Différents types de revêtements et charpentes pour votre toiture

Différents types de revêtements et charpentes pour votre toiture

Bois, argile, ardoise ou zinc ? Découvrez les différents types de charpentes et de reêteùents disponibles pour votre toiture.

Toiture ardoise
Toiture ardoise

La toiture est l’un des éléments fondamentaux d’une maison. C’est en effet elle qui protège le logis et tout ce qu’il contient de la pluie, du soleil ou du gel. Elle sert également d’isolant thermique, et parfois, elle offre un espace supplémentaire grâce aux combles aménagés.

Enfin, la toiture joue également un rôle esthétique : elle contribue à l’embellissement de la maison en lui donnant une belle allure. Aussi, chacun souhaite avoir une belle toiture, mais compte tenu de son budget et de la grande variété de modèles disponibles sur le marché, on ne sait pas trop ce qu’il faut choisir…

Les indications ci-dessous serviront de guide pour déterminer le meilleur type de toiture pour sa maison.

Avant le choix de sa toiture : les facteurs à prendre en compte

L’architecture de la zone dans laquelle est située la maison à recouvrir doit servir de guide dans le choix de sa toiture. En effet, l’édification des maisons dans une zone résidentielle obéit au canevas délivré par le plan d’architecture urbaine de cette dernière. Ainsi, l’architecture des toitures environnantes permet déjà de reconnaître :

  • La forme que l’on peut donner à sa toiture (toiture plate de type terrasse, toiture ronde ou encore toiture en pente inclinée)
  • Le matériau de toiture à utiliser (tuiles, chaume, bois, etc.)
  • La couleur de la toiture (noire, ocre, rouge, etc.)

Il n’est pas exclu, dans certaines villes, que le choix de la toiture soit totalement laissé au gré du propriétaire. Mais pour s’en assurer et ne pas faire de dépenses inutiles, il est recommandé de se rapprocher des services communaux afin d’en savoir plus.

Les 2 composantes essentielles d’une toiture

Une toiture est composée d’une charpente et d’un revêtement. La charpente est en général constituée en poutres de bois industriel ou de bois massif, et c’est sur elle que repose le revêtement extérieur de la toiture :tuiles, ardoises, chaume, etc.

Pour avoir une bonne toiture, il faut donc procéder au meilleur choix de 2 éléments distincts : la charpente et le revêtement.

Quelle charpente choisir pour sa maison ?

Une bonne charpente doit être suffisamment solide pour supporter le poids de la toiture et de tout l’édifice. Elle doit également être résistante au feu et aux aléas climatiques. En considérant ces différents critères, on peut facilement choisir entre les différents types de charpente qui existent.

Les charpentes traditionnelles en bois massif

Contrairement aux idées reçues, les charpentes en bois massif résistent très bien au feu et aux intempéries. Elles sont également très solides, et craignent peu les attaques des champignons ou des moisissures.

Le bois massif est en effet un matériau imputrescible (qui ne pourrit pas), et cela lui confère une bonne longévité. En outre, il est facile d’aménager des combles avec les charpentes en bois massif et de gagner ainsi un espace supplémentaire.

Concernant le prix d’une charpente en bois, un professionnel prendra 100 à 150 euros/m2 hors-taxe.

Les charpentes industrielles dites à fermettes

Ces charpentes sont préfabriquées en bois industriel. Elles sont peu coûteuses, d’une bonne solidité, et offrent une bonne isolation thermique. Cependant, elles sont peu résistantes au feu et ne permettent pas d’aménager des combles.

Les charpentes en zinc

Les charpentes en zinc ont également l’avantage d’être solides… Mais elles n’ont pas de bonnes performances en matière d’isolation. De plus, elles se tordent facilement sous l’effet de la chaleur, et cela peut provoquer l’effondrement de la toiture en cas d’incendie.

Les charpentes en béton

Les charpentes en béton sont solides, résistantes au feu et aux intempéries. Elles permettent également une bonne isolation thermique. Toutefois, elles présentent un grand inconvénient : elles sont lourdes et ne sont montées que sur des murs qui ont été prévus pour supporter leurs charges.

Choisir le revêtement de sa toiture

Les revêtements de toitures sont vendus dans les commerces sous forme de tuiles ou de plaques rectangulaires à agencer. Ce sont les matériaux de fabrication qui diffèrent… On rencontre ainsi des revêtements de toiture :

  • En ardoise naturelle ou artificielle
  • En argile cuite
  • En béton
  • En zinc
  • En chaume
  • En bois
  • En bitume
  • En végétaux (toitures plates sous la forme de jardin ou de parterre de fleurs)

Les toitures en ardoise naturelle ou artificielle

Les toitures en ardoise naturelle sont extrêmement durables. Elles peuvent demeurer intactes pendant des siècles sans se déformer, sans se dégrader et en conservant parfaitement leur couleur. Elles coûtent néanmoins plus cher que tous les autres modèles de revêtements.

