Prix moyen pour l’Isolation du conduit de cheminée d’une maison

Vous souhaitez procéder à l'isolation de votre conduit de cheminée ? Découvrez le coût moyen de la pose et de l'achat de l'isolant ainsi que les différentes méthode d'isolation et les obligations légales

tubage cheminee

Depuis plus d’une décennie, il est désormais obligatoire de procéder à l’isolation du conduit de cheminée des logements.

Cette isolation n’est pas réalisée exclusivement pour éviter les pertes de chaleur : elle sert aussi à limiter la formation du bistre – dépôt de goudron et d’eau condensée – sur les parois de la cheminée.

Ce dépôt peut empêcher la bonne évacuation de la fumée, ou alors provoquer un feu de cheminée.

Isolation du conduit de cheminée : par où commencer ?

Il faut d’abord vérifier que le conduit de cheminée concerné est conforme à la norme DTU 24.1, et qu’il est bien tubé. Si l’installation du conduit de cheminée est récente, il suffit de contacter l’installateur pour avoir cette information.

Sinon, il faut contacter un artisan certifié QUALIBOIS/RGE pour effectuer une expertise rapide. C’est après cela que l’on saura précisément s’il faut juste isoler le conduit de cheminée, ou s’il est nécessaire de le tuber au préalable.

Note : le tubage n’est pas obligatoire pour les conduits de cheminée à foyer ouvert. Par contre, pour les poêles, les cheminées à insert ou à foyers fermés, le tubage est une obligation légale.

Parlant de l’isolation, voici les exigences à respecter :

  • la température du conduit doit être maintenue à 50 °C maximum en surface s’il est situé dans une partie habitée de la maison ;
  • la température du conduit en surface peut atteindre les 80 °C si le dispositif est placé dans des combles non aménagés et/ou non chauffés.

Comment bien isoler un conduit de cheminée ?

L’isolation du conduit de cheminée peut consister à renforcer les parois du conduit par une couche d’isolant, ou alors à tuber ce dernier. En effet, un bon tubage est normalement équipé de double paroi ou d’une couche protectrice servant à isoler le conduit.

Seul un installateur confirmé et certifié peut, à l’issue du diagnostic, indiquer ce qu’il est recommandé de faire. S’il faut effectuer un tubage isolant, l’installateur va devoir acheter du matériel de tubage isolant à double paroi, puis effectuer un raccordement entre la cheminée et le conduit. Il est à noter que le tubage doit s’effectuer sur toute la longueur du conduit maçonné, jusqu’à sa sortie au niveau du toit.

Si le conduit est déjà muni d’un tubage, mais que celui-ci n’est pas suffisamment isolant, il n’est pas indispensable de le remplacer. Il faudra tout simplement le renforcer avec un isolant comme le boisseau à double paroi, ou encore de la laine minérale (laine de verre ou laine de roche). L’épaisseur recommandée de laine minérale doit être supérieure à 50 mm.

Prix de l’isolation du conduit de cheminée d’une maison

2 cas de figure sont possibles : soit l’artisan met en place un tubage neuf conforme à la norme DTU 24.1, soit il renforce le tubage déjà existant.

Pour la mise en place d’un tubage neuf à double paroi, il faut prévoir :

  • un budget de 60 à 80 euros le mètre pour l’achat du tubage,
  • des frais de pose allant de 40 à 60 euros le mètre, ou valant 75 à 100 euros l’heure.

Au total, il faut avoir un budget de 200 à 500 euros pour l’achat et la pose d’un tubage isolant de conduit de cheminée.

Par contre, pour une isolation simple, il faut prévoir 100 à 250 euros environ pour les frais de pose, ainsi que :

  • 3 à 10 euros le mètre carré au moins pour de la laine de verre de 100 à 250 mm d’épaisseur,
  • 5 à 15 euros le mètre carré pour de la laine de roche de 100 à 250 mm d’épaisseur.

Au total, un budget moyen de 250 euros est à prévoir pour la pose de l’isolant. Ce montant va bien sûr augmenter en fonction de la taille du conduit de la cheminée et de la complexité de l’installation.

Isolation du conduit de cheminée : précautions supplémentaires

Il est conseillé de ramoner le conduit de la cheminée avant toute tentative d’isolation. Autrement, l’isolant sera posé sur du bistre, et cela ne fera qu’accélérer sa dégradation.

Dans le cas du choix de la laine minérale comme isolant, il est recommandé d’éviter la laine recouverte de papier kraft, car celui-ci peut flamber. Il vaut mieux choisir de la laine minérale ignifuge, donc non inflammable et qui soit certifiée par la norme CE ou CF.

Dernière précaution, un espace de sécurité de 80 mm doit être laissé libre entre les matériaux combustibles du bâtiment et le conduit de la cheminée pour limiter les risques de combustion. Il est important d’être particulièrement attentif à ce critère lorsque le conduit de la cheminée traverse des combles aménagés.

Trouver un bon prestataire pour l’isolation de son conduit de cheminée ?

C’est très facile. Il suffit de contacter l’installateur précédent, ou alors de se renseigner auprès des services municipaux. Le seul critère fondamental de choix du prestataire doit être la certification QUALIBOIS/RGE. C’est une garantie de sécurité et de conformité qui engage directement la responsabilité de l’artisan en cas de dommages ou de nuisances.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Mais bien entendu, il faut demander des devis gratuits et comparer le coût prévisionnel des travaux, mais aussi la qualité du matériel qui sera probablement utilisé pour les réaliser.

Entretien d’un conduit de cheminée isolé : conseils pratiques

Le ramonage d’un conduit de cheminée isolé ou non est obligatoire, et ne pas l’effectuer peut être sanctionné par des amendes ou des poursuites légales. Il consiste à enlever les dépôts de suie et les éventuels débris laissés par le vent.

Il doit être effectué 2 fois l’an, dont une fois au moins au début de l’hiver. L’artisan responsable de la tâche délivre ensuite un certificat attestant que le nettoyage a été effectué, et conservé jusqu’au prochain ramonage, et son prix varie de 40 à 60 euros pour chaque intervention.

Mais pour ne pas dépenser à chaque fois pour une intervention isolée, il vaut mieux avoir un contrat d’entretien avec l’installateur, ou avec un ramoneur spécialisé. De tels contrats permettent de bénéficier d’une maintenance complète et réduisent considérablement le coût de revient par intervention.

Que retenir au sujet de l’isolation du conduit de cheminée ?

L’isolation du conduit de cheminée d’une maison est une obligation légale, et elle est régie par la norme DTU 24.1. Elle doit être effectuée par un artisan qualifié et certifié QUALIBOIS/RGE.

Le prix de la prestation est variable, en fonction de la tâche à réaliser : pose complète d’un conduit de cheminée ou tubage, ou renforcement du conduit déjà en place.

Dans les deux cas, un budget de 200 à 500 euros TTC est indispensable pour l’achat du matériel isolant et sa pose professionnelle.

Prix moyen pour l’Isolation du conduit de cheminée d’une maison
5 (100%) 4 votes

Prix moyen pour l’Isolation du conduit de cheminée d’une maison