Comment régler les problèmes d’étanchéité de façade

Comment régler les problèmes d’étanchéité de façade

Votre façade présente des signes d'infiltration d'eau ? Découvrez les solutions pour améliorer l'étanchéité de votre façade au meilleur prix

Etanchéité de façade
Problèmes d'étanchéité sur une façade

Une façade sert à protéger les personnes qui vivent à l’intérieur d’un bâtiment des intempéries, en particulier de la pluie et du gel. Mais il arrive souvent qu’après 10 ou 15 ans d’ancienneté, celle-ci commence à perdre son efficacité et à devenir de moins en moins étanche.

Des taches brunes, sombres et plus ou moins larges se mettent à apparaître sur les murs, et on peut également constater par endroits que l’eau passe au travers. Ces différents signes sont un signal d’alarme qui invite à rechercher et à résoudre au plus vite la cause de ce manque d’étanchéité… Sinon, on court le risque de voir la façade concernée s’effondrer, ou alors d’être inondé après un orage.

Quelles sont les causes des problèmes d’étanchéité de façade ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des problèmes d’étanchéité d’une façade. Ce sont entre autres le phénomène de remontée capillaire, la mauvaise ventilation des pièces de la maison, les inondations, l’eau de ruissellement, etc.

Le phénomène de remontée capillaire

On parle de remontée capillaire lorsque l’eau de la nappe phréatique qui se situe en dessous d’un logis remonte le long des murs de ces derniers et les maintient dans un état quasi permanent d’humidité. Si la façade est très poreuse (béton ou plâtre par exemple) et éloignée du soleil, elle absorbera beaucoup d’eau et montrera très tôt des signes de dégradation.

Par contre, une façade peu poreuse (en bois ou en verre par exemple) et exposée au soleil ne subira pas les effets de la remontée capillaire : elle n’absorbera pas d’eau et même si elle en absorbe, cette dernière sera vite évaporée sous l’effet de la chaleur.

La mauvaise ventilation des pièces

Une maison mal aérée conserve énormément d’humidité, et lorsque celle-ci n’est pas correctement évacuée, elle se met à ronger les matériaux constitutifs de la façade.

A long terme, cette action prolongée de l’humidité provoque l’apparition de moisissures sur la façade. Ces bactéries libèrent des toxines dans l’air ambiant et dégradent peu à peu la façade par leurs activités.

Les inondations et l’eau de ruissellement

Quand il y a une inondation, les façades des maisons séjournent dans une quantité importante d’eau pendant plusieurs semaines. Elles absorbent ainsi l’eau stagnante jusqu’à saturation, puis se mettent à la rejeter de toutes parts…

On constate alors que la façade s’effrite peu à peu tandis que l’eau présente à l’extérieur commence à s’infiltrer dans les différentes pièces du logis.

Le problème d’infiltration se produit également lorsque l’eau de ruissellement ne s’écoule plus normalement. Si elle stagne aux abords de la façade ou ruisselle directement sur cette dernière (cas d’une gouttière endommagée), elle s’infiltre progressivement à l’intérieur.

Comment reconnaît-on une façade qui a des problèmes d’étanchéité ?

Il n’est pas du tout difficile de reconnaître une façade qui a des problèmes d’étanchéité. En général, on remarque que :

  • La façade est toujours humide
  • La façade présente par endroits des taches verdâtres, brunes, sombres ou blanches (ce sont les moisissures qui développent ces taches)
  • La peinture de la façade commence à s’effriter ou est toute craquelée
  • La façade présente des fissures
  • L’eau s’infiltre par la façade de l’extérieur vers l’intérieur ou vice-versa
  • Etc.

Comment résoudre les problèmes d’étanchéité d’une façade

Dès qu’on voit apparaître les premiers signes d’un problème d’étanchéité, il faut tout de suite faire appel à un professionnel et lui demander d’effectuer un diagnostic.

En effet, c’est la seule méthode valable qui permettre d’identifier avec précision la cause des anomalies de la façade. Ce diagnostic comprend, entre autres, un examen complet de la résidence.

