Terrasse sur pilotis : prix moyen au m2 d’une terrasse surélevée

Tout savoir sur la terrasse surélevée, son coût selon les matériaux utilisés (bois, béton) et technique de construction des pilotis.

terrasse bois sur pilotis

La terrasse sur pilotis, est comme son nom l’indique, une terrasse surélevée et construite au-dessus du sol. Elle est généralement soutenue par des solives, des poutres et des poteaux, contrairement à la terrasse traditionnelle qui se repose sur une dalle de béton.

Elle est plus coûteuse et plus difficile à mettre en œuvre qu’une terrasse en bois classique. Cela dit, il faut toujours prendre le temps de préparer avec soin son projet de terrasse sur pilotis afin d’en maîtriser les coûts.

Pourquoi construire une terrasse surélevée à l’aide de pilotis ?

Voici quelques raisons qui peuvent justifier la construction d’une terrasse sur pilotis.

  • Avoir une terrasse originale et esthétique
  • Construire sa terrasse sans effectuer des travaux de terrassement sur son terrain en pente ou accidenté
  • Préserver le terrain et les végétaux qui s’y trouvent
  • Avoir une terrasse située au même niveau que son logement à étage

La terrasse sur pilotis est en outre avantageuse pour les mêmes raisons que celles qui expliquent sa construction. Elle permet d’être créatif, d’avoir une terrasse plane quel que soit le type de terrain, et aussi de préserver l’écosystème naturel du terrain.

Les différents types de terrasse sur pilotis

On peut faire construire divers types de terrasses surélevées :

La terrasse sur pilotis en kit

C’est l’option la moins chère et la plus facile à mettre en œuvre. C’est ce modèle de terrasse sur pilotis qu’il est souvent recommandé aux bricoleurs d’installer, car elle ne nécessite pas de lourds calculs et une connaissance trop approfondie des techniques de construction.

Elle est généralement faite de métal ou de bois, ou encore d’un mixage de ces 2 matériaux.

La terrasse sur pilotis en bois

C’est la plus complexe de toutes. Elle est généralement édifiée sur des poteaux qui reposent eux-mêmes sur un support de béton. Les essences de bois utilisées pour la revêtir, ou pour en fabriquer le plancher sont souvent le pin, le mélèze, le douglas ou encore l’acacia.

Certains constructeurs préfèrent quant à eux se servir de bois exotiques (acajou, ipé, iroko, etc.), qui sont plus coûteux, mais imputrescibles et résistants aux intempéries.

La terrasse sur pilotis en béton

La terrasse sur pilotis en béton est également une option intéressante, mais assez délicate à mettre en œuvre. En effet, le béton est un matériau dont la résistance et la solidité dépendent d’un ensemble de dosage et de calculs très précis, que seuls un maçon ou un professionnel peuvent effectuer.

En outre, il faut aussi tenir compte du poids du béton, et pour cela, il importe d’élever des fondations solides et bien ancrées dans le sol. Par conséquent, la construction d’une terrasse sur pilotis en béton doit toujours être confiée à un expert.

Quelques contraintes liées à la construction d’une terrasse sur pilotis

Une terrasse sur pilotis :

  • Est toujours annexée au logement. Elle représente donc une extension, et si sa surface dépasse les 20 m2, il faut absolument un permis de construire avant de l’édifier
  • Doit avoir une surface de 6 à 10 m2 environ pour être confortable et pouvoir être aménagée avec des fauteuils, des chaises, des pots de fleurs, etc. Quand elle est trop restreinte, elle est difficile à utiliser
  • Doit être entourée d’un garde-corps si elle s’élève à plus de 1 m au-dessus du sol. Celui-ci doit avoir au minimum 80 cm, avec un espace supérieur ou égal à 11 cm entre les barreaux

Enfin, il ne faut pas oublier qu’avant que la terrasse sur pilotis ne soit utilisable, il faut des aménagements, comme l’éclairage ou la mise en place d’un escalier d’accès.

Il est important de les prendre en compte également dans son estimation des coûts pour avoir une idée plus précise du coût de revient de la terrasse sur pilotis.

Le prix d’une terrasse sur pilotis

Le prix d’une terrasse sur pilotis varie en fonction du matériau de construction, des travaux de fondation à effectuer et de sa dimension. En général, on sait que la terrasse sur pilotis :

  • Coûte entre 200 et 300 euros le mètre carré pour une terrasse en kit, toutes fournitures comprises
  • Coûte entre 250 et 500 euros le mètre carré pour une terrasse en bois, en fonction de l’essence de bois choisie et des finitions
  • Coûte en moyenne 250 euros le mètre carré pour une terrasse en béton brut, et 300 euros le mètre carré pour une terrasse en béton ciré (prix pouvant varier avec les travaux de fondation)

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Un conseiller vous rappelle gratuitement

Note : Il faudra éventuellement ajouter aux coûts précédents celui des démarches pour obtenir un permis de construire, ainsi que la commission de l’architecte ou du professionnel en charge du projet. Celle-ci vaut entre 9 et 12% du coût global des travaux.

Technique de construction d’une terrasse sur pilotis en bois ou en kit

La première étape consiste à réunir le matériel nécessaire à la construction de la terrasse. Il faudra des planches de bois, des vis, des solives, des poteaux, des poutres, une scie, un crayon et du papier pour dessiner, des plots d’acier, etc. Un professionnel peut aider à savoir quel matériel il faut avoir, ou alors le kit fournira les éléments indispensables.

Ensuite, il faut prendre le temps de dresser un croquis de la terrasse. Le croquis permet de mieux visualiser le projet et d’anticiper sur les différentes étapes de la construction.

Etape 3, il faut d’abord délimiter l’emplacement de la terrasse avec un cordage. Ensuite, l’on creuse 4 trous de 40 cm de profondeur au minimum à l’emplacement des poteaux, puis l’on remplit chacun d’eux de béton liquide. On peut utiliser une dameuse pour s’assurer que chaque fosse à béton est plane et remplie à égalité.

Les poteaux sont à fixer dans le béton juste après, une fois que les platines en acier qui les soutiennent seront fixées à leurs extrémités. La partie supérieure des poteaux de soutien doit être sciée (légèrement inclinée pour permettre l’écoulement de l’eau), puis vissée aux bastaings grâce à des vis de bois. Dans le cas où des bastaings ne sont pas soutenus par des poteaux porteurs, il faudra les maintenir à la bonne place avec des sabots métalliques.

Dernière étape : il ne reste plus qu’à fixer les lames en les espaçant de 2 à 8 mm sur des lambourdes avec des vis pour terrasse.

Une fois cette étape achevée, on peut ou non poser un garde-corps, ou alors monter un escalier d’accès. Tout dépend du style de terrasse qu’il s’agit.

Note : Pour les autres types de terrasse (en béton ou en métal), il est recommandé de faire appel à un professionnel.

Terrasse sur pilotis : prix moyen au m2 d’une terrasse surélevée
5 (100%) 8 votes

Terrasse sur pilotis : prix moyen au m2 d’une terrasse surélevée