Toiture Mansardée : quel budget pour un toit à la Mansart

Toiture Mansardée : quel budget pour un toit à la Mansart

Tout savoir sur le toît mansardé, ses origines, ses avantages, ses inconvénients, ses matériaux de fabrication ainsi que son prix moyen.

toiture mansard

Apparue au cours du 17ème siècle, la toiture mansardée continue encore d’être utilisée sur une grande majorité des constructions en France métropolitaine. Et pour cause, cette structure associée à un toit à pente brisée offre des avantages insoupçonnés et laisse place à de nombreuses possibilités d’aménagement.

Retour sur les caractéristiques, les normes et les éléments de formes de ce type de recouvrement à combles mansardé.

Qu’est-ce que la toiture mansardée ?

La toiture mansardée doit son nom à un ancien employé du roi Louis XIV, l’architecte François Mansart. Ce dernier, un français qui a vécu jusqu’à sa mort en 1666 à Paris, a en effet conçu de nombreuses habitations au style particulier. Celles-ci se déclinent en châteaux, en églises et même en jardins construits dans le but de magnifier les lignes antiques et les techniques.

Le concepteur en profite pour vulgariser la conception de toit avec comble brisé faite par Pierre Lescot en 1546 sur l’aile du palais du Louvre. Ainsi, voit le jour le comble à la Mansart encore connu sous le nom de comble mansardé.

Encore appelée mansardes d’un toit, la toiture mansardée est une mixtion entre la terrasse à l’italienne et la comble à la française. A cette fin, la couverture accueille 4 versants distincts composés chacun d’une double pente d’inclinaison différente.

Ainsi, pendant que la pente la plus douce se retrouve dans la partie haute appelée est terrasson, la partie basse appelée brisis hérite d’une pente plus raide. La ligne de bris ou ligne de brisis, située au niveau de la rupture de pente, étant l’arête issue de la rencontre des deux versants.

Ce type de construction a également donné naissance à des appartements mansardés ou mansarde. Il s’agit en effet de tout local situé dans la partie de la maison recouverte du comble brisé. Ces pièces mansardées étaient alors attribuées aux domestiques dans le 17ème siècle. Par extension, le nom est également donné à la lucarne de forme différente pratiquée dans un comble brisé.

Caractéristiques d’une maison à toit mansardé

La construction des maisons à toit mansardé, issue de l’architecture Beaux-Arts, connut plusieurs variations. Ainsi, il y eut des mansardes droites traditionnelles, celles avec des motifs concaves et convexes et des toitures mansardées à brisis courbes. Certaines étant constituées de coyaux soigneusement incurvés. Il n’est pas aussi rare de trouver des constructions pour lesquelles la partie basse est attachée à une corniche à glacis et un petit avant-toit en pente. Ce dernier empêchant l’accumulation de la glace et de la neige en hiver et facilitant l’écoulement de l’eau en été.

La maison à toiture mansardée, quel que soit le type de bris choisi, a toujours gardé les mêmes caractéristiques. Ainsi, en dehors des quatre versants, des combles et des lucarnes, ces constructions sont reconnaissables grâce aux larmiers débordant la verticale des murs. Ces derniers, généralement de bardeau de bois ou de bois recouverts de planche à clin, pouvant également être en brique ou en pierre. Le recouvrement de la toiture quant à elle pouvant être fait de tôles (à baguette, à la canadienne, pincée).

Bien dégagés du sol, ces bâtiments abritent aussi généralement un sous-sol ou une cave ainsi que des ouvertures organisées de façon symétrique. On y retrouve aussi des cheminées de briques faisant dos à l’un des murs intérieurs, des galeries généralement couvertes sur plus d’une face de la maison. Ils sont également caractérisés par une ornementation parfois importante ainsi que la présence de fenêtres à deux battants à trois grands carreaux.

La toiture, qu’elle soit plate, arrondie, mansardée ou avec une terrasse, est constituée de plusieurs éléments. Il s’agit généralement de :

Il faut par ailleurs rappeler que le toit est soumis à des normes précises qui permettent aussi de fixer l’angle ou le pourcentage de la pente. Ce dernier dépendant du matériau de couverture utilisé, la zone géographique du bâtiment et sa situation par rapport aux intempéries. Les constructions étant elles aussi régies par des textes différant par localité, l’idéal serait de se renseigner à la mairie avant de lancer un quelconque projet.

