Tuile losangée : prix moyen au m2, avantages et inconvénients

Tuile losangée : prix moyen au m2, avantages et inconvénients

Tout savoir sur la tuile losangée, ses avantages, ses inconvénients ainsi que son prix moyen au m2 comme type de couverture de toiture.

tuile losangée

Maison, appartement ou bureau, la toiture est une partie très importante dans un projet de construction. C’est elle en effet qui protège les habitants des différentes intempéries et de tous autres aléas climatiques.

A cette fin, plusieurs matériaux, dont l’ardoise, la chaume, le zinc, l’acier, le cuivre, le ciment, l’aluminium et bien d’autres sont utilisés pour la recouvrir. Dans le lot, on retrouve également la toiture de tuiles composée de tuiles losangées.

Qu’est-ce que la tuile losangée ?

De qualité naturelle et bien entretenue, la tuile est un type de revêtement qui peut durer plus de trente années. C’est d’ailleurs cette longue garantie qui a fait de ce matériau l’un des plus plébiscités dans le domaine de la construction.

Pour donc s’adapter au besoin de la demande, les fabricants proposent près de 150 modèles dont ceux en béton, marbre, bois, émaillés. Chacun étant caractérisé par :

  • Une résistance
  • Une esthétique
  • Une facilité d’installation
  • Une forme
  • Un moule

Les premières tuiles losangées voient le jour dans le XIXe siècle. Elles étaient alors utilisées en Île de France et dans le Bassin d’Arcachon et caractérisées par une couleur orange vif. Cette dernière recouvrant en majorité des bâtiments publics.

Il s’agit en effet d’un modèle mécanique à grand moule, de forme plate, très utilisée en rénovation. D’une densité de 11 à 13 tuiles au m² pour un poids d’environ 3 kg, le modèle possède très souvent un pureau de dimension variable. Ce dernier lui permet d’ailleurs de s’adapter parfaitement à la majorité des tuiles anciennes du même genre.

Comme son nom l’indique, la tuile losangée possède en son centre un losange en relief qui peut se présenter sous la forme d’une côte. On parle alors de tuile à côte. Dans tous les cas, le relief central permet d’anticiper sur l’affaissement lors du séchage et sert d’appui pour le pied du couvreur lors de la pose.

Il faut en outre préciser que chaque modèle de tuile est soumis à certaines obligations en matière d’aspect extérieur fixé par le règlement d’urbanisme de la commune. Il convient par conséquent de se rapprocher de la mairie concernée pour savoir si le modèle choisi correspond aux normes de l’habitation à couvrir.

Les différents avantages offerts par la tuile losangée

Après des décennies d’existence, la tuile losangée, très prisée, se voit de plus en plus adoptée par les uns et les autres. Et pour cause, il s’agit d’un modèle de revêtement sobre, facile et rapide à installer et très résistant face aux intempéries. En effet, grâce à son losange central, son double filet d’eau longitudinal et son demi-losange en aval, ce dernier favorise l’écoulement des eaux. Ce qui augmente considérablement la garantie d’étanchéité.

Quant à son système d’emboîtements, il permet de réduire le coût final de la pose. En effet, mettre les tuiles les unes dans les autres permet de diminuer le recouvrement favorisant l’étanchéité. A cette fin, le couvreur utilisera moins de tuile au m², influant ainsi sur le budget d’achat des matériaux et le cout de la main-d’œuvre.

Alliant élégance et simplicité, la tuile losangée présente également l’avantage d’être résistant face au vent. A cet effet, il faudra y associer la pose d’autres tuiles (de rives, de courant ou d’égout) adaptées à la zone de vents dans laquelle se trouve l’habitation. De même, elle bénéficie d’un poids deux fois plus léger qu’une tuile plate. Ce qui allège beaucoup sa couverture et l’adapte parfaitement à tout type de constructions, quels que soient la contrainte de pose et le type de charpente.

