Prix moyen de l’installation d’une VMC par un professionnel

Prix moyen de l’installation d’une VMC par un professionnel

Découvrez les prix moyens pour la pose et l'entretien d'une VMC simple ou double flux par un professionnel.

pose installation vmc

La VMC est un dispositif qui a principalement 2 fonctions : évacuer d’un logis l’air impur, puis renouveler l’air intérieur en fonction du taux d’humidité. Certains modèles perfectionnés, comme la VMC double flux, sont également équipés de filtres qui permettent de nettoyer l’air entrant de toutes ses impuretés et d’éviter les risques d’allergie.

Cependant, il s’agit d’un équipement très sensible, et il n’est pas du tout recommandé de prendre le risque de l’installer soi-même sur la base de quelques principes de bricolage… Il est plutôt conseillé de faire appel à un professionnel qui saura l’installer convenablement et offrir une garantie de sécurité pour tout le bâtiment concerné.

Pourquoi demander à un professionnel d’installer sa VMC ?

La réponse à cette préoccupation est très simple. La VMC ou Ventilation Mécanique Contrôlée est un système qui nécessite une alimentation en énergie (gaz ou électricité) pour fonctionner.

Quand les raccordements sont mal faits, ou alors quand elle n’est pas posée en respectant les normes d’installation, elle peut rapidement surchauffer et être la source d’incendie. En outre, les fuites de gaz, les courts-circuits éventuels ou encore l’encombrement des bouches d’aération sont autant de facteurs qui peuvent entraîner un mauvais fonctionnement de la VMC ou à long terme des explosions et de gros dommages dans la maisonnée.

La moindre erreur au cours de la pose peut être à l’origine de tous ces désagréments, et c’est la raison pour laquelle la VMC, quel que soit son type, doit toujours être installée par un professionnel. D’ailleurs, cette condition est obligatoire pour obtenir soit une aide ou un prêt à taux zéro pour subventionner son installation.

Combien coûte la pose d’une VMC ?

Le prix de la pose dépend en réalité du type de VMC à poser et du type du bâtiment (ancien ou neuf). Voici les tarifs moyens d’achat et de pose en fonction de chaque type de VMC et de bâtiments :

  • La pose d’une VMC simple flux autoréglable coûte 400 euros dans le neuf et 700 euros en rénovation
  • La pose d’une VMC simple flux hygroréglable coûte 700 euros dans le neuf et 1 200 euros en rénovation
  • La pose d’une VMC double flux coûte 2 000 euros dans le neuf et 3 500 euros en rénovation

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Note : la VMC double flux peut coûter jusqu’à 8 000 euros (prix d’achat et de pose étant inclus). La hausse du tarif dépend non seulement des attributs du modèle et de la marque, mais aussi des travaux à effectuer pour son installation et de la taille du bâtiment (nombre de pièces et d’habitants).

L’entretien et la maintenance des VMC simple flux

A priori, l’entretien au quotidien des VMC simple flux (toutes catégories confondues) ne coûte pas grand-chose. Il suffit, si l’on sait démonter habilement le système, de tremper les parties qui sont souvent des nids à poussières (grilles, bouches d’aération, ventilateurs, etc.) dans un seau d’eau chaude mélangée à du savon ou à un dégraissant.

On peut ensuite les rincer et les remettre en place quand elles sont bien sèches. La seule difficulté de cette tâche consiste à effectuer le nettoyage sans mouiller ou abîmer les capteurs d’humidité qui sont indispensables au bon fonctionnement de tout le système.

Les seuls frais qu’il faudra prévoir dans ce cas sont les frais de maintenance du professionnel qui viendra réviser le système une fois par an ou une fois tous les 2 ans. Il est à retenir que les VMC simple flux sont d’autant plus durables que leur entretien est bien effectué et régulier (en moyenne une fois tous les 6 mois, sinon une fois tous les 3 mois).

Entretien et maintenance des VMC double flux

Idéalement, un professionnel doit passer une fois par an effectuer l’entretien et le nettoyage complet des VMC double flux. Cette maintenance peut coûter environ 130 euros. Les tâches de nettoyage périodiques peuvent être effectuées par le particulier lui-même, mais ce n’est pas du tout recommandé en raison de la délicatesse du système. Il est donc conseillé de souscrire à un contrat de maintenance avec un professionnel pour que le tarif de l’entretien soit plus avantageux.

En outre, il faut prévoir de changer les filtres quasiment une fois tous les 2 ans, et l’échangeur du système une fois tous les 5 ans.

Quand nettoyer sa VMC ?

Le fonctionnement des systèmes de chauffage a généralement tendance à faire remonter la poussière du sol vers les plafonds. Or, celle-ci est dangereuse pour les VMC, car elles obstruent les bouches d’aération et encrassent sérieusement le ventilateur.

Si l’on désire limiter les coûts du nettoyage et le circonscrire à une période précise de l’année, il est conseillé de l’effectuer un peu avant le retour de l’hiver, donc dans la période allant de la mi-septembre à fin novembre. Ainsi, on est sûr d’avoir une VMC en excellent état avant de lancer son système de chauffage. Ensuite, dès le retour du soleil mi-février ou en mars, on effectue une seconde révision pour débarrasser la VMC de la poussière qu’elle a accumulée suite au fonctionnement du chauffage en hiver.

Enfin, pour économiser davantage sur les coûts de maintenance, on peut très bien couper la VMC en été et au printemps et utiliser la ventilation naturelle en ouvrant les fenêtres et les volets. Cela permettra de consommer moins d’énergie électrique ou de gaz.

En synthèse : que retenir sur le coût d’installation d’une VMC par un pro ?

3 choses : d’abord, la VMC, quelle que soit sa nature, doit toujours être installée par un professionnel. Ensuite, son coût d’installation varie de 400 à 3 500 euros ou plus, selon le fait qu’il s’agisse d’un modèle simple flux ou double flux, et suivant aussi le fait qu’il s’agisse d’un bâtiment neuf ou ancien. Enfin, il y a des frais de maintenance annuels à prévoir et un entretien périodique à réaliser soi-même pour assurer son bon fonctionnement.

Pour ceux qui n’ont pas un gros budget, mais qui tiennent quand même à avoir une VMC, il est possible de demander un éco-prêt à taux zéro ou une aide de l’Anah pour subventionner son projet.

Prix moyen de l’installation d’une VMC par un professionnel
4.83 (96.67%) 6 votes