Bac acier : prix au m2, avantages et inconvénient de cette toiture

Bac acier : prix au m2, avantages et inconvénient de cette toiture

Tout savoir sur la toiture en bac acier, ses caractéristiques, sa durée de vie, son cout d'achat ainsi que le tarif de la main d'oeuvre.

bac acier toiture

Protéger du vent, de la pluie, des coups de soleil, de la neige… C’est la fonction principale qu’on attend qu’une toiture assure. A cette fin, les matériaux utilisés pour le recouvrement doivent pouvoir résister efficacement au temps et aux intempéries tout en apportant du style à l’habitation.

Dans le lot des solutions possibles et pratiques se retrouve la large gamme de plaques de toit, dont celles en bac acier.

Les différentes caractéristiques d’une feuille de bac acier

Autrefois réservé aux constructions industrielles, la toiture en bac acier est devenue récemment une véritable alternative à la couverture en tuiles chez les particuliers. Il s’agit d’un matériau de recouvrement généralement caractérisé par des ondulations en forme de U légèrement creux et parfois par une apparence cintrée ou nervurée.

Afin d’être utilisables, elles sont fabriquées sous forme de grandes plaques pouvant s’emboiter les unes dans les autres. Ce qui augmente sa capacité à protéger l’ensemble de la toiture des intempéries.

D’une longueur de 2 à 8 mètres, les feuilles de bac acier se déclinent en plusieurs épaisseurs, dont les plus utilisées varient entre 0.75 et 1 millimètre. A cet effet, il existe des bacs acier simple peau et ceux à double peau isolé. Les premières étant généralement vendues en plaques de 2 m. Le panneau de plaques de toit en acier pèse environ 5 kg pour des largeurs comprises entre 0,6 m et 1,10 m. Un poids qui rend son utilisation idéale sur une charpente légère.

pose bac acierLa pose d’un bac acier sur la toiture doit nécessairement se faire après l’obtention d’un permis de construire octroyé par la mairie. De difficulté moyenne, les travaux devront alors être effectués par un artisan professionnel ou par toute autre personne expérimentée.

Le recouvrement quant à lui se fera avec des tire-fonds qui seront directement fixés sur les lattes, à travers les parties rebondies du bac acier. Pour l’étanchéité de la toiture, des rondelles de caoutchouc (environ 20 par feuille) sont généralement mises entre les tire-fonds et les feuilles d’acier. On n’oubliera pas les finitions qui se feront avec des solins et des lames de rive, fixées de la même façon.

Les types de bac acier disponibles sur le marché

Au tout début, les plaques d’acier étaient produites avec de l’acier brut comme matière première. Au fil du temps, le processus de fabrication s’est nettement amélioré offrant aujourd’hui des caractéristiques techniques très modernisées et remarquables.

Ainsi, selon la taille, la forme, les coloris et les traitements subis par l’acier, il existe plusieurs variétés de bacs acier. La toiture peut donc être faite de tôles plissées en acier zingué, laqué, galvanisé ou même traité contre l’oxydation. Ces dernières variétés ayant été fabriquées pour être inoxydables.

Le marché des matériaux de construction propose aussi des bacs acier teinté en rouge, vert, brun ou toute autre couleur. Le choix est également laissé à l’utilisateur pour ce qui concerne :

  • Les dimensions
  • Les épaisseurs
  • Les largeurs
  • Les formes (cintrées, ondulées, droites)

Dans tous les cas, le recouvrement se fera en fonction de la qualité de l’environnement de l’habitation. A cette fin, seules des toitures horizontales ou les habitations ayant une pente comprise entre 5 et 15 % peuvent être recouvertes avec le matériau.

Pourquoi utiliser un bac acier pour sa toiture ?

L’utilisation des bacs acier offre de très nombreux avantages. Ainsi, en plus d’être esthétique, les toits recouverts de ce matériau sont plus solides tout en gardant leur légèreté. Ils offrent aussi la possibilité d’accueillir un bac transparent ou translucide laissant passer la lumière du jour.

Les plaques de bac acier sont en outre étanches, incombustibles et très résistantes à la mousse, aux champignons et aux intempéries. Et puisqu’elles permettent à l’eau de pluie de s’écouler rapidement, leur durée de vie s’en trouve allongée et peut atteindre les 100 ans.

Les constructeurs aiment également les toitures en acier pour leur facilité à être mise en place. Les feuilles utilisées lors de la pose sont maniables et très légères, réduisant ainsi l’effort fourni. Sa popularité découle par ailleurs du style moderne et contemporain qu’offre ce type de revêtement aux habitations ainsi qu’à sa capacité à s’adapter à toutes les formes. A cela s’ajoute le fait que la toiture est disponible en plusieurs couleurs. Ce qui permet à l’utilisateur de choisir parmi une large palette, celle qui est adaptée à son goût et à sa décoration.

Ce qu’on n’aime pas avec le recouvrement en bac acier

Malgré la durée de vie importante qu’elle offre, la toiture en bac acier possède de nombreux inconvénients qu’il faut prendre en compte avant d’acheter. En effet, ce matériau est très sensible à la pollution et à la corrosion. Pour donc prolonger sa garantie, il est recommandé de l’utiliser sur les toits des maisons se trouvant dans les zones non urbaines. A cet effet, il existe une réglementation très stricte fixée par la municipalité de la localité.

L’autre gros défaut du bac acier est son incapacité à isoler correctement la condensation et les bruits. Ce qui rend impossible son utilisation dans les régions caractérisées par de fortes chaleurs et de grands bruits ou pour les pièces sous combles. En dehors de cette isolation pratiquement inexistante, on note également le manque d’esthétisme sur les modèles proposés, ce malgré la variété des teintes disponibles.

Une imperméabilité à l’air causant souvent des problèmes de condensation a été aussi relevée lors de l’utilisation de ce revêtement. Pour y pallier, les fabricants proposent de plus en plus des modèles isolants et respirants. C’est le cas entre autres des bacs en acier zingué réputés pour leur grande résistance, leur légèreté et leur maniabilité dans tous les sens.

Bac acier : quel budget prévoir pour son utilisation ?

Selon le modèle et le type de panneaux choisis, le mètre carré du bac acier se vend :

  • Dans la tranche de 20 à 40 €
  • A 15 € le mètre carré pour des plaques d’acier non isolées, pour lesquelles la commande doit dépasser les 50 m²
  • Autour de 25 € dans le cas des bacs acier de type sandwich, avec ou sans isolant.
  • A partir de 10 € le bac simple peau

Il faudra par contre compter soit entre 15 et 20 € pour obtenir des panneaux bac acier en double peau de 50 ou 60 mm d’épaisseur. Et pour cause, ces dernières sont plus efficaces contre les résonnances et les remontées d’humidité.

Il en est de même pour les variantes proposant une finition imitation tuile à joints debout et celles ayant subi des traitements d’isolation. Ces dernières pouvant coûter plus de 5 à 15 % de plus et dépasser 30 € le mètre carré, respectivement.

Il faut en outre rappeler que la tarification de la main d’œuvre est très souvent différente de celle des matières. Ainsi, le budget pour obtenir une toiture en bac acier peut vaciller entre 20 € et 40 € le mètre carré. Il arrive tout de même qu’il monte jusqu’à 100 € pour la même surface. Avant donc toute décision, il faudrait prendre la peine de demander plusieurs offres de prix afin de pouvoir comparer.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Bac acier : prix au m2, avantages et inconvénient de cette toiture
3.67 (73.33%) 3 votes