A cette fin, la pose se fera par simple emboîtement des tuiles les unes sur les autres, simple recouvrement et pureau variable. Selon le modèle, la tuile peut aussi être posée par glissement de droite à gauche à joints croisés ou droits sur liteaux. De nouveaux dispositifs de fixation permettent également de la poser en bardage ou de la fixer par vissage ou clouage.

Le plus important étant que la mise en œuvre respecte la pose à sec des rives et des faîtages ainsi que les autres normes fixées par la DTU 40.21. L’ensemble des pièces et accessoires utilisés ayant été quant à eux aussi spécialement étudiés avant la pose de la toiture.

L’utilisation de la tuile losangée est par ailleurs recommandée dans les régions pluvieuses ou venteuses caractérisées par un fort galbe. C’est le cas des régions de la côte atlantique, de la Vendée, de la Corse et du sud de la France. Ses modèles doivent alors être posés sur des surfaces offrant des rampants de longueur en projection inférieure à 12 m. En fonction des zones d’habitation et de la présence ou non d’un écran de sous toiture, ils peuvent être aussi utilisés sur des pentes de 17° à 39°.

Quels sont les inconvénients de la tuile losangée ?

Chaque tuile, quel que soit le modèle, possède son lot d’avantages et d’inconvénients. Avant donc tout achat, pour une rénovation ou une pose de toiture nouvelle, il est nécessaire de prendre en compte ses différents critères. C’est ce qui permet d’avoir un résultat visuel satisfaisant, mais aussi une efficacité et une utilisation sur une longue durée.

Dans le cas d’une tuile losangée, la majorité des points négatifs relevés sont d’ordre esthétique. En effet, comparé aux autres types de matériaux de recouvrement, ce modèle offre moins de coloris, de nuances et de teintes. Ces derniers dépendant du procédé d’impression ou du processus de cuisson utilisé. A cet effet, il est conseillé d’utiliser plusieurs palettes de tuiles qu’on panacherait afin d’obtenir un toit homogène.

On aime encore moins l’aspect présenté par les différentes tuiles losangées du marché. Comparées aux tuiles plates, ces dernières offrent un esthétisme moindre que seuls les amoureux du style rétro apprécieraient. Elle semblera alors moins authentique et mécanique pour les puristes. Et pour cause, après de longues années d’existence et d’utilisation, on ne retrouve que les mêmes variantes de tuiles losangées. Les coloris ayant été copiés sur les autres modèles.

A combien s’élève l’utilisation d’une tuile losangée ?

S’il est vrai qu’il est possible de revêtir sa toiture de plusieurs façons, ces différentes possibilités diffèrent l’une de l’autre sur plusieurs plans. Ainsi, on prendra compte de l’aspect, de la matière et du design proposé par les différents modèles sur le marché, afin d’apporter une valeur ajoutée à son extérieur. En dehors de ses paramètres, il faudra aussi faire avec les tarifs qui les accompagnent.

Du côté de la tuile losangée, le prix est calculé en fonction de la localité de l’utilisateur. Compte tenu de la proximité géographique des matières premières ou des industriels, le tarif d’un mètre carré de ce matériau varie grandement.

  • Pour les modèles bas de gamme, il faudra compter entre 50 centimes et 2 € à l’unité.
  • Calculé au m2, le tarif  d’une toiture à tuile losangée peut atteindre les 50 € sans la pose.
  • Pour les modèles d’occasion, le tarif à l’unité pour les tuiles peut être inférieur à 0.5 €.

On n’oubliera pas de mentionner le tarif de la pose ou du remplacement d’une tuile losangée. Ce dernier varie en effet entre 40 et 130 euros le mètre carré, sans compter la rénovation isolation ni les différents traitements effectués. L’idéal étant de demander des devis de travaux auprès de plusieurs professionnels afin de choisir celui dont les prestations sont moins chères.

3 DEVIS GRATUITS

Plus de 10 000 professionnels partenaires
Tuile losangée : prix moyen au m2, avantages et inconvénients
4.67 (93.33%) 3 votes