Toiture végétalisée : prix moyen, avantages et inconvénients

Toiture végétalisée : prix moyen, avantages et inconvénients

Toit végétal extensif ou intensif ? Avantages, inconvénients et prix moyen de la toiture végétale.

Toiture végétalisée

Une toiture végétalisée est tout simplement une toiture recouverte d’un tapis végétal. Elle est esthétique, tendance et en plus, elle a d’excellentes propriétés en ce qui concerne l’isolation thermique et phonique du logis…

C’est le motif pour lequel de plus en plus d’architectes s’y intéressent. Toutefois, on n’installe pas sur un coup de tête une toiture végétalisée.

Il est nécessaire de faire appel à un professionnel, et surtout de mesurer objectivement les avantages et les inconvénients de ce type de toiture avant de se lancer.

Le terme « toiture végétalisée » n’est pas la seule expression utilisée pour désigner une toiture recouverte d’un tapis végétal. On parle également d’«éco-toit », de « toit végétal », de « toit vert », « toiture végétale » ou encore de « toit ou de toiture écologique ».

Les différents types de toit végétal

Il existe 3 variantes de toiture végétalisées : la toiture végétalisée extensive, la toiture végétalisée semi-intensive et la toiture végétalisée intensive.

La toiture végétalisée extensive

La toiture végétalisée extensive est le modèle le plus courant, haut de 10 à 15 cm au maximum. C’est également le type de toiture végétalisée le plus léger.

Il n’est pas nécessaire de l’arroser, sauf en saison sèche. Son entretien se limite à quelques visites dans l’année pour retirer les mauvaises herbes et s’assurer que le toit demeure en parfait état.

On peut utiliser toutes sortes de plantes de petite taille ou de fleurs pour réaliser sa toiture végétalisée extensive.

La toiture végétalisée semi-intensive

C’est la toiture de type pelouse ou toit de mousse. Elle est constituée de gazons, de petits buissons et de plantes dites vivaces, telles que les sédums. Elle est particulièrement adaptée aux toits de type terrasse et il est obligatoire de l’arroser périodiquement.

L’entretien n’est pas trop exigeant, mais il est recommandé de tondre aussi souvent que possible le gazon et de l’inspecter de temps à autre.

La toiture végétalisée intensive

La toiture végétalisée intensive est généralement semblable à un petit bois : elle contient des arbres fruitiers, des arbustes décoratifs et tout un mélange de plantes vivaces.

Elle est installée sur une charpente très solide et les arbres sont implantés dans des bacs de 1 à 2 m de profondeur. Son entretien est bien plus complexe que celui des autres types de toitures végétalisées.

Il faut prendre soin des arbres et des arbustes, désherber et arroser suffisamment pour assurer la survie des plantes (en général, ceux qui adoptent ce type de toiture végétalisée installent également un système d’arrosage automatique).

Structure d’une toiture végétalisée

Lorsqu’on observe une toiture végétalisée à l’œil nu, on remarque simplement le couvert végétal et éventuellement la couche de terre qui la soutient. Mais en réalité, une toiture végétalisée est composée de 6 couches distinctes :

  1. Un matériau isolant que l’on pose sur la structure de la charpente
  2. Une membrane imperméable qui sert de support anti-racines pour éviter que les racines des plantes ne s’infiltrent dans la charpente de la maison
  3. Une couche de drainage qui contient des réservoirs d’eau servant à irriguer le toit végétal
  4. Un tissu filtrant qui assure les fonctions de drainage et contient les racines et le substrat
  5. Un substrat qui peut être composé de terre et de matériaux fertilisants comme le terreau ou le compost
  6. Des plantes qui peuvent être des fleurs, des arbres, du gazon, etc.

Les toitures végétalisées ne peuvent être installées que sur les toits plats ou sur ceux dont la pente n’excède pas 35°. Au-delà, les risques d’effondrement sont plus importants. En outre, elles conviennent mieux aux logements neufs qu’aux logements anciens.

Les naturalistes ajoutent parfois une ruche à la toiture végétalisée afin de favoriser le développement de la biodiversité urbaine.

Prix d’une toiture végétale

Le prix de la toiture végétalisée varie en fonction du modèle choisi et de ses constituants. Ainsi :

  • La toiture extensive coûte entre 20 et 60 euros le mètre carré
  • La toiture semi-intensive coûte entre 60 et 120 euros le mètre carré
  • La toiture intensive est la plus chère : son coût de revient se situe entre 120 et 300 euros le mètre carré, parfois plus

Devis toit végétal

Comparez gratuitement les devis des professionnels pour la réalisation de votre toiture végétale afin de chiffrer la réalisation de vos travaux de toiture.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Avantages et inconvénients d’une toiture végétalisée

La toiture végétalisée a surtout des avantages : elle fournit une isolation phonique qui est 1,5 fois plus efficace que celle donnée par un toit classique de tuiles.

Son isolation thermique est également plus performante, car elle permet d’économiser entre 20 et 30% de sa consommation d’énergie.

Elle est également durable, et si elle est installée sur une charpente de bois imputrescibles et bien entretenue, elle peut tenir 2 fois plus longtemps qu’une toiture classique.

Enfin, on l’aime aussi parce qu’elle est écologique. Elle limite considérablement l’émission de gaz à effet de serre et contribue à l’épuration de l’air urbain.

Son principal inconvénient est son coût : toutes catégories confondues, elle revient au moins 2 fois plus chère qu’un toit conventionnel. En outre, elle doit être souvent entretenue et ne peut être installée sur n’importe quel type de toiture.

Subventions et crédit d’impôt pour la toiture végétalisée

L’État français n’accorde pas encore de subvention ou de crédit d’impôt pour aider les particuliers qui souhaiteraient avoir une toiture végétalisée.

Par contre, certaines communes ou régions proposent une petite subvention. En Ile-de-France par exemple, le Conseil régional offre une subvention pour l’installation d’une toiture végétalisée à hauteur de 45 euros le mètre carré.

Dans les Hauts-de-Seine, la subvention vaut 48 euros le mètre carré pour un budget hors-taxe de travaux équivalent à 60 euros le mètre carré.

Un peu d’histoire

Seulement 1 % des toitures des résidences françaises sont végétalisées. Cette rareté peut laisser croire que ce concept est récent, alors que ce type de toitures existe en réalité depuis de nombreux siècles ! Les populations Viking de la Norvège et des régions de l’Europe de l’Est affectionnaient les toitures recouvertes de végétaux, et beaucoup de maisons en étaient équipées dans les villages.

On retrouve aussi les toitures végétales dans certains villages chinois et japonais… Et pour finir, l’une des 7 merveilles du monde, les jardins flottants de Babylone, a été conçue sur le principe d’édification des toitures végétalisées.

L’engouement pour ce type de toit a disparu au cours des civilisations, mais depuis les années 1970, la toiture végétalisée connaît un nouvel essor. Les Allemands en sont si friands que leur pays compte déjà 13 millions de mètres carrés de toitures végétalisées.

Et ce nombre ne cesse d’augmenter au fil des années, certainement à cause du caractère innovant et écologique de ce modèle de toiture.

Toiture végétalisée : prix moyen, avantages et inconvénients
4.6 (92%) 5 votes