ne consiste pas en un réel agrandissement de toit. Pour d’autres, un agrandissement n’implique pas obligatoirement modification de toit, mais plutôt augmentation de sa hauteur.

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez agrandir votre toit, la technique de la rehausse de toiture vous est possible entre 850 € et 1 800 €/m². Tout dépendra de la hauteur de la nouvelle toiture et du matériau utilisé. Pour une rehausse en verre, vous dépenserez plus que pour une rehausse en béton, même si le béton ne servira que pour une maison initialement construite en béton.

L’agrandissement par changement de la toiture

En dehors de ces agrandissements, il est possible d’agrandir votre toiture sans passer par une surélévation systématique. Tel est souvent le cas pour les utilisations de l’espace au-dessus du toit. En d’autres termes, l’objectif ne sera pas que d’utiliser les combles, mais aussi le dessus du toit. Cela est possible par un changement de la forme et des matériaux qui constituent le toit.

La toiture plate

Pour l’agrandissement de votre toiture, vous pouvez opter pour une toiture plate. Transformer sa toiture en toiture plate se fait de la même manière qu’un changement de pente avec création de charpentes. Il s’agit simplement de créer un toit sans pente pouvant servir à de multiples utilisations. Ce type de toit se rencontre dans les constructions modernes.

Pour déterminer la possibilité de l’installation d’un toit plat, vous devez prendre en compte la future utilisation de votre toit. Si vous prévoyez construire une terrasse par exemple, vous devrez entièrement retirer votre toit et veiller à ce que le matériau utilisé soit assez solide pour servir de terrasse et assez léger pour être supporté par le reste de la structure.

Le prix d’un changement de toit classique en toit-terrasse équivaut à une somme du prix de réalisation d’un changement de pente avec le prix de création d’un toit plat qui est de 80 € à 110 €. Le prix de l’agrandissement en toit plat peut alors varier entre 100 € et 2 000 €/m²,selon qu’il s’agisse d’un toit-terrasse habitable ou pas.

La toiture arrondie

Une toiture arrondie est un autre type d’agrandissement de toit. La technique consiste à transformer le toit en une sorte de dôme. La pente est ainsi supprimée et élargie. Avec cette technique, vous aurez immédiatement plus de place au niveau de vos combles, que vous pourrez aménager dès lors en espace à vivre.

Une toiture arrondie ne permet pas une utilisation de l’espace au-dessus du toit, mais plutôt une utilisation, comme dans les cas de surélévation, de l’espace des combles. Pourtant, l’objectif visé par cet agrandissement n’est pas toujours l’augmentation de l’espace de vie. Il peut simplement s’agir d’une recherche de renforcement d’isolation.

En effet, la toiture arrondie est un parfait isolant thermique. Elle est esthétique et rare, mais qu’elle soit réalisée en acier, en zinc, en tuile ou en aluminium, elle s’adapte facilement à l’ancienne structure en place. C’est pour cela qu’en dehors du coût de toiture qui s’élève entre 200 € et 500 €/m², vous n’aurez pas à dépenser beaucoup.

Les autres solutions d’agrandissement

En dehors de toutes ces solutions classiques, il est possible d’opter pour des agrandissements particuliers de toit. Ce sont des sous-catégories pouvant être classées sous l’appellation de toiture plate. Il s’agira de remplacer le toit par d’autres types de surfaces totalement différentes. Vous pouvez par exemple opter pour la construction d’une verrière horizontale ou d’un toit végétale par exemple. L’avantage de ces agrandissements consiste juste à rendre votre maison extravagante ou exceptionnelle.

Les obligations légales relatives à un agrandissement de toit

Entre toutes ces techniques d’agrandissement, le choix peut paraitre difficile. Toutefois, tout dépendra de l’objectif. Quand il est question de l’agrandissement, un autre paramètre doit être pris en compte, il s’agit des démarches préalables. En raison de tout ce que l’agrandissement implique et surtout de tous les risques encourus, la loi oblige à adopter un certain nombre de précautions et à effectuer quelques formalités préalables.

Les démarches administratives

Avant tout changement de l’apparence extérieur d’une maison vous devez accomplir des démarches administratives auprès de votre mairie. La première de ces démarches concerne la déclaration de travaux. Vous devez, après établissement de votre projet, effectuer une déclaration de travaux auprès de votre mairie, quel que soit le type d’agrandissement que vous souhaitez effectuer.

Pour le cas d’un changement total du toit, en un toit plat ou arrondi, vous devez passer par une demande d’obtention de permis de construire. Pour faire cette demande, vous devez établir un projet complet visé par un architecte et déposer le dossier à votre mairie. Vous recevrez une réponse au bout d’un à deux mois.

Une fois que vous aurez obtenu votre autorisation, vous devrez afficher ce permis au niveau des portes de votre chantier, afin de le porter à la connaissance de toute personne intéressée. Il faut préciser que cette démarche administrative fait appel à plusieurs autres obligations, plus ou moins évidentes.

Les autres obligations

Les autres obligations qui vous sont imposées quand vous souhaitez agrandir votre toit peuvent être déduites de la procédure de demande de permis de construire. La première est évidemment l’assistance d’un architecte. Vous ne pouvez raisonnablement, en aucun cas, effectuer un travail d’une telle envergure sans passer par les services d’un architecte. La loi ne fait alors que confirmer l’évidence.

L’autre obligation est que vous devez effectuer une étude de faisabilité. Cette étude, qui consiste à vérifier l’adaptabilité du nouveau toit au reste de la structure, est logique et elle ne peut être effectuée que par des professionnels. Elle est inutile par contre quand il s’agit d’effectuer un agrandissement de toit en toiture arrondie en matériau plus léger que le matériau originel. L’étude de faisabilité impliquera aussi la réalisation d’un devis.

Le devis est évident. Vous devez prendre en compte les prix des différentes étapes du travail et y ajouter le prix de l’architecte. Il s’agira essentiellement d’un pourcentage sur le coût total de l’œuvre, soit 7 à 10 % du coût total.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement
Agrandissement de toit : solutions, prix moyen et démarches
Notez cet article

Agrandissement de toit : solutions, prix moyen et démarches