Les toitures en ardoise artificielle imitent à la perfection l’ardoise naturelle, mais elles ne tiennent pas aussi longtemps que leurs homologues. Leur durée de vie maximale est de 30 ans, et elles se décolorent déjà après une quinzaine d’années. Cependant, elles sont solides, offrent divers coloris et sont vendues à un prix abordable pour tous les budgets.

Tout savoir sur les prix des toitures ardoise naturelle ou artificielle.

Le revêtement en argile cuite

Les tuiles sont le modèle par excellence de revêtement de toiture en argile cuite. On les utilise fréquemment pour recouvrir les toitures inclinées. Leur durée de vie avoisine les 30 ans et peut être prolongée par l’application d’un traitement anti-gel et d’un traitement anti-mousse.

Le revêtement en béton

Les revêtements de toiture en béton coûtent relativement moins cher que ceux d’argile cuite. Cependant, ils pèsent plus lourd que les modèles classiques de toiture, et il faut prévoir une charpente plus résistante pour pouvoir les installer sans dommages. De plus, ils sont très sensibles à la formation de la mousse : il est préférable de les poser sur un logis qui est exposé au soleil.

Le revêtement en zinc

Les revêtements de toiture en zinc sont très appréciés par les architectes parce qu’ils sont légers et facilement installables. Ils ne coûtent pas trop cher non plus, et on les installe souvent sur des toitures rondes ou plates. Une précaution importante est à prendre toutefois : les gouttières doivent également être édifiées en zinc pour éviter que des « chocs électrochimiques » ne se produisent.

Le revêtement de chaume

Ce modèle de revêtement est passé de mode, et bien que plusieurs traitements existent pour le rendre durable, il n’est plus très utilisé. Cependant, le chaume est un excellent isolant thermique et en plus, il ne pèse pas lourd…

Mais il a de gros inconvénients : il revient plus cher que l’ardoise naturelle ou le zinc, et il ne peut pas être posé sur un logis qui demeurera à l’ombre. Il exige par ailleurs l’installation d’une gouttière et de canaux d’évacuation de l’eau, car l’humidité est la principale cause de sa détérioration.

Le revêtement en bois

Le bois massif revient relativement cher, mais il est durable et chaleureux. C’est la raison pour laquelle les revêtements de toiture en bois sont très appréciés, et privilégiés pour les bâtiments à l’architecture moderne et sophistiquée. Ils donnent une note esthétique à la toiture et permettent à l’eau de s’écouler sans difficulté.

Le revêtement de bitume

On ne retrouve ces modèles de revêtements de toitures que dans les résidences de haut standing ou sur destoitures plates. Ils coûtent cher et sont installés en une ou plusieurs couches par des professionnels. Le bitume se dépose en une ou plusieurs couches.

Il en existe 2 types : le bitume plastomère et le bitume élastomère. Le plastomère est un bitume fixe qui résiste bien à l’impact du soleil, mais supporte peu le gel. Par contre, le bitume élastomère est extensible. Il résiste bien au gel, mais craint l’effet prolongé du soleil.

Le revêtement de végétaux

Les toitures de végétaux sont l’œuvre des architectes paysagistes.

Il en existe 2 formes : les toitures extensives et les toitures intensives.

Les toitures extensives sont composées de fleurs et de plantes grasses. Elles nécessitent peu d’entretien et ne peuvent être foulées au pied.

Par contre, les toitures intensives contiennent du gazon et une grande quantité d’arbustes. On peut aisément marcher là-dessus pour entretenir le gazon et les arbres qui y sont entreposés. Evidemment, les toitures intensives coûtent bien plus cher que les toitures extensives.

En outre, ces 2 modèles de toitures nécessitent une charpente lourde et bien solide qui pourra supporter sans risques leur poids et celui éventuel des personnes qui s’y déplaceront pour les entretiens.

Note : il existe aussi des revêtements de toiture en acier et en cuivre, mais ils sont très peu utilisés dans les grandes villes. Les architectes urbains préfèrent se servir du zinc qui est de loin moins lourd et plus facilement maniable.

A qui confier la pose de sa toiture ?

La pose de la toiture d’une maison est une tâche complexe qui exige de solides compétences dans le métier du bâtiment. Il est exclu de vouloir le faire soi-même, à moins d’avoir les qualifications requises.

Il est bien mieux de faire appel à un professionnel d’échanger avec lui sur son choix et de prendre en compte ses recommandations afin d’avoir une toiture optimale.

Enfin, il ne faudra pas oublier de faire installer un revêtement isolant avant la pose du revêtement de la toiture et de prévoir des combles dans le cas où on aimerait disposer ensuite de cet espace pour aménager une chambre supplémentaire ou un grenier.

Par ailleurs, s’il est possible d’ajouter au revêtement un traitement permettant de le rendre plus solide, plus résistant et durable, il n’est pas superflu d’effectuer la dépense. Une bonne toiture doit pouvoir tenir au moins 30 ans tout en garantissant le confort et la sécurité des personnes qui vivent au quotidien dans la maison.

Différents types de revêtements et charpentes pour votre toiture
4.75 (95%) 4 votes