Travaux d’ouverture sur un mur non porteur

Vous souhaitez réaliser une ouverture sur l'un de vos murs non porteur ? Apprenez à bien le reconnaitre, comment réaliser l'ouverture et combien coute l'intervention d'un professionnel pour la réalisation des travaux

ouverture mur non porteur

L’ouverture d’un mur est parfois nécessaire quand on envisage des travaux importants sur la maison. Mais casser un mur n’est pas une opération sans danger.

Elle peut même représenter un danger, à moins de l’effectuer sur les murs non porteurs. Découvrez pourquoi et comment on procède aux travaux d’ouverture sur ce type de murs.

Qu’est-ce-qu’un mur non porteur ?

Un mur non-porteur est différent d’un mur porteur. En effet, le mur porteur maintient la structure de la maison, et peut provoquer de sérieux dégâts quand il est cassé, même par accident.

Par exemple, vous pourriez voir apparaître des fissures sur le reste de la structure, ou même provoquer un effondrement de la maison. De fait, le mur non porteur est un mur qui ne maintient pas nécessairement la structure de la maison. Par conséquent, vous ne risquez pas de le voir s’effondrer, même si vous décidez de l’ouvrir.

Comment donc reconnaître un mur non porteur ? Si vous ne pouvez pas contacter les anciens propriétaires ou obtenir un plan de la maison, l’une des 4 astuces qui suivent vous aidera à déterminer si le mur est porteur ou non.

  1. Évaluez la sonorité du murOn le fait en tapotant fortement sur le mur en question. S’il sonne creux, il s’agit probablement d’un mur non porteur ou d’une cloison. S’il sonne plein, il s’agit sans doute d’un mur porteur.
  2. Identifiez les murs généralement porteursEn principe, ce sont ceux qui sont situés au centre de la maison, ou qui constituent les murs de façade. En dehors de ces murs, les autres constituent souvent des murs non porteurs que vous pouvez ouvrir sans grands risques.
  3. Identifiez les poutres porteusesSi vous identifiez des poutres apparentes supportant un mur, ou d’autres poutres situées sous un faux plafond, ne vous risquez pas à ouvrir le mur qu’elles soutiennent. Il ne s’agit pas de murs non porteurs.
  4. Mesurez l’épaisseur des murs
    Les murs de plus de 15 cm d’épaisseur dans les maisons neuves sont généralement des murs porteurs. Si vous en recensez d’autres moins épais, il y a des chances qu’ils soient non porteurs.

Pourquoi ouvrir un mur non porteur ?

Plusieurs raisons pourraient vous pousser à ouvrir un mur non porteur. D’abord, vous le ferez sans doute pour créer une fenêtre, une porte de service, une baie ou un espace que vous pourrez aménager à votre convenance. Nombre de personnes équipent leur maison d’un mur non porteur dès la construction.

Ensuite, ils ouvrent celui-ci pour créer des pièces supplémentaires pour les enfants, ou des chambres pour des visiteurs. Quel que soit ce que vous envisagez de construire, assurez-vous que vous procédez dans le strict respect de la réglementation en vigueur.

Celle-ci n’est pas si complexe : si vous vivez dans une copropriété, l’autorisation du copropriétaire est suffisante pour ouvrir le mur non porteur. D’un autre côté, un mur non porteur peut quand même abriter des canalisations et des câbles électriques importants. Dans ce cas, il est prudent de faire appel à un professionnel qui vous indiquera la meilleure manière de procéder. Autrement, vous courez le risque d’endommager ces câbles et canalisations.

Avant de démolir un mur, non porteur, rappelez-vous que vous devez protéger votre mobilier et vos objets précieux des gravats. Pour cela, il est sage de commander une benne, ou de se munir de sacs spéciaux qui serviront à déblayer le chantier progressivement. Il est aussi préférable de vider la pièce complètement et de la calfeutrer pour limiter les infiltrations. On recommande en outre de porter des vêtements de travail près du corps, mais aussi des paires de lunettes, de gants, et des protections auditives.

Enfin, utilisez le bon accessoire pour ouvrir le mur : il peut s’agir d’une masse, d’un marteau-piqueur, ou d’une tronçonneuse. La scie est adaptée aux murs non porteurs en placo. Pour un mur en briques, en parpaings, ou pour du béton cellulaire, munissez-vous d’une tronçonneuse.

Les professionnels du bâtiment s’équipent des meilleurs matériaux pour cette tâche. Mais ils veillent aussi à poser des étais lorsqu’ils ouvrent un mur non porteur. Les étais ont pour but de stabiliser la structure, au cas où le mur non porteur serait devenu plus porteur avec le temps.

Devriez-vous faire appel à un professionnel ?

Pour de nombreuses personnes, non. Il suffirait apparemment de casser un mur et de déblayer le terrain pour que l’ouverture créée vous rende service.  Mais en réalité, vous gagnez plutôt à contacter un expert du bâtiment, même si vous voulez ouvrir un mur non porteur.

Ce dernier sera capable de créer l’ouverture sans risquer d’endommager les câbles et canalisations de la maison. De plus, son intervention vous fera gagner du temps. Enfin, le travail sera plus soigné, et sans doute mieux conforme à vos attentes. Ceux qui contactent un professionnel pour ce type de travaux ne le regrettent pas.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Cependant, l’intervention du spécialiste du bâtiment dépendra dans une large mesure de ce que vous êtes prêts à payer. Par exemple, ce dernier sera heureux d’intervenir pour casser le mur, mais pas forcément pour vous débarrasser des gravats.

Par ailleurs, il pourrait vous aider à créer la pièce à vivre supplémentaire. Pour toutes ces interventions, vous devriez souvent payer un peu plus que le tarif convenu. Chaque artisan peut fixer un tarif standard en fonction des travaux à réaliser. Vous négocierez généralement au cas par cas si vous voulez ajouter d’autres prestations pour votre ouverture de mur non porteur.

Combien cela vous coûtera-t-il ?

L’ouverture d’un mur porteur est beaucoup plus chère que celle d’un mur non porteur. Lorsque le professionnel commence par sonder le type de mur, puis réalise l’ouverture par  ses propres moyens, vous devez souvent payer entre 300 et 500 euros TTC. L’ouverture sera d’une largeur équivalente à 1m50 environ.

Si le professionnel envisage de poser une fenêtre standard, le prix global de la pose varie entre 650 et 800 euros. Pour une porte en PVC par exemple, prévoyez 1000 euros environ.

Pour trouver le bon artisan, commencez par comparer les devis qui vous seront fournis. Cherchez aussi des professionnels disposant de références solides, réputés dans les métiers du bâtiment et prêts à intervenir à 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Travaux d’ouverture sur un mur non porteur
5 (100%) 14 votes

Travaux d’ouverture sur un mur non porteur