Il faut notamment vérifier que la toiture et les gouttières sont toujours parfaitement étanches, que la maison est bien aérée, qu’il n’y a pas de remontée capillaire, etc.

Il faut aussi s’assurer que la façade ne présente pas de fissures profondes. Si c’est le cas, il faudra non seulement traiter la cause du manque d’étanchéité, mais aussi colmater convenablement la façade.

Coût du traitement des problèmes d’étanchéité d’une façade

Après le diagnostic et l’identification des problèmes, on peut passer à la restauration de la façade. Plusieurs cas de figure se présentent, et à chaque situation correspond une solution bien définie.

Cas d’une façade âgée de 10 ans environ

Si la façade est âgée de 10 ans environ (8,9, 10 ans ou plus), inutile de chercher à résoudre simplement les problèmes d’étanchéité. La loi oblige à procéder au ravalement de ses façades tous les 10 ans, il est donc préférable de réaliser des travaux de ravalement qui prendront en compte la résolution des problèmes d’étanchéité.

Le coût des travaux est difficile à estimer, car il dépend de la surface à ravaler et de l’ampleur de la dégradation de la façade. Toutefois, on peut prévoir une dépense de 30 à 100 euros le mètre carré pour leur réalisation.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires

Note : Le ravalement d’une façade consiste à la restaurer entièrement. Ainsi, à la fin des travaux, elle est garantie 100 % étanche, et tous les traitements anti-humidité nécessaires lui sont appliqués.

Cas d’une façade de moins de 10 ans

Pour une façade qui n’est pas trop dégradée et qui a moins de 8 ans, on peut, pour faire des économies, se contenter de résoudre les problèmes d’étanchéité. La première chose à faire est d’assainir les murs en évacuant l’humidité qu’ils contiennent.

Pour évacuer l’humidité des murs (remontée capillaire, infiltration d’eau), il faut prévoir entre 30 et 60 euros par mètre linéaire de distance à traiter.

Ensuite, il s’agira de colmater les fissures, de renforcer la structure de la façade par un traitement approprié (en général, ce sont les joints et les bardages qui sont traités), et enfin de lui appliquer un traitement hydrofuge.

Tout cela a un prix élevé qui varie en fonction de l’importance des travaux et de la surface à traiter. Il faut compter un minimum de 50 euros par mètre carré pour la réalisation de tels travaux de réparation de façade.

Dans le cas où les problèmes sont dus à une mauvaise ventilation, il faut penser à installer un système de ventilation performant. Il coûte entre 150 et 1 400 € suivant le modèle choisi.

Enfin, si les problèmes de la façade trouvent leur source dans le système d’évacuation des eaux de ruissellement, il faudra réviser ce dernier, le réparer ou le changer également.

Quelques conseils pratiques

Les façades de la salle de bain doivent recevoir un traitement hydrofuge (dans le cas où c’est possible). Pour plus de sécurité, on peut veiller à ce qu’elles soient réalisées dans des matériaux peu poreux comme le bois ou le verre.

En outre, pour éviter l’apparition des moisissures et la dégradation précoce de la façade, il faut aérer souvent son logis et appliquer aux murs un traitement contre la remontée capillaire et les infiltrations d’eau (en général, on procède à une injection de résine).

Mais si toutes ces précautions sont observées et que les signes de manque d’étanchéité persistent, il faut immédiatement contacter un professionnel pour une résolution efficace du problème.

Une petite astuce pour régler moins cher les problèmes d’étanchéité de la façade

Une bonne assurance habitation couvre en général les sinistres tels que l’inondation et ses dommages, que cela soit d’origine climatique ou accidentelle (une canalisation qui se rompt par exemple).

Lorsque survient un tel problème et que celui-ci engendre des problèmes d’étanchéité, on peut contacter son assureur et étudier avec lui les modalités de prise en charge. Cela permet de faire baisser la facture et de bénéficier de travaux de qualité.

Comment régler les problèmes d’étanchéité de façade
4.71 (94.29%) 7 votes