Toiture mansardée : les différents avantages de cette construction

Malgré les siècles qui ont succédé à l’apparition de la toiture mansardée, cette dernière continue toujours de susciter de l’intérêt. Une chose pas étonnante quand on sait que ce type de conception permet de gagner quelques mètres carrés d’habitation supplémentaires. En effet, grâce à un volume en hauteur, le toit à Mansart offre la possibilité de créer un nouvel étage. Il permet aussi de transformer les locaux situés sous les combles en des pièces de vie. Cet espace supplémentaire ne nécessitant pas une nouvelle construction sur le terrain.

La couverture du toit joue également un grand rôle dans le style de la maison. A cet effet, la toiture mansardée, comme tous les autres toits, est composée de plusieurs matériaux variables. Et puisque la structure est composée de 4 versants avec chacun deux pentes, ces dernières peuvent être construites avec des variétés différentes. Ce qui laisse la possibilité au propriétaire de choisir les modèles, les coloris et les formes qui vont de pair avec ses préférences esthétiques.

Structure de toit à mansarde : les inconvénients

A condition de respecter les règles d’urbanisme locales, la toiture mansardée peut être utilisée sur tous types de construction. Spécialement pour les zones à fortes chutes de neige en hiver, un grand soin doit être apporté à la conception.

Dans le cas contraire, le grand poids créé par l’accumulation de la neige sur la faible pente du toit peut créer de nombreux dégâts. Au nombre de ceux-ci s’enregistrent la création de nombreuses ouvertures, celles des petites fissures et la possibilité des fuites d’eau de compression.

Le toit pouvant aussi réduire ou plier sous la pression. Pour donc éviter un potentiel accident, il faudrait faire appel à un professionnel qui se chargera de construire la toiture mansardée.

Quel prix au m2 pour une toiture mansardée ?

Réfection, pose, ou rénovation, le prix d’une toiture mansardée industrielle ou traditionnelle dépend de plusieurs paramètres.

Ainsi, en fonction du matériau utilisé pour le recouvrir, il faudra, pour le m2, débourser :

  • Au moins 30 € pour du bois
  • 30 à 66 € selon le type de zinc
  • 25 à 50 € pour la pierre (lauze)
  • Environ 20 € pour un recouvrement en brande
  • Environ 60 € pour une toiture végétalisée
  • 7 à 15 € pour le bardeau bitumé (shingle)
  • 13 à 39 € pour la plaque de tôle ondulée
  • 15 à 30 € pour la plaque de fibrociment
  • Environ 30 € pour la tuile en béton
  • 8 à 20 € pour le tavillon de bois ou le bardeau selon l’essence

Parmi les plus chers, on retrouve l’ardoise (60 à 65 €), le recouvrement en chaume (120 € environ et la tuile photovoltaïque ou vous débourserez 900 à 1 500 euros, voire plus.

Le budget pour obtenir une maison à toit mansardée varie également considérablement selon la surface de la toiture, le type de charpente et l’isolation mise en œuvre.

Le prix de cette dernière variant de 40 à 410 €/m³, selon que l’isolation soit faite par l’intérieur ou l’extérieur. A cela il faudra ajouter une enveloppe de 100 € pour la rénovation d’un m2 d’une toiture mansardée. Un coût qui s’élève en moyenne à 70 € pour la pose d’un toit neuf.

De même, la rénovation d’une charpente coûtera entre 250 et 500 euros, voire plus en fonction de l’ampleur des dégâts. Pendant ce temps, le remplacement de la tuile ou de l’ardoise sur un toit s’évalue de 10 à 15 euros par élément. La réalisation ayant été faite par un artisan couvreur ou un charpentier professionnel, on pensera également à rémunérer la main d’œuvre engagée. Le tarif horaire de cette dernière se situant entre 40 et 60 €.

L’idéal, pour obtenir les chiffres réels pratiqués sur le marché, serait de demander une estimation chiffrée à plusieurs professionnels de ce type de structure. Ces derniers, spécialistes de leur domaine, pourront réaliser de vrais devis et éclaircir vos interrogations techniques sur les travaux à réaliser.

A cet effet, il existe des comparateurs en ligne qui permettent d’avoir une liste des couvreurs avec les prestations les plus abordables. Ces outils sont de plus gratuits et sans aucun engagement.

Toiture Mansardée : quel budget pour un toit à la Mansart
4 (80%) 1 vote