Prix au m2 pour la construction d’un garage

Prix au m2 pour la construction d’un garage

Tout savoir avant de construire son garage : budget moyen au m2, matériaux de fabrication et types de garages.

Construction d'un garage sur mesure
Construction d'un garage sur mesure

Il est tout à fait normal de penser à construire un garage quand on possède une voiture. Le garage permet principalement de la ranger en sécurité et à l’abri des intempéries, mais il peut aussi avoir une autre fonction : espace de rangement, débarras, atelier de bricolage, etc.

Sa réalisation représente cependant un sérieux investissement : il faut compter parfois jusqu’à 500 euros le mètre carré pour un garage classique, et même plus s’il s’agit d’un garage ultra-moderne.

Construction d’un garage : dimensions et formalités administratives

Il est recommandé qu’un garage ait une surface minimale de 18 à 20 m2 s’il doit abriter un seul véhicule. Pour 2 véhicules, la surface sera de 40 m2 et elle augmentera dans cet ordre en fonction du nombre de voitures à y garer.

Cependant, la construction d’un garage ne peut s’effectuer sans une déclaration de travaux ou une demande de permis de construire. Dans le cas d’un garage de 20 m2 maximum, une simple déclaration de travaux suffit. Mais au-delà, il est obligatoire d’adresser à la mairie une demande de permis de construire.

Note : l’ajout d’un garage est une plus-value pour toute habitation. Le service des impôts devra impérativement en être informé afin de mettre à jour sa base de données et de calculer le tarif de la taxe foncière qui sera désormais appliquée à la propriété.

Les différents types de garages, leurs avantages et inconvénients

On distingue 3 grandes catégories de garage : les garages enterrés (au sous-sol), les garages semi-enterrés et les garages en surface.

Les garages enterrés : ils offrent un gain de place, mais sont coûteux et difficiles à réaliser

Les garages enterrés ou au sous-sol ont l’avantage de ne pas consommer d’espace à la surface. C’est la solution à mettre en œuvre si le coefficient d’occupation des sols est déjà atteint pour la résidence (cela signifie que la maison occupe déjà le maximum autorisé en surface). Cependant, il est difficile à réaliser, coûteux et pose régulièrement des problèmes en ce qui concerne l’humidité. En outre, il ne sera pas aisé d’y accéder, et il faudra absolument l’éclairer, même en plein jour.

Les garages semi-enterrés : la solution idéale pour les terrains en pente

Les garages semi-enterrés ne sont pas totalement enfouis dans le sol. Ils sont privilégiés pour les terrains en pente et offrent la possibilité d’utiliser leur toiture (généralement une dalle) comme terrasse. Leur coût de revient est moins élevé que celui des garages enterrés, mais ils ont également les mêmes contraintes en ce qui concerne l’éclairage et l’humidité.

Les garages en surface : la solution la moins coûteuse et la plus facile à mettre en œuvre

Un garage en surface peut se présenter de 2 manières :

  1. Accolé à la résidence principale. On parle alors de garage annexe
  2. Séparé de la résidence principale. On parle alors de garage indépendant

Ces 2 types de garage sont quasiment dans la même fourchette de prix et reviennent moins chers qu’un garage enterré ou semi-enterré. Le garage annexe a l’avantage particulier de permettre un accès direct à la maison (par une porte de service par exemple).

Aménagement et construction d'un garage
Aménagement et construction d’un garage

Par contre, le garage indépendant permet d’être à l’abri des nuisances sonores émises éventuellement par le véhicule et de ne pas être indisposé par les fumées des gaz d’échappement.

Leur grand inconvénient est qu’ils occupent indéniablement de l’espace au sol.

Garage : matériaux, portes, isolation et sécurité

Le prix d’un garage dépend essentiellement de ces facteurs : les matériaux de construction, le matériau et le type de la porte, l’isolation thermique et le dispositif de sécurité.

Les différents matériaux de construction d’un garage

Pour ce qui est des matériaux, un garage peut être construit en parpaing, en béton ou en bois. Le parpaing et le béton peuvent être vendus sous la forme de briques et montés à l’aide d’un ciment sur le terrain.

Par contre, dans le cas du bois, ce sont plutôt les kits préfabriqués qui sont couramment utilisés. Enfin, le sol du garage peut être une dalle de ciment ou de béton.

Note : Le bois est un matériau chaleureux qui a de bonnes performances en isolation. Mais à moins d’opter pour du bois massif, il sera nécessaire de le traiter régulièrement contre les moisissures, les champignons et l’humidité pour qu’il soit durable.

Le matériau et le type de la porte

La porte d’un garage peut être en bois, en PVC ou en métal. On peut aussi, pour des motifs de sécurité, choisir une porte blindée ou une porte conçue dans l’un de ces 2 matériaux (bois et PVC ou métal et PVC).

Pour le modèle de la porte, il peut s’agir d’une porte coulissante, d’une porte basculante, d’une porte à battants, d’une porte pliante ou d’une porte enroulante.

L’isolation thermique et le dispositif de sécurité

Une bonne isolation thermique peut être obtenue en ajoutant de la mousse de polyuréthane ou du polystyrène extrudé sur les murs du garage. De plus, les matériaux comme le bois et le métal ont de meilleures performances en isolation que le PVC, et on pourra en tenir compte au moment du choix de la porte et des matériaux de construction du garage proprement dit.

Pour la sécurité, on peut mettre une sonnette, un interphone digitalisé ou à code, une caméra de surveillance, etc. Toutefois, la meilleure protection de base reste l’installation d’une porte antieffraction dont la serrure a 3 ou 5 points.

Ce type de serrure est spécialement conçu pour résister aux tentatives d’effraction pendant une durée variant de 5 à 15 minutes.

Combien coûte la construction d’un garage ?

Un garage classique en surface coûte en moyenne 500 euros le mètre carré toutes charges comprises TTC.

Pour un garage enterré ou semi-enterré, le prix de revient moyen est de 700 euros le mètre carré. Dans le détail, cela donne :

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Note : certains compléments (dispositif de sécurité, automatisation de la porte, installation électrique, plomberie) ne sont pas comptabilisés dans les tarifs précédents. Selon les installations complémentaires qui seront faites, il faut prévoir un budget supplémentaire de 500 à 2 000 euros.

Réussir la construction de son garage : l’importance d’un professionnel

Faire appel à un professionnel du bâtiment ou de la construction est la méthode la plus simple pour bien construire son garage et à peu de frais. Il est vrai que l’expertise d’un professionnel représente un surcoût de 10 à 20% sur le budget des dépenses, mais elle est avantageuse et permet :

  • D’avoir un garage optimisé sur le plan de l’isolation thermique et de l’occupation des sols
  • De bénéficier de la garantie décennale sur la réalisation et les installations du bâtiment
  • D’être facturé pour la TVA au taux de réduit de 10 ou de 5,5% selon la nature des travaux

Il faut donc, une fois le type de garage à construire choisi, contacter différents professionnels et leur demander un devis détaillé qui sera étudié, puis comparé avec les autres. Ensuite, après avoir échangé avec le professionnel sélectionné, on pourra réajuster le projet et négocier les tarifs afin de profiter du meilleur rapport qualité/prix dans la réalisation des travaux.

Prix au m2 pour la construction d’un garage
3.8 (76%) 10 votes